08 mai 2014

Ces lieux sont morts

de Patrick Graham

ces lieux sont morts

Le docteur Eric Searl du "Good Samaritan Hospital" de Los Angeles ne vit que pour les « endormis ». Ceux qu'un accident ou qu'une maladie a plongé dans un coma profond et qu'il faut accompagner vers le réveil... ou la mort.

Searl serait un pur héros s'il s'occupait aussi des « éveillés », et en particulier de sa propre famille.

C'est bien pour cela que Rebecca, sa nouvelle compagne, le maudit lorsqu'il rate leur avion à la veille de Noël et qu'elle se retrouve à conduire les trois enfants de Searl dans le chalet familial. Un lieu totalement isolé en plein coeur des Rocheuses. Malgré une tempête de neige épouvantable, Rebecca arrive tant bien que mal à bon port.

Sa seule erreur de parcours aura été de vouloir sauver un jeune auto-stoppeur du froid. Un auto-stoppeur bègue qui lui a menti sur sa destination. Lorsque Searl prend la peine d'appeler Rebecca, ce qu'il entend à l'autre bout du fil, ce sont des portes qui claquent, les hurlements des siens, et "L'Enlèvement au Sérail". Puis cette voix, glaçante : « Àààà votre plaaace, je deviendrais complètement fffou, doc. » La voix de celui qui a agressé sa famille et enlevé sa petite fille.

Pour Searl, le compte à rebours a commencé...

Éditions FLEUVE NOIR

Posté par elleon à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Maudit mercredi/ Le jour où les jeunes filles rencontrent la mort

de Nicci French

maudit mercredi

Ce mercredi-là, Ruth Lennox, épouse et mère aimée, est sauvagement assassinée.

Aide-soignante charitable et voisine exemplaire, voilà une femme sans histoires, pensait l'inspecteur Karlsson. Jusqu'à ce que les langues se délient...

Face aux mensonges d'une famille meurtrie, Karlsson a besoin de la psychothérapeute Frieda Klein, qui n'a pas son pareil pour déceler les noirs secrets de l'âme.

Mais sera-t-elle en mesure de l'aider ? Traumatisée par une récente agression, elle est mêlée de manière personnelle à l'affaire. Et ses méthodes de travail suscitent plus que jamais la critique, quand d'étranges intuitions la mènent sur la piste de jeunes filles disparues auxquelles personne ne s'intéresse...

À corps perdu, Frieda se lance à la poursuite d'un tueur en série ignoré de tous. À moins qu'il ne soit que la projection de ses propres angoisses ?

Éditions FLEUVE NOIR

~~~

Nicci French nous emmène au coeur d'une Londres toujours plus oppressante, ou la vulnérabilité ne pardonne pas...

~~~

Posté par elleon à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2014

Le manuscrit du 103e pèlerin

de Pascale Deschamps

le manuscritAu coeur du territoire des Indiens Hopis, dans le désert de l'Arizona, le vieux Whisper, un chaman de la réserve, disparaît. Son corps, atrocement mutilé, est retrouvé peu après, au fond d'un canyon, abandonné aux bêtes de proie. 

Au même moment, en Provence, Robert Magnussen, un historien hollandais à la retraite, reconnaît, au volant d'une voiture, l'un de ses anciens confrères, spécialiste en épigraphie carthaginoise. Or le professeur Manchat est officiellement décédé plus de huit ans auparavant. 

L'historien hollandais n'a pas plustôt alerté les gendarmes qu'il meurt noyé.  

À Paris, en pleine nuit, Juliette est appelée par la police. Son ancien compagnon, Jean, gît, inanimé, dans son pavillon de banlieue à l'abandon. Il a laissé un message à son intention, alors qu'ils ne se sont pas vus depuis de longues années. 

Qui a tué Whisper, et pourquoi a-t-il été torturé ?  Pourquoi le professeur Manchat a-t-il laissé croire à sa mort ?  De quel mal étrange souffre Jean ?  La photo noir et blanc retrouvée près de son corps indique un premier lien entre ces affaires. Le cliché représente trois soldats alliés à Berlin en 1946. Et puis, il y a ce William G. Arhouse, disparu avec lui dans les profondeurs du Nouveau Monde ?

Des deux côtés de l'Atlantique, de la réserve Hopi aux Alpilles, de Paris à Cape Cod, des Indiens et des Français que tout sépare vont mener l'enquête affronter de grands dangers... Des liens se font jour, ô combien plus anciens, dévoilant la lutte sanglante que se livrent, depuis la nuit des temps, les chevaliers du Roseau et leurs Ennemis.

Éditions RAMSAY

~~~

À mi-chemin du thriller psychologique et du fantastique, un grand roman d'aventures, par une amoureuse des grands scénarios cinématographiques et de la culture indienne.

~~~

Posté par Krri à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2014

Le quartier des oubliés

de Madeleine Robitaille

le quartier des oubliesQuoi de plus banal qu'un court voyage en autocar ?  D'autant plus que ce trajet de quelques heures s'effectue sur une route de campagne sillonnant les Laurentides, région touristique fort appréciée et sans histoires... Jusqu'à ce jour...

Parmi la trentaine de passagers qui montent à bord, en cette journée de canicule, personne n'aurait pu imaginer qu'ils aillent droit vers une destination imprévue: l'enfer.  

Personne ?  Pourtant, Mia avait supplié sa mère de repousser son départ. Mais qui donc prête attention aux mauvais pressentiments d'une petite fille de dix ans ?

Éditions DE MORTAGNE


 Un thriller haletant et surprenant !  Jamais plus les évènements qui ponctuent votre quotidien, tel un simple voyage en autocar, ne vous apparaîtront banals...  Une journée de canicule à donner froid dans le dos...


Posté par Krri à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les orphelins du lac

de Madeleine Robitaille

les orphelins du lacUn printemps interminablement pluvieux et morne... Un soir d'orages violents... Foudre, tonnerre et pluie diluvienne s'abattent sur le lac Guérisseur et ses environs, déchirant la nuit d'encre, zébrant le ciel d'éclairs aveuglants, faisant trembler la terre et détrempant le sol.

Une nuit d'apocalypse, chuchoteraient plus d'un en se signant de la croix...

Cette nuit chargée d'électricité servira de prémisse à la rencontre de destins dont rien ne permettait de croire qu'ils se croiseraient un jour: un vieil homme, deux orphelins, une femme violentée par son mari et un père de famille.

Tous ont un point en commun: ils traversent l'épreuve d'un deuil récent.  Tous sont sensibles aux effets de ce lac mystérieux, aux propriétés curatives - du moins, beaucoup veulent le croire.Tous vivront des expériences surprenantes, voire effrayantes, pour ne pas dire supranormales.

En révéler plus risquerait de trahir bien des secrets et de priver le lecteur d'une finale époustouflante !

Éditions DE MORTAGNE

Posté par Krri à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Dans l'ombre de Clarisse

de Madeleine Robitaille

danslombredeclarisseUne grand-mère, dans l'imagerie populaire, c'est une petite femme toute ronde, au visage doux et souriant, à la peau délicieusement parfumée, à la voix chaude et rassurante, qui nous accueille avec des confitures maison et des beignets, qui nous caresse de ses mains aussi légères qu'un vol d'oiseau, qui sait consoler petits et grands chagrins, qui sait écouter avec sagesse et compassion, et qui, par-dessus tout, nous aime sans condition, pour toujours.

Eh bien! pour Charlotte et ses soeurs, une grand-mère, c'est Clarisse: mâchoire inférieure avancée, nez plat, front large, yeux écartés et brillants d'un feu insoutenable, des mains comme des battoirs, un corps massif et imposant, et une voix qui s'apparente à un grognement, parfois même à un aboiement. D'où le surnom dont l'ont affublée ses petites-filles, pour rigoler entre elles: la Bouledogue.

Le jour où Clarisse doit venir s'installer chez elles, à la suite d'un drame qui laisse leurs parents incapables de s'occuper d'elles, l'existence des quatre soeurs prend la tournure d'un cauchemar.  L'éducation, selon Clarisse, c'est se soumettre ou souffrir.  Pour en arriver à ce que son code de bonne conduite soit respecté à la lettre, elle ne lésine pas sur les méthodes, même les plus cruelles.

Charlotte, la rebelle, regrettera amèrement de ne pas avoir plié l'échine devant cette nouvelle autorité. Sa résistance la conduira tout droit à l'horreur, à l'inimaginable, l'obsession de Clarisse l'atteignant au coeur même de sa féminité...

L'arrivée de la Bouledogue au coeur de cette famille unie par l'amour et la confiance aura les mêmes effets qu'un tsunami: dévastation, désolation, mort...  Âmes sensibles s'abstenir...

Éditions DE MORTAGNE

Posté par Krri à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Chambre 426

de Madeleine Robitaille

chambre 426Un hôpital psychiatrique.  

Des patients.

Le 31 octobre.  

Un soir de pleine lune.  

La chambre 426.  

Fin.

Éditions DE MORTAGNE


 Celle qu'on surnomme la "Stephen King" du Québec revient en force avec un tout nouveau roman dont le dénouement est totalement imprévisible...


Posté par Krri à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 avril 2014

La faute

de Paula Daly

la fauteAvec trois enfants et un métier à plein temps, Lisa Kallisto est une femme débordée. Elle a du mal à être à la fois la mère, l'épouse et l'amie idéales qu'elle voudrait être et se le reproche sans cesse.  

Aussi envie-t-elle la vie de sa meilleure amie, Kathy, mère au foyer, pour qui tout semble plus facile. Mais, le jour où la fille de Kathy, Lucinda, qui devait dormir chez elle, disparaît mystérieusement, l'existence de Lisa tourne au cauchemar.

L'adolescente a-t-elle été enlevée, comme cette autre jeune fille que l'on vient de retrouver errant à moitié nue et complètement traumatisée dans les rues de la ville ?  Si Lucinda devait ne jamais revenir, Lisa, qui se sent terriblement en faute, ne se le pardonnerait jamais.  

Alors, elle n'a pas le choix, elle doit tout faire pour la retrouver.

Éditions LE CHERCHE MIDI

~~~

Avec ce portrait d'une femme aux abois salué par une critique unanime, Paula Daly fait une entrée fracassante dans le monde du thriller.  D'une écriture passionnée, elle fait preuve d'une compréhension viscérale des illusions et des humiliations qui peuvent naître de l'amitié et de la vie conjugale.  Le coup de théâtre final hisse Daly au rang de star du genre, de celles qui savent prendre des risques.  

Superbement mené et véritablement impossible à lâcher, ce livre va devenir votre thriller préféré de l'année !

~~~

Posté par Krri à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2014

Écoute-nous

de Liz Coley

ecoute nous Angela a 13 ans quand elle disparaît d’un camp de vacances. Le lendemain, elle rentre chez ses parents – ou du moins c’est ce qu’elle croit : en réalité, elle a été absente plus de trois ans. Trois années dont elle n’a aucun souvenir.

Que s’est-il passé ? Où était-elle tout ce temps ? Sans la moindre réponse à ces questions, Angela tente de reprendre une vie plus ou moins normale avec l’aide de la psychologue qu’elle voit désormais régulièrement.

Au fil des séances, alors qu’elle cherche à retrouver la mémoire, Angela laisse parler les différentes personnalités qu’elle s’est créées pour supporter son calvaire.

La jeune fille l’ignore, mais ce qu’elle a vécu est encore plus terrifiant que tout ce qu’elle peut imaginer…

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par Krri à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 mars 2014

Unique refuge

de Ramsey Campbell

unique refugeLa famille Travis est une famille sans histoire. Originaire de Floride, elle s'installe à Manchester. Le père, Don, ouvre une librairie. Susanne, la mère, enseigne à l'université. Et le fils de 12 ans, Marshall est inscrit dans une école locale.

Don a une altercation avec un chauffard et porte plainte à la police. Le cauchemar commence, l'enfer se déchaîne. Le chauffard fait partie d'une famille de délinquants sociopathes. Il entre par effraction chez les Travis et agresse Marshall. Ce délit le condamne à 18  mois de prison. 

Contrariée, la famille du chauffard les prend pour cible et n'aura d'autres buts que de se venger d'eux.

Et c'est ainsi que les Travis deviennent la proie d'une collection de dégénérés, prêts à tout pour arriver à leurs fins. Qu'un garçon de 12 ans devient la proie d'un gosse de son âge, que la haine a transformé en assassin cynique, se jouant de sa proie comme le chat de la souris. 

Et si la souris se découvrait des griffes, elle aussi ?

Éditions CLAUDE LEFRANCQ

Posté par Krri à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]