10 août 2016

Hécate

de Frédéric Jaccaud

hecate

«Le fait divers déverse, divertit, met en branle l’imagination mauvaise de tout un chacun. Sa nécessité ne fait pourtant aucun doute, parce qu’il agite les sentiments de pitié et de mépris sans aucune implication morale ; on ne ressent aucun remords en s’y projetant. Il commence et se termine dans l’impersonnel. Les acteurs de ces petites pièces décadentes n’incarnent personne en particulier ; ils évoluent à l’état brut de caractères théâtraux.»

Le 2 février 2010, Sacha X., médecin de Ljubljana, est retrouvé sans vie à son domicile, le corps déchiqueté par ses trois bullmastiffs.

Là s’arrêtent les faits chroniqués en leur temps par la presse internationale. Entre alors en scène un jeune flic, Anton Pavlov, témoin imaginaire de cette scène indescriptible. Cet amoureux secret de Littérature se laisse dès lors entraîner dans une quête du sens qui le mènera au-delà de l’obscène : comprendre l’histoire de cette mort étrange, trancher le voile et découvrir derrière celui-ci la beauté, la vérité ou la folie.

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


La nuit

de Frédéric Jaccaud

la nuit

Tromso, une ville tout au nord de l’Europe où le soleil reste sous l’horizon neuf mois par année – une civilisation au bord de l'éclatement, confrontée à la sécheresse désolante d’un désert de glace.

Des hommes et des femmes s’y croisent, s’aiment, s'ignorent et s’entretuent, alors que le monde sombre avec lenteur. Karl, vétérinaire urgentiste, écrivain raté, paranoïaque et alcoolique ; Lucie, une jeune militante pour un groupe de libération des animaux domestiques ; Gjermund, le professeur de mathématiques collectionnant des jouets tirés des poubelles ; Maze et Dix, couple improbable et sanguinaire ; Henry, ancien employé de la Svalbard Global Seed Vault ; Arminius et Sigimer, deux flics de cinéma ; Aleksy, le hacker amoureux du chaos ; quelques misérables parmi tant d’autres.

À l’approche de l’aube, qui – des terroristes, des bébés bombes, des hommes simples, des golems géants de lumière, des puissants, des militants, des trafiqueurs de réalité – mettra un terme à cette interminable nuit culminant au-dessus de ces destins froissés ?

Éditions GALLIMARD

Posté par elleon à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Monstre [une enfance]

de Frédéric Jaccaud

monstre

"Avant les mots, le monde était plus simple. 
  Je regrette d’avoir appris à parler."

Été 1986. Un soleil de plomb s’abat sur la petite ville de Traumstaat. Comme beaucoup d’enfants de leur âge, les frères B., Thomas et Raymond, trompent leur ennui et leur quotidien en s’inventant des mondes imaginaires.

Soixante-deux ans plus tard. Un vieillard est contraint de mettre par écrit ses souvenirs. De se rappeler pourquoi il a commencé à séquestrer, violer, torturer et tuer des femmes.

De se rappeler comment il est devenu un monstre.

Éditions CALMANN-LÉVY

Posté par elleon à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 juillet 2016

Les ravagé(e)s

de Louise Mey

les ravagees

Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l’espace et on a qu’une envie, ici et maintenant : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s’agit d’être pragmatique : mettre un pied devant l’autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Ne pas tomber.

Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans l’urine et la poussière, Andréa a mal.

Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d’un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L’ambiance est à l’anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir.

Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.

Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

(Éd. Fleuve Noir - 2016)

Posté par elleon à 11:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 juillet 2016

Pour l'éternité

de Peter James

pour l eternite

Leur première rencontre fut un feu d'artifice.

Red Westwood n'y croyait plus, mais Bryce Laurent incarnait tout ce dont une femme pouvait rêver. Jusqu'au jour où son attitude passionnelle se transforma en comportement obsessionnel. Jalousie, surveillance, violence ont remplacé la flamme amoureuse.

Désormais, la peur est devenue sa meilleure compagne.

Un an s'écoule avant que Red ne réussisse à se débarrasser de ce prince charmant métamorphosé en monstre et qu'elle puisse enfin reprendre le cours de sa vie.

Mais sa liberté si péniblement reconquise subit un nouveau choc : le corps du Dr Murphy, une rencontre pourtant prometteuse, est retrouvé calciné dans sa voiture, une lettre d'adieu à ses côtés. Bientôt elle ne peut plus nier l'évidence : Bryce Laurent ne l'a jamais quittée.

Pire, il s'est juré de rattraper sa belle rousse et de la garder. Pour l'éternité.

(Éd. Fleuve Noir - 2016)

Posté par elleon à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


02 juillet 2016

Baad

de Cédric Bannel

baad

« BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.

BARBARIE : Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'apparat, apprêtées pour des noces de sang.

ABOMINATION : Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse.

AFFRONTEMENT : Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.

DÉFLAGRATION : Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.

Éditions ROBERT LAFFONT

Posté par elleon à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 juillet 2016

Une étude en noir

de Alain Claret

couvertureIl y a pire que la vengeance. Il y a la justice.

Ils s'appellent Thaïs et Gauche et sont enquêteurs au sein de l'Unité 32 de la DCPJ.

L'Unité 32, c'est la face cachée des affaires, les assassinats bizarres, les meurtres étouffés par les silences hautains, l'écho des guerres lointaines qui résonne dans nos villes. C'est le Pouvoir effrayé qui se regarde lui-même.

L'Unité 32, c'est le dernier carrefour avant le désert de l'oubli.

Des militaires assassinés, des policiers aux ordres, des politiques ébranlés par leur propre violence, des mafieux tourmentés qui craignent même leur ombre.

Thaïs et Gauche, flics hantés, sont au coeur de ce trou noir. Ils pourraient s'aimer. Mais à l'Unité 32, l'amour aussi est classifié Confidentiel-Défense.

Éditions ROBERT LAFFONT

Posté par elleon à 11:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 juin 2016

Les disparus du phare

de Peter May

les disparus

Rejeté par les vagues, un homme reprend connaissance sur une plage. Tétanisé par le froid, le cœur au bord des lèvres, frôlant dangereusement le collapsus. Il ignore où il se trouve et surtout qui il est ; seul affleure à sa conscience un sentiment d’horreur, insaisissable, obscur, terrifiant.

Mais si les raisons de sa présence sur cette île sauvage des Hébrides balayée par les vents lui échappent, d’autres les connaissent fort bien.

Alors qu’il s’accroche à toutes les informations qui lui permettraient de percer le mystère de sa propre identité, qu’il s’interroge sur l’absence d’objets personnels dans une maison qu’il semble avoir habitée depuis plus d’un an, la certitude d’une menace diffuse ne cesse de l’oppresser.

Muni, pour seuls indices, d’une carte de la route du Cercueil qu’empruntaient jadis les insulaires pour enterrer leurs morts, et d’un livre sur les îles Flannan, une petite chaîne d’îlots perdus dans l’océan marquée par la disparition jamais élucidée, un siècle plus tôt, de trois gardiens de phare, il se lance dans une quête aveugle avec un sentiment d’urgence vitale.

Éditions du ROUERGUE

~~~

Revenant à l’île de Lewis où il a situé sa trilogie écossaise, Peter May nous emporte dans la vertigineuse recherche d’identité d’un homme sans nom et sans passé, que sa mémoire perdue conduit droit vers l’abîme.

~~~

Posté par elleon à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le coma des mortels

de Maxime Chattam

le coma des mortels

Qui est Pierre ? Et d'ailleurs, se nomme-t-il vraiment Pierre ?

Un rêveur ? Un affabulateur ? Un assassin ?

Une chose est certaine, on meurt beaucoup autour de lui.

Et rarement de mort naturelle.

Éditions ALBIN MICHEL

~~~

Rebondissements incessants, métamorphoses, humour grinçant… un livre aussi fascinant que dérangeant, en quête d'une vérité des personnages qui se dérobe sans cesse. Un roman noir virtuose dont l'univers singulier n'est pas sans évoquer celui d'un cinéma où David Lynch filmerait Amélie Poulain.

~~~

Posté par elleon à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Sous la ville

de Sylvain Forge

sous la ville

Adan Settara est brigadier à l’unité de police judiciaire de Clermont-Ferrand. Il a déjà plus de trente ans de « boutique » et ses origines algériennes lui ont valu de nombreuses vexations et beaucoup de difficultés professionnelles.

Mais elles lui ont aussi permis de nouer d’utiles relations avec les caïds des cités HLM de Clermont, où se réalise l’essentiel du trafic de stupéfiants.

Quand de jeunes étudiants arrivent au commissariat, après avoir trouvé une clé USB contenant d’atroces images de meurtre, Adan comprend vite que l’affaire est sérieuse et qu’elle le mènera dans les hautes sphères de la société auvergnate.

Mais il décide aussi qu’il ira cette fois jusqu’au bout de son enquête, quitte à bousculer les hiérarchies de la ville.

Il n’a plus rien à perdre.

Éditions du TOUCAN

Posté par elleon à 10:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :