23 mai 2013

Défoncé

de Mark Haskell Smith

defonce

Miro Basinas, passionné de botanique, cultive ses plants avec amour. Il ne s'agit ni de fleurs ni de fruits et légumes, mais de marijuana.

Comme c'est un artisan doué et consciencieux, il remporta la prestigieuse "Cannabis Cup d'Amsterdam", une véritable consécration qui doit lui ouvrir les portes de la gloire. Dès lors, tout ce que l'univers compte de plus défoncé se met en quête de son "produit".

Gangsters, mormons, belle Portugaise enceinte, hommes d'affaires douteux : toux n'ont plus d'yeux que pour Miro. Et biens sûr, les ennuis commencent...

Éditions RIVAGES


"Sans doute le chef-d'oeuvre de Mark Haskell Smith."  Jerry Stahl


Posté par elleon à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 mai 2013

Noir de noir 86%

de Pierre Ricour

noir de noir

Peu de temps pour lire ? Vous adorez les histoires « court métrage » ? Ce recueil vous plonge dans 8 Nouvelles « noires à 86% ». Il reste donc 14% pour le sentiment, l’érotisme, l’exotisme, l’amour, le clin d’œil à la vie.

Tour à tour tragiques, caustiques, psychologiques, humoristiques, romantiques, ces nouvelles offrent une panoplie d’images dignes des meilleurs films. Elles vous projettent dans une ambiance sombre où vous pourrez libérer vos fantasmes, transposer vos pulsions négatives, jouir du malheur des autres, imaginer vos propres vengeances…

Éditions LES PRESSES LITTÉRAIRES

Posté par elleon à 05:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mai 2013

Le chevalier du 3e sous-sol

de Andras Fenris

le chevalier du 3e sous-sol

Sa réputation, c’est à la force de ses poings qu’il l’avait gagnée, le jeune Salgado. Même la bande de la cité des fleurs avait renoncé à s’y frotter.

Son secret ? Le karaté ! Ce petit plus lui permettra de passer des banlieues sombres au Paris chic en devenant garde du corps. Nouveau monde, nouvelle vie, mais rien n’est aussi simple !

Confronté à une violence bien plus grande que celle des rues, Sam va comprendre que ses poings ne suffiront pas à tout résoudre...

Éditions TDO

Posté par elleon à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les cahiers d'un tueur

de Gérald Gruhn

les cahiers d'un tueur

Un tueur à gages se lie d'amitié avec un enfant de huit ans, qui a pris l'habitude de venir pêcher près de chez lui, sur les bords du canal. Cette rencontre incite alors le criminel à initier un dialogue avec sa propre conscience.

Pendant que l'homme et l'enfant s'apprivoisent, le lecteur remonte le fil des événements et comprend comment le pire peut s'imposer parfois.

Ces confessions, riches d'interrogations, nous invitent à pénétrer l'Esprit humain, et nous rappellent que tout n'est jamais ni complètement noir, ni complètement blanc.

Éditions TDO

~~~

Fort d'une écriture limpide et percutante, ce roman nous immerge dans l'univers d'un criminel perturbé et pourtant attachant, un calculateur froid et raisonné qui ne se contente pas de tuer pour de l'argent... Partagé entre empathie et répulsion, le lecteur partira à la découverte d'un personnage qui ne le laissera pas indifférent.

~~~


Posté par elleon à 04:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 mai 2013

Un long moment de silence

de Paul Colize

un long moment de silence

1920 : Wladyslaw ouvre sa pharmacie à Lwow.

1948 : trois jeunes Italiens attendent la sortie des élèves du Brooklyn College devant leur coupé Hudson rouge.

1952 : un homme poursuit une fillette sur le parking enneigé de l'aéroport de Stuttgart.

1989 : une femme aborde trop vite une courbe sur le ring de Bruxelles.

2012 : Stanislas déshabille une femme qu'il connaît à peine.

Éditions LA MANUFACTURE DE LIVRES

Posté par elleon à 04:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Back up

de Paul Colize

back up

Bruxelles, 2010. Un sans-papier est renversé par une voiture devant la gare du Midi. Il est transporté dans un état grave à la clinique où l'on diagnostique un coma particulier, mieux connu sous le nom de Locked In Syndrom. L'homme ne peut communiquer que par le mouvement des paupières. La police tente de l'identifier, sans succès. Il est conduit dans un centre de réadaptation où l'un des kinés parviendra peu à peu à entrer en contact avec lui.

Berlin, 1967. Quatre musiciens anglais faisant partie d'un groupe de rock, Pearl Harbor, trouvent la mort dans des conditions et des lieux différents. La police ne trouve ni lien ni élément suspect et conclut à des morts naturelles. Les familles des victimes se tournent vers les médias.

Un journaliste irlandais, intrigué par l'affaire, accepte de mener des investigations. X Midi, l'inconnu de la gare de Bruxelles, se souvient. Son enfance dans un Bruxelles qui "Bruxelles" encore, sa découverte avec sa mère des premiers Chuck Berry et d'Elvis Presley, son adolescence difficile à l'heure de l'euphorie consumériste des sixties. Appelé sous les drapeaux, il fuit à Paris, devient batteur, toxico et vit comme un beatnik entre la France, Londres et Berlin.

Petit à petit le destin du marginal s'enfonce dans un monde de violence et de délires stupéfiants, jusqu'au jour où il est appelé pour remplacer au pied-levé le batteur du groupe Pearl Harbor pour une session d'enregistrement, un titre, un seul, qui ne sera jamais commercialisé, et pour cause.

Éditions LA MANUFACTURE DE LIVRES

~~~

Back up est le roman noir d'un génération : des débuts du rock n'roll sur les premiers vinyls des sixties aux dérives narcotiques des seventies, Paul Colize nous fait revivre une époque en France, en Belgique, en Allemagne, au Royaume Uni à travers le destin d'un homme né avec la Seconde Guerre Mondiale et que l'explosion créative des années soixante va façonner. Les années sexe, drogues et rock n'roll vont constituer la toile de fond de ce polar plein de fausses pistes, mélangeant le réel et la fiction au son des Rolling Stones, des Beatles ou des Who.

Maîtrisant les allers et retours avec le passé et le présent. Paul Colize brosse les contours d'une formidable machination sur fond de guerre du Viet Nam et d'utilisation à des fins militaires du LSD, mais pour mieux semer le doute dans un final exceptionnel. Une grande réussite.

~~~

Posté par elleon à 04:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 mai 2013

Purgatoire des innocents

de Karine Giébel

purgatoire des innocents

Je m'appelle Raphaël, j'ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux. 

Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d'euros de bijoux. Ç'aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang. Deux morts et un blessé grave. Le blessé, c'est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre ou Will pourra reprendre des forces.

Je m'appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal. Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place. Et son sourire est le plus abominable qui soit...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 mai 2013

Le tueur se meurt

de James Sallis

le tueur se mert

À Phoenix, Arizona, Chrétien, un tueur à gages en fin de vie, cherche celui qui a tiré sur l'homme qu'il était chargé d'abattre.

Aidé de son coéquipier Graves, le policier Sayles enquête sur le meurtre avorté, mais l'affaire semble peu à peu lui échapper. Pendant ce temps, Jimmie, jeune garçon d'une dizaine d'années, vit seul dans la maison où ses parents l'ont abandonné et tente de survivre grâce au commerce sur Internet.

Ces trois personnages que tout sépare vont se trouver réunis par les circonstances, la communication sur la Toile et... leurs rêves qui se mêlent à la réalité de leur quotidien de manière troublante.

Éditions RIVAGES

etoileGrand Prix de Littérature policière (2013)


"Sallis explore magnifiquement les motivations et les pensées de ses personnages."  "Publishers Weekly"


Posté par elleon à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le matériel du tueur

de Gianni Biondillo

le materiel du tueur

Pourquoi un détenu, petit délinquant apparemment sans histoire, est-il libéré dans des conditions particulièrement sanglantes par un commando mafieux ?

La commissaire d’une unité d’élite, Elena Rinaldi, se lance à ses trousses, assistée de mauvaise grâce par l’inspecteur Ferraro, un de ses ex. Avec l’aide de Lanza, hurluberlu génial de l’Agence européenne, ils découvrent qu’ils pourchassent en réalité un tueur redoutable, échappé des brûlantes brousses d’Afrique et des camions du trafic d’esclaves. Il poursuit seul une vengeance implacable et toute personnelle.

Haile l’Érythréen a tout pour inquiéter: l’anonymat, la cruauté, l’intelligence et une volonté de fer, spartiate, militaire. Le matériel du tueur.

Éditions MÉTAILIÉ

~~~

Gianni Biondillo, maître du roman noir, nous emmène dans un road-movie haletant, d’un bout à l’autre d’une Italie violente, nerveuse, divisée, pétrie de peurs anciennes et nouvelles, accablée par un ciel de plomb, où défile toute une humanité improbable mais bien réelle.

~~~

Posté par elleon à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2013

Marseille's burning

de Cédric Fabre

marseille

Un soir, dans une villa huppée qui domine la Corniche, à Marseille, un artiste réalise un film expérimental. La scène est vécue à travers le regard d’un des figurants, un adolescent croate du nom de Marko.

Intrigué par des bruits venant d’une pièce, il y pénètre et découvre qu’un des invités est en train d’agresser une comédienne. Son intervention pour défendre la jeune fille provoquera une brusque réaction en chaîne…

Ainsi s’ouvre ce roman noir foisonnant dont Marseille, capitale européenne de la culture en 2013, va servir de décor. Où l’on rencontre Phil, un rocker utopiste échoué dans la capitale du rap, barman au Rage Machine et batteur du groupe Dystopia. Où l’on croise aussi le Gabian, un performeur qui réalise des happenings fantasques, organisant même des acid-test ou des « foires aux hommes politiques » et que Phil croit bien connaître…

Et un certain Lucarelli, un truand marseillais au costume de parrain trop grand pour lui, associé à Josip Bradman, un galeriste influent chez les artistes et les « décideurs » du monde culturel ; leur alliance improbable a donné naissance à une entreprise singulière liée aux intérêts des caïds et des dealers qui règlent leurs comptes dans le sang, et qui risque bientôt de menacer jusqu’à leurs portes la paix des riches habitants des quartiers Sud.

Éditions LA MANUFACTURE DE LIVRES

~~~

Cédric Fabre nous dépeint un Marseille contemporain et pourtant décalé, sur fond de guitares rock, avec les Clash et les Deftones en bande-son. Réseaux locaux obscurs, liens secrets entre décideurs, truands et marginaux, c’est toute une ville en mouvement, capitale européenne de la culture, certes, mais qui n’échappe pas à la violence des règlements de comptes, qui est la véritable héroïne de ce grand roman noir non dénué d’humour : "Marseille’s burning"...

~~~


Posté par elleon à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,