17 décembre 2012

Le fond du problème

de Graham Greene

le fond du probleme

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Scobie vit dans un petit comptoir colonial de la Sierra Leone avec sa femme Louise.

Mais tant d’années de mariage ont eu raison de la passion et la perte de leur fille âgée de neuf ans a laissé Louise inconsolable. Lorsque celle-ci décide de partir pour l'Afrique du sud, Scobie se retrouve seul et fait la rencontre de la jeune Hélène : il en tombe aussitôt éperdument amoureux.

Quel sera le choix de cet homme tiraillé entre la passion et le devoir ?

Éditions 10/18

Édition originale: Robert Laffont (1960)

Adapté au cinéma en 1953 sous le titre du roman éponyme "The heart of the matter" par George More O'Ferrall avec Trevor Howard, Elizabeth Allan, Maria Schell


Dans un décor inspiré d’un de ses voyages en Afrique, Graham Greene, un des plus grands auteurs britanniques du XXe siècle, nous offre une variation subtile sur les thèmes de l‘amour, de la trahison et de la culpabilité.


Posté par elleon à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les naufragés / Mère Angleterre

de Graham Greene

les naufrages

Après la mort de leur père, Kate Fanant emmène son frère jumeau Anthony à Stockholm, où elle souhaite lui procurer un travail auprès du puissant industriel Krogh, dont elle est la secrétaire.

Personnage vénéneux que ce frère qu'elle ne peut cesser d'aimer. Séducteur irrésistible, quelque peu aventurier, Anthony est avant tout un instable, tout le contraire de la sage et volontaire Kate. Mais il est des fascinations auxquelles on n'échappe pas...

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale sous le titre Mère Angleterre: Robert Laffont (1948)

Sous le titre Les naufragés : Robert Laffont (1960)

Adapté au cinéma par Peter Duffell en 1973 sous le titre du roman éponyme "England made me" ("Le financier" ou "Les rapaces du Troisième Reich") avec Peter Finch, Michael York


Sur fond d'affaires financières, de grèves, d'intrigues multiples, dans un monde où la victoire est "à celui qui sait nager", Graham Greene explore avec une prodigieuse lucidité l'ambiguïté des sentiments humains : affection et passion, égoïsme et dévouement, désir du bien et attrait du mal.

Une des oeuvres les plus saisissantes du romancier.


Posté par elleon à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Orient-Express

de Graham Greene

orient express

Des êtres réunis par le hasard du voyage, des destinées qui se nouent, des solitudes qui se cherchent, la richesse et la pauvreté, le conformisme et la révolte...

Dans ce huis clos en mouvement qui réunit, le temps d'un bref voyage, des vies que tout sépare, Graham Greene fait se croiser, s'aimer, se trahir ou s'affronter des hommes et des femmes ancrés dans leur temps comme sur des rails.

Celui qui a traversé le XXe siècle, dont il fut l'un des peintres les plus talentueux, n'avait pas trente ans lorsqu'il écrivit  ce qui fut son premier succès.

Éditions 10/18

Édition originale: Stock (1932)

Adaptation au cinéma par Paul Martin en 1934 avec Ralph Morgan, Heather Angel, Norman Foster


C'est un grand roman d'aventure que soutient une intrique passionnante et à travers laquelle la pitié, l'angoisse, la connaissance des hommes, bref, les exceptionnelles qualités de Graham Greene se manifestent pleinement.  "La Tribune de Genève"


Posté par elleon à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2012

L'homme et lui-même

de Graham Greene

l'homme et lui meme

Francis Andrews est à bout de force. Quand il aperçoit la maison dans le bois noyé de brume, il se croit sauvé. Il imagine déjà la vieille femme maternelle qui lui ouvrira. La porte cède si brusquement sous sa main qu'il tombe à genoux. Une jeune fille armée d'un fusil le tient en joue.

La peur le reprend, comme toujours: Il est lâche et le sait. À cause de sa lâcheté, les hommes avec qui il fait de la contrebande depuis trois ans le méprisent. Il s'est vengé avec ses moyens - par une lettre anonyme. La bande, surprise, a tué un douanier.

Maintenant les coupables sont en prison, sauf Carlyon, le chef, l'ami et le protecteur de Francis, qui a deviné sa trahison et le cherche sur la falaise.

Voilà pourquoi Francis entre en fugitif chez Elisabeth. Va-t-elle le livrer à Carlyon? Non, mais dès lors le danger rôde autour de la maison. Une fois de plus Francis devra choisir entre le courage et la lâcheté.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale: Plon (1931)


Perte ou rédemption, thème permanent de l'œuvre de Graham Greene qui s'illustre ici dans son premier roman "The man within " - 1929, dont le retentissement fut immédiat.


Posté par elleon à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

C'est un champ de bataille

de Graham Greene

un champ de bataille

Un meurtre est commis par Jim Drover, un ouvrier communiste, au cours d'une manifestation dans Hyde Park : cet ouvrier ayant vu un policeman menacer sa femme, le poignarde. Sera-t-il condamné à mort ?

Tous les personnages touchés par cette affaire : la femme de Jim, son frère, ses camarades de parti, le directeur de la police, et même les membres du gouvernement dont la réaction est de supputer les incidences du verdict sur leurs plans politiques, tous, finalement subordonnent leur attitude à leur égoïsme.

Car dans ce champ de bataille qu'est la vie, chacun refermé sur sa propre solitude, livre son combat sans se soucier des autres, même lorsque les circonstances font momentanément éclater leur univers borné.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale: Robert Laffont (1953)


Ce roman, écrit en 1934, est antérieur au Rocher de Brighton et à La Puissance et la Gloire; il pose les problèmes mêmes de notre temps, témoigne déjà du pouvoir d'envoûtement particulier au grand romancier anglais et de son extraordinaire talent pour créer une atmosphère dont nous avons déjà goûté la perfection.


Posté par elleon à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 décembre 2012

Tout du tatou

de Pierre Hanot

tout du tatou

Bipolaire, Zoran vit d'amours passagères et de désillusions. Jusqu'au jour où il croit toucher le pactole en faisant main basse sur treize kilos de «Vendredi 13 », une came nouvelle génération, la Rolls-Royce de la défonce...

Poursuivi par une armada de motards néo-nazis qui veulent récupérer la poudre, coincé entre le marteau de la mafia et l'enclume des flics, Zoran apprendra à ses dépens qu'on ne jongle pas impunément avec la chance.

Et que nul ne s'improvise dealer ni porte-flingue.

Éditions LA BRANCHE

Réédition: Éd. Pocket (2015)


Un mafioso corse lit en secret des romans à l'eau de rose. Une timide jeune fille est adepte d'une secte déjantée. Un flic néo-nazi se défile à la première bousculade... Dans ce roman chorale, Pierre Hanot brosse une galerie de portraits complexes et bariolés. Sans jamais transiger, il révèle les grandes bassesses et les petites glorioles de la nature humaine.


Posté par elleon à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les clous du fakir

de Pierre Hanot

les clous du fakir

Un homme pleure. Star de la scène rock alternative, il a tenté de concilier passion et famille, mais "sex, drugs and..." n'est pas un mythe, et la scène et sa folie de vivre ont tout emporté.

Lorsque sa fille disparaît brutalement, ce père sombre dans un désir effréné de vengeance. Planter le monstre qui lui a pris son enfant, l'effacer, pour faire taire la douleur de n'avoir pas su la protéger. Il fonce et s'enfonce dans cette pulsion contradictoire où plus rien, quoi qu'on en dise, n'est ni blanc ni noir.

Car il faut survivre à la perte de l'autre, et en porter la culpabilité.

Éditions FAYARD

etoilePrix Erckmann-Chatrian (2010)


D'une écriture dense et musclée, au fil des souvenirs d'un père déchiré entre la rage d'aimer et celle de tuer, Pierre Hanot, chanteur guitariste, auteur remarqué de "Rock'n taules" ( Éd. Le Bord de l'eau) et de romans noirs, nous entraîne dans les méandres de l'âme humaine.


Posté par elleon à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les hommes sont des icebergs

de Pierre Hanot

les hommes sont des icebergs

Résistant verres après verres contre la dictature de la santé et la prohibition, des marginaux défient le nouveau pouvoir en place.

Action directe chez les poivrots, l'alcool au bout du fusil, rouler bourré, l'intoxication comme seule revendication terroriste.

De l'ivresse festive à l'addiction à la violence, ce groupuscule de rebelles cédera aux pièges de la clandestinité pour basculer dans la fascination de l'autodestruction.

Éditions LE BORD DE L'EAU


Roman noir aux éclats de larmes, vertige de la descente aux enfers où fraternité imbibée et amours en désespérance se côtoient sans pudeur, Les hommes sont des icebergs est aussi un polar interactif dont le même scénario est décliné au scalpel par trois personnages différents. Jeu de miroirs schizophrénique porté par une écriture faite de chair et de sang...


Posté par elleon à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 novembre 2012

Métamorphoses

de François Vallejo

metamorphoseLe roman s'ouvre sur l'uppercut qu'encaisse Alix Thézé lorsqu'elle apprend que son demi-frère, Alban Joseph, s'est converti à l'islam. Dans la même seconde, une image brutale submerge sa mémoire: celle d'Alban, encore adolescent, à l'Europa-Park, devenu soudainement un autre sous ses yeux.

Lorsqu'Alix apprend qu'Alban s'est converti sans lui en parler, à elle, dont il était si proche, elle va tout tenter pour faire revenir son frère sur une décision qui lui paraît être une nouvelle étape dans cette recherche exacerbée de la sensation.

L'après-conversion est une apocalypse: son demi-frère a changé d'identité.  Alban Joseph est devenu Abdelkrim Yousseff. Sous l'influence redoutable du Dr Ahmad Savant, il est devenu le pilier d'un groupe extrémiste.  La machine s'emballe...

Éditions VIVIANE HAMY


Métamorphoses coupe le souffle par sa description et son analyse féroce, menées à un rythme infernal, des méfaits que peuvent provoquer sur des individus en quête d'un destin les dérives de notre époque: la consommation à outrance de l'information qui mène à l'action sans réflexion, l'obligation de la vitesse dans tous les domaines, la montée en puissance du communautaire au détriment du collectif.


Posté par Krri à 06:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 novembre 2012

J'attraperai ta mort

de Hervé Commère

j'attraperai ta mortVous y croyez vraiment, aux histoires de truand distingué ?

C'est une jolie maison en pierres, au bout d'un chemin, à Étretat. À l'époque, juste après sa plus belle prise, Paul Serinen y avait rangé son revolver et fait construire une véranda. Là-haut, par une petite fenêtre ronde, on distingue même un bout de la mer.

Les propriétaires qui l'ont suivi, Alice et Matthieu, étaient eux aussi tombés sous le charme, c'était devenu leur nid d'amour. Mais on n'habite pas l'ancienne tanière d'un gangster sans «attraper» ses malheurs. Et être bientôt rattrapé par son passé.

Quand ce passé est meublé de chevaux de course, d'une urne funéraire, de pierres précieuses et d'humiliation, vaut mieux ignorer ce qui s'est déroulé autrefois sous ce toit. C'était il y a presque dix ans, tout ça, et depuis peu, La Sauvagère m'appartient.

Désormais, le dernier à en connaître toute l'histoire, c'est moi.   

Éditions BERNARD PASCUITO

~~~

Sur cette trame en deux parties, Hervé Commère écrit un roman noir, plus qu'un polar, les flics sont inexistants, remplacés par des diamantaires sans foi ni loi, des receleurs qui balancent, un détective malsain, un truand malin et sympathique.  Tous ces personnages qui se croisent, risquent fort d'  « attraper la mort » comme un mauvais rhume dont on ne se remet pas. 

~~~


Posté par Krri à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]