25 février 2014

Une terre d'ombre

de Ron Rash

une terre d'ombre

Laurel Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère — revenu de la Première Guerre mondiale amputé d’une main —, dans la ferme héritée de leurs parents, au fond d’un vallon encaissé que les habitants de la ville considèrent comme maudit: rien n’y pousse et les malheurs s’y accumulent.

Marquée par ce lieu, et par une tache de naissance qui oblitère sa beauté, la jeune femme est considérée par tous comme rien moins qu’une sorcière. Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre au bord de la rivière un mystérieux inconnu, muet, qui joue divinement d’une flûte en argent. L’action va inexorablement glisser de l’émerveillement de la rencontre au drame, imputable exclusivement à l’ignorance et à la peur d’une population nourrie de préjugés et ébranlée par les échos de la guerre.

La splendeur de la nature, le silence et la musique apportent un contrepoint sensible à l’intolérance, à la xénophobie et à un patriotisme buté qui tourne à la violence aveugle.

Éditions du SEUIL

-

etoileGrand Prix de Littérature Policière/roman étranger (2014)

~~~

Après Le Monde à l’endroit, Une terre d’ombre prolonge une réflexion engagée par l’auteur sur la folie guerrière des hommes, tout en développant pour la première fois dans son œuvre romanesque une histoire d’amour tragique qui donne à ce récit poignant sa dimension universelle

~~~

Posté par elleon à 05:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


L'herbe noire

de Pierre Willi

l'herbe noire

"Je rêvais de fuir les adultes et toute cette boue qui nous empoisonnait le sang. Je rêvais de partir loin, très loin, et de ne plus jamais revenir. Mais le rêve a rejoint la réalité, il est devenu cauchemar...Notre dérapage incontrôlé nous a entraînés de la Haute-Vienne jusqu'à Nîmes dans un sillage de sang. Il y a des ornières qu'on ne peut quitter sans foirer toute sa vie."

En retraçant la cavale sanglante de trois adolescents qui s'ennuyaient dans une ferme du Limousin, Pierre Willi tresse les fils d'un drame inexorable.

Éditions KRAKOEN

Posté par elleon à 05:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2014

Les passions mitoyennes

de Jean-Pierre Cabanes

les passions mitoyennes

Un préfet hanté par le souvenir d'une tragédie; une théâtreuse partagée entre mal de vivre et ambition; une belle juriste passionnée de Renaissance; un romancier doué pour la cruauté; une rentière d'âge mûr esclave de ses sens; un Premier ministre séducteur...

Ces amants, dans une haletante course-poursuite entre l'amour et le pouvoir, se cherchent, se croisent et se trompent, se révèlent tandis que s'active le manège des passions.

Mais entre les palais de la République, les coulisses des théâtres de banlieue et les flonflons d'une croisière de luxe, le destin trace sa ligne droite. Avec en fond de l'échiquier, les silhouettes étrangement unies d'une petite fille qui dit des gros mots et d'un tendre grand-père assassin...

Éditions JC LATTÈS

~~~

Un roman subtil et étonnant, une partie d'échecs riche en coups de théâtre dont les pièces sont des êtres qui se croient maîtres de la fatalité, et dont le lecteur, progressivement, découvre la règle du jeu.

~~~

Posté par elleon à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon nom est Nora Levi

de Jean-Pierre Cabanes

Couverture1938- Fils unique d'un hiérarque fasciste proche de Mussolini, Tiziano Arderini est éperdument amoureux d'une jeune juive, Nora Levi, brillante étudiante et militante fasciste comme lui.

Mais 1938 est l'année des premières lois antisémites, qui rentrent peu à peu en application. Nora participe à un mouvement de Résistance qui la verra se faire arrêter par la police politique du régime, avec Tiziano.

Ils ne devront leur salut qu'au nouveau statut de Tiziano, non pas celui de fils de ministre mais d'héritier d'une très ancienne famille princière de la région du Nord de l'Italie, par sa mère, qu'il n'a jamais connue et dont les parents, après avoir rejeté leur fille unique, ont découvert il y a peu qu'elle avait eu un fils.

Éditions AUBÉRON

-

Réédition sous le titre "Une jeunesse italienne": Éd. Anthema (2014)

Posté par elleon à 10:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Retour à Palerme

de Jean-Pierre Cabanes

retour a palerme

À la demande de Catherine, son éditrice et sa maîtresse, Étienne Barnier, historien, retourne en Sicile pour un colloque, après trente ans d'absence.

En arpentant les rues de Palerme, il se souvient des évènements marquants de sa jeunesse : les vacances scolaires en Sicile, dans la famille Pappalardo, son amitié avec Pippo, le fils, sa grande histoire d'amour avec Sandra, la fille. Il se remémore sa découverte progressive des accointances du père et du fils avec la mafia locale et l'obligation dans laquelle il s'est trouvé de les venger lorsqu'ils ont été assassinés par le clan Tottoglio.

Contraint de fuir, il ne remettra plus les pieds dans l'île et ne reverra plus sa fiancée. À la mort de Catherine, tuée lors d'un attentat qui le visait, il se détermine une fois de plus à accomplir la vendetta.

Éditions AUBÉRON

Posté par elleon à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le Gynophage

de Jean-Pierre Cabanes & Alain Levrero

le gynophage

Gus, un homme d'une rare médiocrité, tant physique que mentale, dévore sa femme qu'il a tuée en état de légitime défense. Et le voilà qui devient un parangon de beauté, de charme et d'intelligence.

Généreux, il fait profiter son entourage de sa découverte, en ouvrant un restaurant où il cuisine avec art ce gibier très particulier, qu'il chasse lui-même discrètement. Mais les effets ne semblent garantis que si le mangeur sait ce qu'il mange.

Or, c'est l'époque de l'élection présidentielle de 2007, et le candidat arrivé en tête au premier tour veut, en toute connaissance de cause, profiter de ces bienfaits. Élu, il confie même à Gus le dîner du soir du second tour qu'il donne au Fouquet's...

Mais à manger son (quasi) semblable, on risque des conséquences inattendues et néfastes. Et ce n'est pas le secret défense qui sauvera notre apprenti sorcier.

Éditions SINGULIÈRES

~~~

La manière drôle et méchante, la plume inventive, et rien n'échappe à la charge de nos auteurs, qui se placent résolument du côté de la satire la plus échevelée.

~~~

Posté par elleon à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Ciao bella

de Jean-Pierre Cabanes

ciao bella

L'été 1935, l'an XII de l’ère fasciste, dans l’une de ces îles volcaniques au large de Messine.

Carlo et Agrippina sont de très jeunes amants, savants en histoire antique mais ignorants des tours du destin. Leurs pères sont pêcheurs comme tous les hommes du village ; la mère de Carlo a disparu. Celle d’Agrippina, que l’on surnomme par dérision la "Ducessa", affiche les opinions tranchées de son mari, fidèle adjoint du Battista, le cabaretier du village, désigné "podestat" par les autorités – c’est-à-dire premier magistrat de la cité – ce qui s’explique moins par ses convictions que par le fait qu’il est le seul abonné du téléphone !

Le village vit au rythme des campagnes de pêche, de la dévotion à Santa Mustiola, sainte et martyre, et de la crainte révérencielle du Nonno, le volcan catarrheux qui fume toujours.

La Funghina, servante sycophante du curé dénonce en dialecte les péchés de chair de ses concitoyens ; Don Leonardo, ancien monsignore, exilé du Vatican pour de suspectes raisons touchant au dogme, distribue les sacrements et enseigne le latin aux jeunes amants, tout en feignant de les croire purs…

Tout commence lorsque Carlo et Agrippina découvrent à flanc de volcan deux étranges statues antiques. Les autorités s’emparent de l’affaire ; elles y voient la prédiction favorable de la future guerre d’Éthiopie qui servira le prestige du régime. Mais le destin veille qui va séparer les amants et bouleverser le petit monde de l’île.

Éditions AUBÉRON

Posté par elleon à 10:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2014

Classe story

de Sarah Berti

classe_story

On pensait que cela n'arrivait que dans les films américains, que le Nouveau Monde avait l'apanage de ces adolescents saturés de violence, d'abandon et de hamburgers. Et si les enfants, chez nous, se mettaient, eux aussi, à jouer avec de vraies armes ?  Si les petits se prenaient au jeu de la guerre, de la terreur, pour s'amuser, pour récolter leur part de gloire ?

Un matin de juin comme les autres, dans une petite école primaire, Kevin Pinson, 12 ans, tue son institutrice d'une balle dans le coeur et prend les élèves en otage. Dehors, policiers et psychologues tentent d'empêcher le massacre et de comprendre comment on a pu en arriver là, à ces enfants sans conscience, sans repères, obnubilés par la télévision, livrés à eux-mêmes jusqu'à l'écoeurement.

Dans la classe, les élèves se dévoilent, se racontent, semblent ne pas s'étonner de l'horreur de la situation... Ils entrent peu à peu dans un jeu macabre où sortir libre est ressenti comme une honte, où chaque otage relâché devient le perdant.

Éditions MOLS

Posté par Krri à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2014

Kafka Kalmar. Crois ou crève

de Benoît Dutrizac

crois_ou_creve

Avec un humour mordant, Benoit Dutrizac nous emmène dans l'enfer des fanatiques et nous présente le troisième volet de sa série de polars urbains décapants.

À la suite de propos controversés, notre journaliste fort en gueule, Kafka Kalmar, se fait enlever et battre par des extrémistes religieux. Afin d'éviter que des évènements similaires ne se reproduisent, il décide de démissionner et de se censurer.

Kafka Kalmar saisit alors avec ironie le plus grand paradoxe auquel un journaliste peut être confronté : la perte de la liberté d'expression dans une société dite démocratique et ouverte sur le monde.

Éditions LES INTOUCHABLES

Posté par elleon à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2014

Outland Rock

de Pino Cacucci

outland_rock

Cinq thrillers de haute tension. Cinq numéros d'acrobatie, sautant de l'humour à l'angoisse, corsant de gags des tranches de vie bien saignantes.

Pino Caccuci, jeune romancier piémontais, brocarde les lois du genre et sème des peaux de banane sous les pas de ses héros. Aventuriers à la petite semaine, motards rêvant d'équipée sauvage, dentistes en rupture de carrière, tous se débattent dans le tourbillon vertigineux qui les emporte. Plus l'auteur les charrie, plus le lecteur en redemande.

Éditions CHRISTIAN BOURGOIS

Posté par elleon à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]