18 février 2008

Sans dommage apparent

de Ruth Rendell À Kingsmarkham, des jeunes filles disparaissent mystérieusement puis réapparaissent quelques jours plus tard. Droguées, elles ne peuvent donner aucune indication précise sur leur détention. Dans cette atmosphère d'angoisse générale, un détenu condamné pour pédophilie est remis en liberté, ce qui ne fait qu'accroître l'inquiétude des habitants de Kingsmarkham. Responsable de ces deux affaires, Wexford enquête dans la cité où s'est installé le pédophile et où habite l'une des jeunes filles enlevées. Très vite, les... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2008

Betty Fisher et autres histoires

de Ruth Rendell Quand Benet avait quatorze ans, sa propre mère s'était jetée sur elle, armée d'un couteau. C'est cette semi-démente qu'elle accueille à l'aéroport d'Heathrow. Cela fait longtemps qu'elles ne se sont vues. Mopsa vit au loin, en Espagne. C'est beaucoup mieux pour la santé mentale de Benet. Près de Benet, il y a son amour, sa raison de vivre: son petit garçon. Elle a voulu un enfant sans avoir de mari. Elle est seule au monde avec lui. Ou presque... Maintenant, Mopsa est là. Mopsa qui apporte avec elle la folie.... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2008

Danger de mort

de Ruth Rendell Clodagh a toujours eu le goût du risque. Au point d'escalader les pylônes électriques, fascinée par leur hauteur. Au point d'entraîner avec elle son petit ami. Jusqu'à l'accident... Hantée par ce souvenir, elle ne parvient pas à mener une existence normale. Étudiante à Londres, elle fait la connaissance de Silver, un jeune idéaliste qui, depuis son appartement, parcourt les toits de la ville, un espace hors d'atteinte du monde "d'en bas ", celui des adultes et de leurs lois absurdes. S'y retrouve un groupe de... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2008

P comme Piranha et autres nouvelles

de Ruth Rendell Dans "P comme piranha", la nouvelle qui ouvre ce recueil, Ambrose Ribbon est un célibataire affligé d'une manie des plus bizarres : obsédé par les coquilles qu'il déniche dans les livres récemment parus, il passe son temps à envoyer des lettres d'insultes aux auteurs et aux éditeurs. Il déteste particulièrement un ouvrage intitulé Demogorgon. Or, ce dernier semble détenir d'étranges pouvoirs. Dans "Un marché honorable", un homme fait appel, sans trop y croire, aux pouvoirs psychiques d'une guérisseuse. Il espère... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2008

Pince-mi, pince-moi

de Ruth Rendell Une jeune célibataire maniaco-dépressive qui croit aux fantômes; une écervelée droguée de shopping et prête à tout sacrifier pour son confort et celui de ses enfants; une brillante banquière à qui tout sourit sauf l'amour. Par la faute d'un beau gosse cynique, profiteur et facétieux, leurs destinées vont se trouver rapprochées, puis aussi étroitement imbriquées que les wagons de l'accident ferroviaire dans lequel il est censé avoir disparu. Car comme les chats, Jock, alias Jeff, alias Jerry a plusieurs vies... Ces... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2008

Crime par ascendant

de Ruth Rendell Quand Martin Nanther décide d'écrire la biographie de son arrière-grand-père, Henry Nanther, il ne se doute pas de ce qui l'attend. Médecin passionné par le sang, Henry était spécialiste de l'hémophilie, maladie qui décimait en son temps les mâles de la famille royale. Ambitieux et brillant, il a été fait lord héréditaire par la reine Victoria, titre que porte aujourd'hui son arrière-petit-fils. Peu à peu, comme Martin interroge des membres de sa famille dont il ne soupçonnait même pas l'existence et retrouve des... [Lire la suite]
Posté par Krri à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2008

Rottweiler

de Ruth Rendell La première fille avait une morsure dans le cou. Selon la police, les analyses ADN désignaient son fiancé. Qu'importe! La presse à sensation s'était tout de suite emparée de l'histoire: elle avait baptisé le tueur le Rottweiler, et le surnom lui était resté. Le dernier corps est découvert tout près de la boutique d'antiquités d'Inez Ferry, dans le quartier de Marylebone, à Londres. Depuis la mort de son mari, Inez complète son modeste revenu en prenant des locataires au-dessus de la boutique. Les activités... [Lire la suite]
Posté par Krri à 17:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 février 2008

La 13e marche

de Ruth Rendell Mix, un garçon un peu perdu, pas si méchant du reste, a la superstition du chiffre 13. Il habite Notting Hill, sous les combles d'une maison délabrée, parmi des cadavres d'insectes. Son idée fixe est Jon Christie, tueur en série mythique qui a rendu célèbre le 10 Rillington Place. Il est obsédé par une Noire, superbe mannequin, qu'il harcèle. Sa logeuse, Gwendolen Chawcer, est tout aussi recluse - elle s'enferme peu à peu dans ses livres, et dans la lecture de Charles Darwin. La maîtresse des lieux et son locataire... [Lire la suite]
Posté par Krri à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2008

2 doigts de mensonge

de Ruth Rendell Kerstin Kvist, une jeune infirmière suédoise, vient d'être engagée dans une bien étrange demeure. La veuve, Mme Cosway, tyrannise ses trois filles célibataires qui vivent avec elle. Quant à la quatrième, elle ne dissimule pas son mépris lorsqu'elle leur rend parfois visite. Plus déconcertante encore est l'attitude de Mme Cosway à l'égard de son fils John, personnage triste et introverti que l'on gave de médicaments. "Il y a de la folie dans la famille", laisse entendre l'une des filles. Mais Kerstin est décidée à... [Lire la suite]
Posté par Krri à 17:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 février 2008

La nuit interdite

de Thierry Serfaty « Le sommeil efface sa mémoire.  Mais s'il veut rester en vie, il doit la retrouver... Une nuit sans fin. Un homme hanté par le souvenir de sa femme et de son enfant sauvagement assassinés. Et par l'image, obsédante, d'un visage qui disparaît inexorablement de sa mémoire : celui de l'assassin. Bientôt, il n'en restera plus rien. Sauf si l'on empêche cet homme, le seul témoin du drame, de sombrer dans un sommeil aussi profond que l'oubli, aussi dangereux que la mort qui le guette. Car la proie,... [Lire la suite]
Posté par Krri à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]