21 avril 2011

Denver

de John Dunning

denverNous sommes en 1923. L'élection du Président Coolridge à la Maison Blanche renforce la position de l'extrême-droite. Dans plusieurs états, et en particulier au Colorado, le Ku-Klux-Klan relève la tête.

Tom Hastings, reporter au "Denver Post", et qui fait campagne contre le terrorisme frappant << les nègres, les juifs et les catholiques >>, devient bientôt la cible des gens en place, dont il dénonce la bassesse, la cupidité, l'ignominie. Pourtant, malgré la noirceur des moeurs politiques, malgré les lynchages, les assassinats, malgré la corruption et les procès truqués, il arrive que parfois un rayon de soleil perce les nuages. Pour Tom, il prendra la forme d'une certaine Marvel Millett...

La haine, l'ambition, la violence, la bêtise, le racisme, la folie érotique, le sadisme, mais aussi l'amour de la vérité jusqu'au sacrifice, la tendresse, la fidélité, l'amitié << habitent >>  les personnages de ce roman véritablement exceptionnel.

Éditions BELFOND

Posté par elleon à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Les mécanos de la mort

de John Dunning

les_mecanos_de_la_mortUne petite fille meurt dans l'incendie d'un cirque. Personne ne réclame le corps...Une jeune fille abandonne son pieux et strict foyer pour tenter fortune à New York, dans la danse.

Entre ces deux événements si différents, il y a un lien terrifiant. Un reporter vedette va risquer la mort, en enquêtant dans le monde crépusculaire de la contestation, dans les eaux troubles des services secrets.

Éditions GALLIMARD

Édition originale (1982) 

Posté par elleon à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2011

Quel dommage

de Stephen Dobyns

quel_dommageL'Américain Stephen Dobyns, auteur de romans noirs traduits dans le monde entier, passe au genre de la nouvelle - sur le mode grinçant. L'humour est là, mais la couleur reste résolument noire.

Soit seize récits qui mettent en scène des personnages ordinaires saisis au moment précis où la vie les oblige à sortir de leurs gonds. Des pantins qui ne comprennent pas ce qu'il leur arrive, qui répondent de travers aux questions que leur pose brutalement l'existence, se conduisent comme des salauds ou comme des garces, comme des enfants dans le meilleur des cas - des enfants perdus à qui nul ne peut plus venir en aide... et leurs aventures ne nous font rire (plutôt jaune) que parce que l'auteur, moins méchant qu'il n'en a l'air, a résolu pour une fois de ne pas nous faire pleurer.

Éditions PHÉBUS


"Le modèle accompli de ce que doit être une nouvelle : soit l'art de bâtir une intrigue à seule. fin de vous déchirer le cœur "   "San Francisco Examiner"

~~~

" Sombres complots, écriture éblouissante, humour bien, froid : vous avez droit à tout."   "Los Angeles Times"

~~~

" On n peut s'empêcher de rire, même si l'intention qui commande ici l'écriture n'est pas sans noblesse - et si le résultat souvent vous oblige à frôler l'horreur, l'ignominie, le désespoir "    "The Washington Post" 

~~~

"Au-delà du simple plaisir qu'on y prend , un art tout de lucidité, et bien moins simple qu'il y paraît."   "Times Literary Supplement"


Posté par elleon à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2011

Arrivée de la pluie par l'Ouest

de Christine Desrousseaux

arrivee_de_la_pluieMiha, un jeune roumain exilé en France, parvient à se faire embaucher au noir. La perspective de partir un mois sur une île de la côte bretonne, d'y partir seul avec une femme, inconnue elle aussi, le nom même de cette femme, tout cela enfièvre son imagination. Elle ne serait pas jeune mais pouvait tout de même être séduisante.

Mais Lucie de Witt n'est pas séduisante et Miha ne se doute pas de l'enfer qu'il vivra sur place. Car la haine pathologique à son égard de sa patronne, portée sur la bouteille, et le travail éreintant et très mal payé qu'il aura à fournir ne seront pas le pire au regard des événements qui se succéderont sur la petite île.

Non, décidément, Miha ne peut se douter de tout cela. Et ne peut savoir non plus qu'au terme de cette histoire, il pourra enfin se réconcilier avec un passé traumatisant.

Éditions CLIMATS


Avec  Arrivée de la pluie par l'Ouest, belle et très originale réflexion sur le sentiment de culpabilité et le rôle de sentinelles que jouent parfois les morts, Christine Desrousseaux montre un singulier talent à éviter tous les stéréotypes du roman noir.

~~~

« Une intrigue au déroulement éprouvant servie dans une langue sèche et sûre. » "Le Figaro Magazine"


Posté par elleon à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2011

[GATACA]

de Franck Thilliez

gatacaUne jeune scientifique spécialiste de l'évolution des espèces retrouvée morte, attaquée par un primate.

Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs: tous ont commis des crimes barbares et tous sont... gauchers.

Enfin, la découverte d'une famille de Néandertaliens assassinés par un Cro-Magnon. 

Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ?  La clé est dans ces quelques lettres: GATACA...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Gibiers de potence

de Alain Emery

gibiers_de_potenceMeurtres sur le Tro Breizh

Une vieille légende bretonne prétend que ceux qui n’ont pas accompli de leur vivant le Tro Breizh (un pèlerinage destiné à relier entre elles Dol de Bretagne, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Tréguier, Saint-Pol de Léon, Quimper et Vannes, en hommage aux sept saints fondateurs) seront alors condamnés à l’achever dans l’au-delà en avançant de la longueur de leur cercueil une fois tous les sept ans.

Prenez votre courage à deux mains: pour ce périple – vingt sept étapes à travers toute la Bretagne – je vous invite à me suivre. Mieux vaut vous prévenir, ce sont de noirs chemins. Fous furieux, assassins en tous genres, crapules de bas étages et truands à la petite semaine, je vous emmène à la rencontre de la pire espèce qui soit, la nôtre. Sur les traces des gibiers de potence.

Éditions ASTOURE

Posté par elleon à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2011

Wagadou

de Jean-Marc Demetz

wagadouBill, lieutenant de police, fait partie d'une bande de copains motards qui rigole, ripaille, picole et bastonne à l'occasion.

Au guidon de sa Harley, il sillonne Lille à tout berzingue à la poursuite d'un gang de méchantes crapules lancé aux trousses du Wagadou.

Son enquête piégeuse ira de rebondissements en dérapages. L'amitié, une histoire de pognon sale et d'espionnage, le tout agrémenté d'embardées poétiques et culinaires composent ce cocktail ch'ti aussi savoureux qu'une chope de "Mort subite", la bien nommée.

Éditions KRAKOEN

Posté par elleon à 04:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Zen

de Bertrand Delcour

zenParce que Lizzy a plaqué Kaspar, il a passé six ans au Japon chez les moines zen à apprendre le tir à l'arc. Il revient en Europe avec une arbalète de tueur à gages et aligne les contrats...

Éditions BALEINE

Posté par elleon à 04:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2011

Le Jardin des Larmes

de Arnaud Delalande

le_jardin_des_larmesC'est notre histoire. Celle de ces hommes et femmes, souvent jeunes, qui partent au bout du monde défier le sort et combattre la souffrance. Ils s'engagent par idéal, ou pour se chercher eux-mêmes. Ils fuient parfois, pour mieux se trouver. Ils forment une nation invisible et admirée : les humanitaires.

En 1994, Lise, jeune sage-femme tourmentée, travaille au Rwanda pour le compte d’une ONG. Elle est témoin des tensions entre Hutus et Tutsis, puis, très vite, des premiers crimes. Alors que le génocide commence, Lise est prise en otage et devient un enjeu pour les troupes de l’ONU...

Dix ans plus tard, au Sri Lanka, Sébastien découvre son nouveau métier - chef de mission - et sa nouvelle vie. Mais un matin, il reçoit l’appel d’un délégué présent sur les côtes. Une vague immense aurait englouti la région entière...

Deux personnages en quête de sens: Lise cherche l'amour et la maternité, et découvre cet impensable qui la changera à jamais; Sébastien a quitté sa femme et son pays, pour trouver sa vérité, au milieu du chaos et de la mort. Arnaud Delalande mêle ces destins avec une force bouleversante. Traversant les pays, les époques, les crimes, nous découvrons, sans fard, les grandeurs et les misères de la condition d'humanitaire. Avec Lise et Sébastien, nous descendons dans le Jardin des Larmes. Où l'espoir et la paix tentent de renaître.

Éditions GRASSET


Arnaud Delalande nous offre une fresque brillante et généreuse, dans la lignée de La Cité de la joie, un hommage aux volontaires expatriés et aux rescapés des grandes tragédies. Que reste-t-il lorsque tout s'effondre ? Parviendrons-nous un jour à conjurer la violence et la souffrance ?

Un roman choral saisissant de vérité.


Posté par elleon à 07:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2011

Suite rouge

de François Boulay

suite_rougeAdolescents marginaux fascinés par un des leurs, un pervers au charisme démoniaque, José et quelques autres l’ont suivi aveuglément. Paniqués par l’horreur vers laquelle leur leader les entraîne inexorablement, ils ont décidé de le mettre à mort pour lui échapper.

José s’en est chargé.

Vingt ans plus tard, père de deux fillettes, il les élève dans une vaste villa isolée dominant le massif des Maures. Un oiseau mort flottant dans sa piscine, le cadavre décapité d’un chat sur le seuil de la maison, des ombres furtives glissant entre les arbres…

Les signes obsédants s’accumulent bientôt, d’un passé qui ressurgit et d’un fantôme qui ne veut pas mourir…

Éditions TÉLÉMAQUE

~~~

Après Traces, prix Quais du Polar 2007, François Boulay revient avec l’atmosphère de pure angoisse qui caractérise son écriture.

~~~


Posté par elleon à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :