23 février 2019

Habemus Papam : Petits meurtres dans la cathédrale

de Robert Azaïs

Robert Azaïs - Habemus papam - Petits meurtres dans la cathédrale.An 1316. La chrétienté est sans pape depuis deux ans. Jugeant la situation insupportable, Philippe, deuxième fils du défunt Philippe le Bel et régent du royaume de France, tend un piège aux cardinaux.

Sous le prétexte de célébrer un Te Deum, il les réunit dans la cathédrale de Lyon où il les enferme. Ils ne pourront en sortir que lorsqu’ils auront enfin élu un pape. C’est cet extraordinaire conclave qui sert de cadre à ce roman.

Sur fond d’intrigues et de meurtres, Robert Azaïs, auteur iconoclaste à l’humour décapant, s’amuse à décrire des situations cocasses dans un joyeux chambardement.

Éditions TDO

-

Édition originale soue le titre "Le huis-clos des Éminences" : Éd. Zinedi (2010)

Posté par elleon à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 février 2019

Souviens-toi que tu es mortel...

de Nadine Mousselet

Dielette, un petit port tranquille, jusqu’au jour où un pêcheur ramène dans ses filets le corps d’un ingénieur neutronique spécialiste de l’utilisation du MOX dans les centrales nucléaires, détaché du site Areva pour travailler sur l’EPR de Flamanville.

Au vu de la personnalité de la victime, le gouvernement fait passer le plan vigipirate au stade « écarlate ». Toutes les unités de police, gendarmerie et Sécurité Civile sont dans l’attente de savoir si cet assassinat est un acte terroriste ou un crime crapuleux.

L’équipe de Laura Claes, Fred Jumet et Joël Bricart, est mise sur l’enquête. Le meurtre, deux jours plus tard, de la femme de l’ingénieur et la découverte sur les corps d’éléments troublants dirigent ces spécialistes des tueurs en série vers des pistes plus glauques les unes que les autres.

Éditions EPONA

~~~

Ce thriller détonnant dans la Hague vous emmènera au bout du suspense au travers de paysages grandioses propices au mystère. La bête du Baligan rôde-t-elle à Flamanville ?

~~~

Posté par elleon à 03:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 janvier 2019

Le poignard d'Uluru

de Jean-François Mattei

Enfin ! James Bradley et Sonia Radigan ont fini par se marier. Mais si les deux inspecteurs adjoints pensaient profiter de leur voyage de noces, le travail va les rattraper de manière inattendue.

Quoi de plus romantique que la découverte d'un cadavre ? Il n'en faudra pas plus pour épauler la police locale toujours dans l'impasse après plusieurs mois d'investigations...

Entre cuir et poussière, Jean-François Mattei fait ressurgir les démons du passé au coeur d'un règlement de comptes en plein outback australien. Plantant cette fois ses fidèles héros au mauvais endroit au mauvais moment, cette septième affaire des policiers de Perth nous plonge dans le microcosme des bikers dans un Centre Rouge plus vrai que nature.

Éditions PUBLIBOOK/SOCIÉTÉ DES ÉCRIVAINS

Posté par elleon à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 janvier 2019

Bridge sanglant à Deauville

de Jean-François Pré

Jean-François Pré - Les petits polars : Bridge sanglant à Deauville.Georges Langsamer est un commissaire de police retraité heureux. À Deauville, où il habite, il peut s'adonner à ses passions : le bridge, le golf et les courses hippiques...

En ce début du mois d'août, son club de bridge, l'As de pique, organise une partie chez un couple de riches Américains. Langsamer s'y rend avec plaisir, d'autant que les hôtes ont préparé un festin.

Mais lorsque le mari s'effondre, terrassé par une crise cardiaque, le commissaire ne peut s'empêcher de reprendre du service...

Éditions 12/21

Posté par elleon à 09:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le noyé de Paris Plages

de Jean-François Pré

Jean-François Pré - Le noyé de Paris Plages.Pour la suite du mois d'août, le commissaire Langsamer décide de prendre des vacances : il quitte Deauville pour Paris !

Débarrassé des Parisiens, mais remplie de touristes, la capitale lui réserve quelques surprises : à peine installé sur un transat à Paris Plages, le voici témoin d'un spectacle morbide, un cadavre dérivant sur un radeau de fortune...

Langsamer va encore reprendre du service, à la demande de vieilles connaissances du 36 quai des Orfèvres.

Éditions 12/21

Posté par elleon à 09:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Menace sur La Baule

de Jean-François Pré

Jean-François Pré - Les petits polars : Menace sur La Baule.Après sa mésaventure parisienne, direction La Baule pour le commissaire Langsamer.

Là, grâce à un ami sénateur, il compte bien assister à un événement exceptionnel : la Tosca, joué en plein air sur la plage, par l'orchestre israëlo-palestinien de Daniel Barenboïm.

Mais c'est sans compter sur les criminels de l'été qui, décidément, ne lui laissent aucun répit.

Éditions 12/21

Posté par elleon à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Duel à Biarritz

de Jean-François Pré

Jean-François Pré - Les petits polars : Duel à Biarritz.En prenant le chemin de Biarritz, le commissaire Langsamer espère bien enfin se reposer. En effet, pas franchement en bons termes avec son ex-collègue basque, il ne devrait pas être sollicité...

Pour bien commencer son séjour, il décide donc d'aller faire du surf sur la plage du Miramar. Mais c'est l'accident. Direction la clinique Aguilera.

Là, il engage la conversation avec son voisin de chambre, blessé à la tête, dont l'histoire familiale, emplie de trahisons et de tragédies, va le tenir en haleine.

Éditions 12/21

Posté par elleon à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le cannibale de Nice

de Jean-François Pré

Jean-François Pré - Les petits polars : Le Cannibale de Nice.Pour terminer ses vacances aoûtiennes, la commissaire Langsamer fait une dernière étape à Nice.

Malheureusement, y sévit au même moment un terrible tueur cannibale. Appelé en renfort par un ancien collègue et aidé de sa nièce, Langsamer va, encore une fois, contribuer à trouver et arrêter les coupables.

Éditions 12/21

Posté par elleon à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2019

En d'autres circonstances

de Maryse Maligne

Maryse Maligne - En d'autres circonstances.Qu'est-ce qui a pris à Damnio, ce capitaine de police, à vouloir œuvrer dans le social ? Il pensait que cette noble initiative lui permettrait de réfléchir à la condition humaine... Mais la vérité à dépassé de loin ses espérances.

C'est parce que le mauvais sort s'acharne contre des jeunes en difficulté que Damnio, sollicité par un ancien collège, accepte de reprendre du service.

Les jeunes qui disparaissent sont les héritiers d'une histoire collective dont ils ignorent l'origine et qui ne cesse de les rattraper.

Éditions AIRVEY

-

Édition originale sous le titre "L'ombre du fils": Éd. Le Manuscrit (2007)

Posté par elleon à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 janvier 2019

Le secret de Saint Wulmer

de Jean-Christophe Macquet

Il tendit l'oreille, se concentra et très rapidement sentit lui aussi la présence, tout près, encore plus près qu'il ne l'avait imaginée ! Un rayon de lune perça entre deux arbres et s'en vint frapper un groupe de saules plantés au bord du chemin. Le chevalier aperçut alors la silhouette durant une fraction de seconde, trop peu pour pouvoir véritablement identifier quoi que ce soit. Seule une impression resta, celle d'avoir aperçu un démon, titanesque, à la tête surmontée de cornes gigantesques, aux yeux immenses, aux pupilles incandescentes...

Les chevaux et les deux bourricots qui portaient les religieux s'emballèrent alors, la monture d'Eustache se cabra et manqua de jeter son cavalier au sol.
Le seigneur de Curs réussit à la calmer et s'aperçut que ses compagnons venaient de le dépasser et s'enfuyaient au galop. Il sentit son sang se glacer dans ses veines, les battements de son cœur s'amplifier, puis il frissonna. Cédant alors à la panique, comme les autres, il hurla et frappa du talon les flancs de la jument qui détala à son tour.

Les cavaliers se calmèrent lorsqu'ils arrivèrent devant la petite hauteur sur laquelle se dressait l'abbaye Saint Wulmer entourée de quelques dizaines d'habitations qui composaient le bourg. Quelques lueurs réconfortantes apparurent. Frère Albinus vint se placer à côté du seigneur de Curs :
- Vous l'avez vu ! C'était le diable !

Éditions HENRY

Posté par elleon à 07:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :