28 décembre 2013

Dark secrets

de Hans Rosenfeldt & Michael Hjorth

dark secretVasteras, petite ville de Suède. Un homme jette un cadavre dans un étang. Le lendemain, Lena Eriksson prévient la police que son fils Roger, un adolescent de 16 ans, n'est pas rentré depuis la veille au soir.  

Comme le commissaire local tarde à prendre l'affaire au sérieux, car il pense à une simple fugue, le chef de la crim'  lui adjoint les services d'une brigade de la police nationale. Le corps du jeune homme est retrouvé, le coeur arraché à coups de couteau.

Entre-temps, Sebastian Bergman, un psychologue et profiler solitaire depuis la mort accidentelle de sa femme et de sa fille, revient à Vasteras pour régler la succession de sa mère. Dans de vieux dossiers enfouis dans la maison, il découvre une lettre laissant entendre qu'il serait peut-être le père de l'enfant d'une ancienne maîtresse, Anna Eriksson, de la famille de l'adolescent disparu.  

Bergman demande alors à rejoindre l'équipe enquêtant sur cette affaire.

Intelligent et intuitif mais mal accueilli par la brigade car il est considéré comme égocentrique et arrogant, aux prises avec ses anciens démons et une addiction au sexe, Bergman se lance dans une course contre la montre pour éviter que d'autres meurtres ne se produisent, tout en espérant trouver une réponse à ses questions personnelles.

Éditions PRISMA

~~~

Un style incisif et des personnages analysés en profondeur.  Plus que les scènes glauques, les auteurs ont privilégié le rythme et la psychologie des enquêtes policières...

~~~

Posté par Krri à 09:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Le Lapin borgne

de Christoffer Carlsson

le lapin borgneÀ quelques kilomètres du village de Dalen, il existe une maison abandonnée dissimulée par une forêt épaisse et sombre. Lorsque David, étudiant à Stockholm, rentre de l'Université pour les vacances, ses amis d'enfance le convainquent de s'y installer. Ils passent de longues journées d'été à bronzer, faire l'amour et improviser des barbecues.  

En quête d'argent facile, le plus marginal d'entre eux cambriole les maisons voisines dans le but de revendre sur des brocantes. Mais la disparition soudaine d'Emmanuel, homme seul et âgé, attise les soupçons des villageois et bouleverse le petit trafic de la bande de jeunes.

Peu à peu, la vieille maison qui leur servait de refuge se meut en théâtre des vanités, révélant la face sombre et la violence latente de chaque membre du groupe.

Éditions BALLAND

Posté par Krri à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les bas-fonds de Paris

de Jean-Charles Malet

les bas-fonds de parisVidocq et Pierre Coignard mis en scène dans une enquête policière, où policiers et criminels se jouent des apparences.

1818. Vidocq, le chef de la Brigade de Sûreté, avec l'aide de son équipe d'anciens malfrats repentis, pourchasse une bande de cambrioleurs violeurs et tueurs qui hantent la capitale en ce début du XIXe siècle et dont le chef est un bagnard évadé se faisant passer pour un noble.

Ses investigations le mènent dans les lieux les plus cocasses ou les plus malfamés de Paris, peuplés de personnages hauts en couleur et où  les apparences sont souvent trompeuses...

Éditions LES NOUVEAUX AUTEURS

Posté par Krri à 08:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 décembre 2013

L'École de la mort

de Martial Caroff & Béatrice Égémar/ Charlotte Bousquet /Lilian Bathelot

l'ecole de la mort

<< Quoi de plus important que l'école ? Mais quoi de plus inquiétant aussi ? Lieu clos, territoire aux mille secrets, monde étrange et mystérieux... De tout temps l'école a abrité en ses murs histoires, légendes et mythes, rumeurs et rituels autour du savoir et de la culture, et accompagné la transmission de ceux-ci de règles intangibles et de règlements insidieux. Si la mort est rarement au rendez-vous dans les institutions éducatives, elle représente somme toute le prix à payer pour cette liberté aux yeux d'un écrivain de littérature noire. [...] Quatre auteurs ont relevé le défi d'aller explorer les marges de l'école, ses cours, ses internats, ses cénacles. [...] >

* Le maître des pierres

L'intrigue se déroule au sud des Corbières, dans une grotte localisée à Tautavel, il y a environ 450 000 ans. Irèh est un disciple du Maître des pierres de la grotte. Il le regarde les tailler, et à chaque fin de sa "représentation" devant les autres enfants, le Maître dépose discrètement quelques pierres pour Irèh, pour qu'il puisse à son tour s'exercer.

Un matin à l'aube, le Maître des pierres part dans un endroit que seul lui connaît, où il trouve de très belles pierres. Mais il ne rentrera jamais à la grotte. Les hommes de la tribu partent à sa recherche et finissent par retrouver ... son cadavre, qu'il ramènent avec eux. Tout d'abord, ils pensent qu'il a été attaqué par un animal.

Puis, très rapidement, Irèh fait comprendre qu'il a été assassiné...

* Agora Game

Athènes, en 413 avant J.-C. Antisthène vient rendre visite à son ami le philosophe Socrate afin de lui rendre compte d'un événement très ennuyeux qui s'est déroulé la veille. Antisthène est un philosophe cynique qui enseigne au gymnase populaire du Cynosarge. Parmi ses élèves, Khrémès est son favori. Pourtant, il est insolent. Mais c'est en partie ce qu'apprécie Antisthène, en plus de sa beauté.

Après le cours, le petit groupe part dans les rues d'Athènes afin de mettre à exécution les préceptes qu'il faut suivre. Antisthène en profite pour féliciter Khrémès; celui-ci fait alors boire son maître, qui finit par s'éloigner. Tandis que Khrémès provoque deux jeunes musiciens, deux frères, qui avaient effleuré un de ses amis.

Et c'est alors que la violence va exploser en pleine Athènes...

Éditions GULF STREAM

Posté par elleon à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'École de la mort

de Lilian Bathelot & Béatrice Égémar, Charlotte Bousquet & Martial Caroff

l'ecole de la mort

« Quoi de plus important que l'école ? Mais quoi de plus inquiétant aussi ? Lieu clos, territoire aux mille secrets, monde étrange et mystérieux... De tout temps l'école a abrité en ses murs histoires, légendes et mythes, rumeurs et rituels autour du savoir et de la culture, et accompagné la transmission de ceux-ci de règles intangibles et de règlements insidieux. Si la mort est rarement au rendez-vous dans les institutions éducatives, elle représente somme toute le prix à payer pour cette liberté aux yeux d'un écrivain de littérature noire. [...] Quatre auteurs ont relevé le défi d'aller explorer les marges de l'école, ses cours, ses internats, ses cénacles. [...] »

* Tattoo coeur

L'intrigue se déroule dans le village de Cambous, près de Montpellier, 4 700 ans avant le présent.

Pendant que Lillo, apprenti médecin lui fait un tatouage, Doodo lui parle de la disparition de son père. Celui-ci est parti depuis huit jours et aurait déjà dû être rentré. Mais il n'en est rien. Et le pire est que dans le village, des rumeurs ont été lancées, l'accusant d'avoir fui. Mais Doodo refuse de le croire.

Marec, le prévôt, fait alors envoyer des membres de sa famille à sa recherche. Mais ils reviennent bredouille. Un jour, n'y tenant plus, la jeune Doodo rapporte à son ami Lillo une conversation que son père lui a lui-même rapportée et qui font peser tous les soupçons de meurtre sur Marec.

* L'Oeil du Loup

L'Oeil du Loup est l'histoire de Roza Svetlana, jeune femme tireur d'élite russe en 1943, pendant la Seconde Guerre Mondiale. Roza avait une idole: Vassili Zaïtsev. Tout deux ont le même parcours: pauvres bergère et berger mais prodiges dans l'art du fusil.

Accompagnée de son binôme Lyudmila Dubinina qui tient le rôle d'observateur, Roza parvient à se hisser meilleur tireur d'élite femme de la Russie. Maintenant, elles doivent toutes deux affronter les hommes, ultime entraînement avant de se rendre au front.

Et pour cet entraînement qui se déroule à Stalingrad, le meilleur tireur d'élite devenu héros national Vassili Zaïtsev est présent et il doit remettre un objet personnel qu'il considère porte-bonheur au binôme gagnant.

Lors de la finale, Roza et Lyudmila affronte un binôme masculin. Vont-elles remporter l'épreuve décisive ?

Éditions GULF STREAM

Posté par elleon à 08:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


L'École de la mort

de Charlotte Bousquet & Béatrice Égémar/Martial Caroff/Lilian Bathelot

l'ecole de la mort

<< Quoi de plus important que l'école ? Mais quoi de plus inquiétant aussi ? Lieu clos, territoire aux mille secrets, monde étrange et mystérieux... De tout temps l'école a abrité en ses murs histoires, légendes et mythes, rumeurs et rituels autour du savoir et de la culture, et accompagné la transmission de ceux-ci de règles intangibles et de règlements insidieux. Si la mort est rarement au rendez-vous dans les institutions éducatives, elle représente somme toute le prix à payer pour cette liberté aux yeux d'un écrivain de littérature noire. [...] Quatre auteurs ont relevé le défi d'aller explorer les marges de l'école, ses cours, ses internats, ses cénacles. [...] >>

* Obsession

Marianne accompagne régulièrement à la salle d'armes son frère Léandre, qu'elle a accueilli chez elle depuis la mort de son époux. Mais elle s'est éprise de Christian Louis Mory, le maître des lieux. Très discrètement, elle dépose des offrandes et lui écrit des lettres de façon anonyme ; mais elles restent sans réponse, alors qu'elle n'attend qu'un geste de sa part, persuadée qu'il connaît l'auteur de tous ces présents.

Un jour elle le retrouve à l'enseigne La Grosse Margot, fréquentée presque exclusivement par des hommes, et tente d'entrer dans son jeu, de lui faire comprendre ses sentiments. Dans le même temps, Christian Louis Mory fait part de tous ces présents et ces lettres enflammées à sa cousine, qui lui indique qui est cette admiratrice secrète.

Christian Louis Mory décide alors de répondre à Marianne ...

* Les fantômes de Saint-James

Dans le Dakota, à la mission Saint James en 1928, les religieuses reçoivent des "fournées" de femmes Peaux-Rouges, afin de les laver, de les récurer, d'enlever leur impureté, d'effacer leurs rites, d'annihiler leur culture et de les amener au catholicisme.

Sœur Charity fait partie de ces femmes qui déshabillent et n'hésitent pas à laver au savon de soude et à l'eau brûlante ou à fouetter les Sioux. Elle les hait.

Un jour de septembre 1928, une Sioux, Jessie, est amenée et refuse de se soumettre. Elle n'hésite pas à défier Sœur Charity et celle-ci s'en prend à elle très violemment.

Deux mois plus tard, la jeune Peau Rouge est attrapée pour avoir fabriqué une poupée vaudou à l'effigie de Sœur Charity. Et là, c'est un déferlement de violence qui s'ensuit et ne trouvera une fin que dans la mort.

Éditions GULF STREAM

Posté par elleon à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'École de la mort

de Béatrice Égémar & Charlotte Bousquet /Lilian Bathelot/ Martial Caroff

l'ecole de la mort

<< Quoi de plus important que l’école ? Mais quoi de plus inquiétant aussi ? Lieu clos, territoire aux mille secrets, monde étrange et mystérieux… De tout temps l’école a abrité en ses murs histoires, légendes et mythes, rumeurs et rituels autour du savoir et de la culture, et accompagné la transmission de ceux-ci de règles intangibles et de règlements insidieux. Si la mort est rarement au rendez-vous dans les institutions éducatives, elle représente somme toute le prix à payer pour cette liberté aux yeux d’un écrivain de littérature noire. [...] Quatre auteurs ont relevé le défi d’aller explorer les marges de l’école, ses cours, ses internats, ses cénacles. [...] >>

* Les Demoiselles de Saint-Cyr, sages comme des anges

Saint-Cyr, fin du XVIIème siècle. Madame de Maintenon, épouse du Roi Soleil Louis XIV, crée la Maison royale de Saint-Denis, qui éduque les jeunes filles pauvres, de petite noblesse. Alors qu'elle se confie d'avoir échoué son grand projet de Sant-Cyr auprès de Madame de Loubert, celle-ci, qui la seconde lorsqu'elle se rend à la Cour, est tracassée : des grains de ciguë ont été retrouvés dans la soupe d'une enseignante qui est maintenant à l'infirmerie depuis deux jours.

Madame de Maintenon n'est pas au courant de cette nouvelle ... jusqu'à ce que l'enseignante décède et qu'une élève, Anne de Pibrac, soit victime des mêmes maux. Qui pourrait donc en vouloir aux demoiselles de Saint Cyr ?

* Meurtre à la Maison de vie

Dans l'Egypte antique, la Maison de vie jouxte le temple d'Amon, où les prêtres officient. Cette Maison reçoit des enfants pour en faire des scribes. Parmi eux se trouvent Pépi, Mérihou et Améni. Les enfants ont un maître nommé Pashed, très sévère et qui n'hésite pas à utiliser le fouet, surtout avec le jeune Pépi, comme si celui-ci était son souffre douleur.

Un midi, alors que les enfants sont sortis de la Maison de Vie pour déjeuner, ils entendent un cri d'horreur. Peu de temps après, on découvre le corps inanimé de Pashed, étendu face contre terre. Hounefer, le prophète, enquête.

Éditions GULF STREAM

Posté par elleon à 07:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Le printemps des enfants perdus

de Béatrice Égémar

le printemps des enfant perdusParfums et onguents sont au coeur de l'univers de Manon, Parisienne et parfumeuse, qui plonge son nez dans les affaires sulfureuses sous le règne de Louis XV, en plein XVIIIe siècle

Artistes, femmes du monde, élégants de la capitale, tous prisent la parfumerie de Manon Dupré, rue Saint-Honoré. En 1750, l'usage est de se parfumer quotidiennement de la tête aux pieds et jusqu'aux accessoires. Une coquetterie venue droit de Versailles.

Pourtant, en ce mois de mai, ce ne sont pas les senteurs mais une rumeur qui court les rues de Paris, une rumeur folle de trafic d'enfants. Lorsque deux jeunes garçons de son entourage, à leur tour, disparaissent, Manon, la jeune et belle parfumeuse, s'inquiète.

Trop affectée pour attendre leur hypothétique retour, trop maligne pour n'y voir qu'une simple coïncidence, trop intriguée aussi, elle se lance tous sens affûtés à leur recherche.

Une quête et un compte à rebours qui la mèneront dans le milieu, impopulaire et corrompu, de la police de Louis XV...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les tatas flingueurs

de Gordon Zola

les tatas flingueurs

Quand la vieille pègre machiste de tonton rencontre les adeptes du mariage gay, ça correctionne plus, ça dynamite !

Plus qu'une oeuvre policière aux accents burlesques, aux situations explosives, aux rebondissements incessants et aux dialogues savoureux, nous sommes, avec Les Tatas flingueurs, en présence d'une sorte de miracle éditorial ! Cet objet littéraire non identifié est une synthèse habile entre le poilar (polar où l'on se poile) et l 'étude sociologique ! Le colvert enchaîné.

Le temps n 'est plus aux bourre-pifs, aux marins trop bavards, aux jeunes filles vierges, aux flingues de concours, aux cliniques pour pervers, aux péniches pour pères verts ni au grisbi pour salope ! Avec Les Tatas flingueurs, nous sommes entrés dans l'ère de la négociation, des fleurs et de la courtoisie, enfin presque ! Marc Chapier, pour la pinémathèque française.

Éditions LE LÉOPARD DÉMASQUÉ

Posté par elleon à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le père Denoël est-il une ordure ?

de Gordon Zola

le pere denoel

"SOS femmes tondues, j'écoute"...

Rien ne pouvait laisser deviner à Maître Lucien Bonplaisir, avocat de l'édition, défenseur des veuves tondues et des orphelines éplorées, qu'il serait tragiquement plongé dans un des mystères criminels les plus déroutants du XXe siècle !

Le 2 décembre 1945, l'éditeur de Louis-Ferdinand Céline, Robert Denoël, est assassiné à Paris d'une balle dans le dos... Soixante-dix ans plus tard, bien que toutes les pièces du puzzle soient étalées devant nos yeux, le mystère reste entier !

Après le fameux "J'Écluse", qui abordait une face cachée de la lune Dreyfus, Gordon Zola, surmontant l'omerta toujours en vigueur sur cette énigme, propose une vision décoiffante de l'époque et de l'affaire !

Éditions LE LÉOPARD DÉMASQUÉ

Posté par elleon à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,