31 août 2015

Le carnaval des hyènes

de Michaël Mention

le carnaval des hyenes

(Éd. Ombres Noires - 2015)

50% mensonge, 50% buzz, 100% audimat!

Carl Belmeyer est une figure emblématique du paysage audiovisuel français. Présentateur du JT depuis plus de trente ans, il dissimule derrière son sourire une personnalité narcissique. Arrogant et manipulateur, il méprise tout le monde, à commencer par son public qui l’adore.

Quand Barbara, une bimbo de l’émission de téléréalité "Villa Story", meurt en direct sous les yeux horrifiés des téléspectateurs, le scandale secoue durement la chaîne. Elle doit rapidement redorer son blason et compte bien utiliser l’image charismatique de Belmeyer.

Il redevient alors reporter de terrain et part couvrir la guerre civile qui fait rage au Liberia. Le message doit être clair pour l’audience: la chaîne se recentre sur l’essentiel.

Mais rien ne fonctionne comme prévu, et Belmeyer, habitué à rester maître de sa vie, devient tout à coup spectateur contraint.

Posté par elleon à 08:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 août 2015

Convergences

de Christine Brunet

convergences

Un casse hors norme, des disparitions inquiétantes, un magot introuvable qui déchaîne des appétits voraces...

Le Docteur Gwen Saint-Cyrq, personnalité sombre et ambiguë, accepte de sortir de sa pour retrouver d'anciens collègues.  Les pièces du puzzle s'amoncèlent, les hypothèses s'effritent jusqu'à l'impensable: toutes les pistes convergent vers... elle !

Croyez-vous aux coïncidences ?

Éditions GASCOGNE

Posté par Krri à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 août 2015

Millénium 4 - Ce qui ne me tue pas

de David Lagercrantz d'après les personnages de Stieg Larsson

ce qui ne me tue pas

Elle est une hackeuse de génie. Une justicière impitoyable qui n'obéit qu'à ses propres lois.

Il est journaliste d'investigation. Un reporter de la vieille école, persuadé qu'on peut changer le monde avec un article. La revue "Millénium", c'est toute sa vie.

Quand il apprend qu'un chercheur de pointe dans le domaine de l'intelligence artificielle détient peut-être des informations explosives sur les services de renseignements américains, Mikael Blomkvist se dit qu'il tient le scoop dont "Millénium" et sa carrière ont tant besoin. Au même moment, Lisbeth Salander tente de pénétrer les serveurs de la NSA...

Éditions ACTES SUD

~~~

Dix ans après la publication en Suède du premier volume de "Millénium", David Lagercranz livre un thriller d'une actualité brûlante et signe les retrouvailles des personnages cultes créés par Stieg Larsson. La saga continue.

~~~

Posté par elleon à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

22 août 2015

Aide-moi si tu peux

de Jérôme Attal

aide moi si tu peux

Il est toujours prêt à dégainer un bon mot comme certains brandissent leur revolver.

Stéphane Caglia n'est pas un flic comme les autres. Pour échapper à la violence urbaine qui est son quotidien, il se réfugie dans les années 80 – les années de son enfance.

Traqué par un tueur à la solde d'une mystérieuse secte, il va devoir enquêter sur la disparition d'une jeune fille, liée à une série de crimes. Tamara, dix-sept ans, postait sur Internet des reprises de chansons des Beatles.

Là est peut-être la clé de l'énigme.

Éditions ROBERT LAFFONT

~~~

Jérôme Attal s'accapare les codes de l'intrigue policière pour signer un roman poétique, drôle, à la fois nostalgique et vivifiant, truffé de bons mots sur les relations amoureuses et de réflexions mordantes sur le monde d'aujourd'hui.

~~~

Posté par elleon à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 août 2015

La septième victime

de Mary Burton

la 7e victime

À ses trousses, un tueur décidé à finir le travail.

Lara Church a échappé de peu à l'Étrangleur de Seattle. Ce tueur en série laissait le corps de ses belles et jeunes victimes dans des robes blanches cousues main. 

Depuis sept ans, il a disparu sans laisser de traces, et Lara, partie à Austin, tente de reconstruire sa vie malgré l'amnésie qui a effacé les souvenirs de son agression. 

Mais l'Étrangleur est de retour, dans sa nouvelle ville. Et entre la proie et son bourreau ne se dresse qu'un Texas Ranger, James Beck, déterminé à empêcher le tueur d'atteindre sa septième victime...

Éditions MILADY

Posté par Krri à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


16 août 2015

Nid de vipères

de Edyr Augusto

nid de viperes

Castanhal, dans l'État du Pará, au nord du Brésil. Afin de lui extorquer sa scierie, Wlamir Turvel, trafiquant ambitieux, tabasse Alfredo Pastri, puis viole sa femme sous les yeux de leurs enfants, Isabela et Fred. Ceux-ci jurent de venger leurs parents.

Mais des années plus tard, Fred a tourné la page et s'est installé aux États-Unis.

Isabela, elle, n'a rien oublié. Déterminée à aller jusqu'au bout de sa vengeance, elle a suivi méticuleusement l'ascension de Wlamir Turvel, devenu l'un des maillons les plus importants du trafic de drogue dans l'Amazonie, ainsi que le gouverneur de l'État. Elle est devenue sa maîtresse et a appris tous ses secrets.

En éclatant, sa vengeance va tout emporter sur son passage.

Éditions ASPHALTE

Posté par elleon à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 août 2015

Les Loges du Mal

de Enzo Bartoli

les loges du mal

"Le roi se meurt" est à l’affiche du théâtre du Palais Royal. Mais ce soir, le drame ne se jouera pas sur scène.

Peu avant la représentation, Albin Clavel, le comédien vedette, est retrouvé sauvagement assassiné dans sa loge par un individu que personne n’a vu ni entrer, ni sortir… Mais pourquoi cette mise en scène sordide ? 

S’agit-il d’un drame en un seul acte ?  Et si les coulisses dissimulaient d’autres crimes inavoués…

Éditions BNF

~~~

Préface de Jean Paul Alègre : Vous avez de la chance ! Car si vous lisez ces lignes, c’est que vous tenez entre les mains le dernier livre d’Enzo Bartoli et que vous vous apprêtez à vivre une aventure captivante et originale. Captivante, parce que ce romancier, dont le talent m’avait déjà interpellé dans « Série noire pour femmes en blanc » ou « Curriculum Mortem », ouvrages de haute qualité, qui ont d’ailleurs, ce n’est pas un hasard, figuré dans la sélection finale du prestigieux Prix du Quai des Orfèvres, sait mener une intrigue et, tout en respectant les codes du roman policier, nous entraîner dans un univers fascinant.

Original, parce que, cette fois, Enzo Bartoli a choisi pour cadre le monde du théâtre. Or, le théâtre, lieu de toutes les métamorphoses, royaume des contrastes, est l’endroit idéal pour nous perdre, nous faire croire que nous tenons enfin le coupable et, pirouette après pirouette, de vrais saluts en faux rappels, nous guider sur de délicieuses fausses pistes. Vous remarquerez le contraste, habilement mis en relief par l’auteur, entre le monde technique, tactique, rationnel, des enquêteurs et celui d’ombres et de lumières, fantasque et subtil, qui caractérise la vie des planches. Enzo Bartoli, j’ai modestement fait mon enquête, moi aussi, doit bien connaître le milieu du spectacle vivant. Il nous le décrit avec une grande précision. Et l’intrusion des méthodes policières dans cet univers mouvant est tout à fait réjouissante.

Mais, attardez-vous sur le style… Cet écrivain sait se faire caméléon, comme tout auteur digne de ce nom. Et, puisqu’il nous convie à fréquenter des lieux où règne le dialogue, son livre en adopte le rythme. C’est simple, efficace, percutant. Je me garderai bien de vous dévoiler le moindre indice sur l’intrigue, ce serait peu amical de ma part à l’égard du lecteur ou de la lectrice que vous êtes, mais je peux vous garantir que, vers la fin du roman, à l’heure où le dénouement approche et où le rideau final s’apprête à tomber sur le plateau, il serait prudent, pour vous, de ne pas prévoir une activité impérative qui vous sorte de votre lecture… Vous n’y arriverez pas !

Bonne route, donc, dans ces pages ! Et permettez à l’ancien président des auteurs dramatiques de ce pays que je suis, de souligner qu’un roman policier de cette qualité, adapté avec intelligence, ferait une pièce sensationnelle, ou un scénario diablement entraînant. Mais c’est une autre histoire… et, pour l’instant, je vous invite à déguster ces Loges du mal avec, pour guide, un Enzo Bartoli au mieux de sa forme !

~~~

Posté par Krri à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2015

Les larmes de San Marco

de Robert Audiffren

les larmes de san marco

Le cadavre mutilé d’une jeune femme, repêché dans les eaux verdâtres d’un petit canal de Venise, sera le prélude à une série de meurtres qui s’abattra sur le paisible quartier de San Marco.

Au milieu des brumes et des frimas de mars, le commissaire Matarone et son équipe devront faire appel à toute leur énergie et leur perspicacité pour tenter de résoudre cette sombre affaire.

Éditions LES PRESSES DU MIDI

Posté par elleon à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 août 2015

Le manteau réversible

de Odile Barski

lemanteau reversible

Louise décide de faire le vide. Son amant, son mari, ses fringues, sa maison. Tout. Elle largue tout. Seul son vieux manteau résiste à ce grand nettoyage méthodiquement orchestré. Sans se retourner, elle s’en va au volant de son coupé Mercedes.

Hanté par le départ de sa femme, happé par le même vide, Laurent se lance à ses trousses.

Dans une agglomération-fantôme où l’affolement et le chaos général font écho au chaos des cœurs, une course-poursuite à deux voix s’engage, sans cesse freinée par des rencontres menaçantes et semée d’embûches mortelles.

Éditions LA GRANDE OURSE

~~~

Plongée dans l’encre rouge de la mémoire, la plume acérée d’Odile Barski trace obstinément les contours du mot vérité.

~~~

Posté par Krri à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 août 2015

Vice de forme

de Arilde Bacon

vice de forme

« Tout patronyme, tout personnage ou toute action ayant un rapport de près ou de loin avec la réalité serait fortuit.  Moi, l'auteur, je décline toute responsabilité sur des idées ou des pensées ayant, après lecture de ce livre, envahi l'esprit de certaines personnes.  Ce n'est qu'un roman, donc une histoire inventée; il faut respecter les lois, même si parfois elles nous paraissent davantage écrites pour les crapules que pour les honnêtes gens.

Ce commando très "spécial" n'a jamais existé, n'existe pas et, je l'espère, n'existera jamais. La police, la vraie, est assez compétente pour arrêter les hors-la-loi, pour les interroger et pour les présenter devant un juge. Après...ce n'est plus de leur ressort. Si on les retrouve dans la rue en toute liberté, c'est qu'ils sont "innocents !" Quoi que... »

Éditions ÉDILIVRE

Posté par Krri à 17:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :