27 juillet 2011

Dans les rayons de la mort

de Marc Villard

dans les rayons de la mortUn chômeur braqueur poursuivi par la poisse, un géant en blouse blanche dans un asile d'aliénés, une adolescente qui s'ouvre les veines dans une baignoire, un journaliste qui infiltre un gang pour faire une enquête sur les squats, un revolver méchant contre une poitrine de fillette aux yeux clairs, un grand huit qui représente des millions de lumière d'éternité, le blues de Barbès, des sauvages dans les rues, la drogue, la dèche, l'expoir toujours trahi et les cavales impossibles...

Éditions RIVAGES


Il y a tout cela Dans les rayons de la mort de Marc Villard qui propose ici une anthologie de ses meilleures nouvelles.  (L'éditeur)

~~~

"Il écrit, comme d'autres photographient au polaroïd, des instantanés aux couleurs violentes et crues pour dire le monde des perdants, des paumés, des naufragés de la vie... C'est toujours d'une effrayante justesse de ton et ça vous déchire souvent jusqu'à l'âme." (Bertrand Audusse, "Le Monde")


Posté par elleon à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Coeur sombre

de Marc Villard

coeur sombreDiana, Alex. L'une est noire et pianiste, l'autre blanche et guitariste. L'une chante, l'autre deale. Entre ces deux femmes blessées, Richard Deville. Il est fou de jazz, il est fou de Diana.

Le plus beau jour de sa vie doit être celui de sa rencontre avec Dave Robinson, saxophoniste mythique qui a joué avec Art Pepper avant de sombrer dans la drogue et l'oubli.

Mais ce jour-là vire au cauchemar: Diana est assassinée. Dès lors, Richard n'aura plus qu'une idée en tête: la venger. Quelque part sur sa route, il va croiser Alex...

Éditions RIVAGES


Après Rouge est ma couleur, Marc Villard signe un roman noir et lyrique qui est aussi une forme d'hommage à Art Pepper.

Posté par elleon à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Démons ordinaires

de Marc Villard

demons ordinaireLe jeu reprend bien vite, ponctué de nombreux grognements et de trop peu d'exclamations enthousiastes. Fadela ne les voit même plus, tous ces crève-la-faim qu'elle entube sans ciller. Elle survit ainsi telle une vivante contradiction mais, pour se donner du coeur au ventre, elle se projette rue des Islettes. La cave, les rats, la peur, la faim.
 
Elle se fait alors plus vache, presque dure a cuire et ses gestes s'accélèrent sous le regard effaré des parieurs. Cette situation, codée, structurée, aurait pu durer jusqu'à la nuit des temps, mais un soir, un inconnu au teint pâle, Dan Lhostis, décida d'orienter ses pas vers le Périph et l'univers du Malik se prit a vaciller.
 
Éditions RIVAGES

Démons ordinaires regroupe dix-sept nouvelles.
 
"Les récits de Marc Villard ? Des blues, dont la musique chante longtemps dans le souvenir, une fois le livre lu. Villard ou le Charlie Parker de la littérature."  (Michel Lebrun "Polar")

Posté par elleon à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 juillet 2011

Démolition

de Nada

demolitionCordélia, jeune actrice porno tourne dans des films de plus en plus trash. Elle meurt dans un snuffmovie, après avoir été torturée.

Deux anciens légionnaires, Vulcain et Verlaine s’embarquent dans une vengeance tragique, un massacre de tous ceux qui ont participé au drame de Cordélia.

Ils seront rejoint par Van Gogh, policier toxicomane et corrompu, pour une descente aux enfers dont ils ne sortiront pas indemnes..

Éditions BALEINE

Posté par Krri à 06:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Natural enemies

de Julius Horwitz

natural"Je pense que le suicide solitaire découle de l’incapacité de vivre dans les conditions que la vie nous impose. Les tueries massives sont plus compliquées. Nous ne savons rien d’elles. Toi, par exemple, Paul, tu dis que tu songes parfois à exterminer ta belle petite famille. Pourquoi ? "

Parce que, semble-t-il, Paul Steward, ne voit pas d’autre échappatoire au néant que semble être devenue sa vie.

Heure par heure, "Natural Enemies" suit cet éditeur new-yorkais dans la journée précédant la tuerie. Un livre brutal, écrit sans compassion.

Éditions BALEINE

Édition originale sous le titre L'ennemi naturel : Éd. du Seuil (1977)

Posté par Krri à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


21 juillet 2011

Histoire de l'homme que sa femme vient de quitter

de Jean-Philippe Arrou-Vignod

histoire de l'homme

" L'année de mes quarante ans, je commençais une histoire : celle d'un homme que sa femme vient de quitter et qui découvre graduellement qu'un étranger habite son propre appartement."

Le narrateur, un romancier gagné par l'impuissance, se rend à Berlin dans l'espoir d'échapper au livre qu'il ne parvient plus à écrire. Mais peut-on fuir les histoires qui nous hantent ?

Peu à peu, l'hiver berlinois se peuple d'étranges rencontres. Un représentant en stylos de luxe, un boxeur poids mouche, une séduisante admiratrice, une fillette assassinée - les silhouettes se multiplient, tour à tour cocasses et tragiques, forçant la solitude de l'écrivain et l'entraînant dans une spirale vertigineuse jusqu'au bout du voyage : la confrontation avec ses propres fantômes.

Éditions GALLIMARD

~~~

Entre récit fantastique et polar métaphysique, Histoire de l'homme que sa femme vient de quitter est le septième roman de Jean-Philippe Arrou-Vignod.

~~~

Posté par elleon à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2011

L'esprit de la meute

de François Lévesque

l'esprit de la meuteDavid, un adolescent dépressif qui a grandi dans une maison cossue de Westmount, vient de perdre ses parents, Mathieu et Judith, dans un accident de la route. Héritier d’une imposante fortune, il découvre par hasard qu’il a été adopté – sa mère biologique, Macha, demeure à Sainte-Sybile, une petite ville minière du nord du Québec.

Sans but et sans attaches, n’ayant connu de l’amour parental que les cadeaux luxueux et l’argent à volonté, David décide de quitter le cocon doré de Westmount pour les grands espaces du Nord, où il espère goûter au plaisir d’avoir une vraie famille et, qui sait, trouver un sens à sa vie.

Dès son arrivée à Sainte-Sybile, la rencontre d’Irène, une jeune et jolie voisine, donne espoir à David, mais ce que lui apprend sa mère sur les circonstances de sa naissance le ramène très vite à la case départ. Aux prises avec des rêves de plus en plus troublants, déstabilisé par les étranges fugues de Macha, les histoires d’Irène sur les débuts tragiques de Sainte-Sybile et les morts violentes qui secouent la communauté – causées par un ours enragé, assurent les forces policières –, David tente de ne pas perdre pied.

Or, il commence à croire sérieusement que son retour était prévu depuis longtemps !

Éditions ALIRE

Posté par Krri à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juillet 2011

The blonde

de Duane Swierczynski

the blondeUn soir au bar d'un aéroport, Jack Eisley discute avec une jolie blonde, bien innocemment... Enfin, jusqu'au moment où elle lui glisse: "j'ai mis du poison dans votre verre."

Jack la catalogue parmi les folles et s'en va. Une heure plus tard, conformément aux promesses de la blonde, il commence à se sentir mal. Il n'a plus le choix, il doit la retrouver ! Avec dans la tête cette angoissante question : mais enfin, qu'est-ce qu'elle me veut, celle-là ?

Pendant ce temps, Kowalski, mystérieux agent secret un rien bizarre, est chargé de subtiliser à titre "d'échantillon" la tête d'un professeur récemment décédé, ce que ne vas pas sans difficultés logistiques - d'autant que la chance n'est pas de son côté.

À la croisée des destins de Jack et de Kowalski, une sombre machination scientifico-policière aussi délirante que futuriste.

Éditions RIVAGES

~~~

Folle nuit cartoonesque à travers Philadelphie, The Blonde est un roman échevelé plein de clins d'oeil au film noir, d'humour décalé et de situations extravagantes qui rappellent furieusement Mort à l'arrivée, le grand classique de Rudolf Maté.

~~~


Posté par Krri à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

À toute allure

de Duane Swierczynski

a toute allureLennon n'est pas à proprement parler un braqueur de banques, c'est quelqu'un qui conduit la voiture avec laquelle les braqueurs s'échappent. Pas forcément un bon plan: le boulot est par nature imprévisible, on se retrouve complice et il y a toujours un risque d'accident.

Justement, Lennon est tombé sur la mauvaise équipe au mauvais moment pour braquer la mauvaise banque.

Après avoir écrasé une jeune mère de famille, les fuyards sont percutés par une camionnette, se font tabasser et dépouiller de leur magot.

À l'évidence, ils ont été trahis, et une autre équipe les attendait en embuscade. Les deux complices de Lennon sont morts, mais lui parvient à s'en tirer, non sans s'être fait sérieusement amocher.

Dans de telles conditions, il ne peut que se lancer corps et âme dans une quête éperdue de vengeance...

Éditions RIVAGES

~~~

Dans la veine de Richard Stark et des meilleurs pulps, un thriller féroce plein de rythme et d'humour noir, par l'auteur de The Blonde.

~~~


Posté par Krri à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 juillet 2011

La pièce du fond

de Eugenia Almeida

la piece du fond

Dans la petite ville tout est immuable, chacun connaît sa place et a ses convictions. Le jour où ce vieil homme s'est assis sur la place et n'en a plus bougé, la police a jugé qu'il troublait l'ordre public. En effet son silence incitait les autres à lui confier leurs problèmes, et la jeune serveuse du bar lui apportait à manger.

À la clinique psychiatrique aussi, l'ordre règne sous le contrôle des harpies de l'accueil qui n'adressent la parole à personne et l'autorité du médecin-chef, imbu de sa science depuis que vingt ans auparavant il avait brillamment soigné cette gamine agitée.

Puis une nouvelle psychiatre est nommée, elle est différente: elle s'exprime avec sincérité et l'ordre ancien en est ébranlé. Ces deux intrus, par leur seule présence, changent réellement tous les rapports entre les habitants de la ville.

Éditions MÉTAILIÉ

~~~

La description des différents personnages corsetés dans leurs certitudes et leur aveuglement est remarquable de justesse, la subtilité de l'écriture va au fond des rapports entre les protagonistes.

Encore une fois l'auteur de L'Autobus écrit, d'une plume limpide, un roman bouleversant.

~~~

Posté par elleon à 06:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :