11 mai 2017

Un hiver avec le diable

de Michel Quint

Michel Quint - Un hiver avec le diable.Hiver 1953. Hortense Weber, jeune Alsacienne célibataire venue occuper un poste d'institutrice, accouche d'un petit garçon. À la maternité lilloise, elle rencontre Robert Duvinage, qui pratique, entre autres, l'escroquerie photographique du « bébé du mois ». Parce qu'elle le perce à jour sans le dénoncer, parce qu'il sent la jeune femme porteuse de secret, s'installe entre eux une relation d'affection méfiante.

Robert suspend un temps ses activités pour faire le commis dans le bistrot-épicerie du maire communiste d'Erquignies, bourg de l'agglomération lilloise, et veiller sur Hortense malgré elle.

La guerre d'Indochine bat son plein et divise la population, la guerre froide est vécue au quotidien… Les dissensions sont exacerbées par le procès à Bordeaux des nazis qui ont massacré les habitants d'Oradour en 44. Parmi les accusés, treize malgré-nous, dont un engagé volontaire, alsacien.

À Erquignies, on se déchire avec autant de violence que dans toute la France : responsabilité collective ou individuelle dans un crime contre l'humanité ?  Peut-être en raison de ses origines, de son homonymie avec un des accusés, de son statut de fille-mère, Hortense est montrée du doigt.

En même temps, ce climat ravive les plaies de la Libération, notamment l'affaire du réseau Voix du Nord, du journal issu de la Résistance et de l'épuration...

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

Posté par elleon à 05:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


10 mai 2017

Moissons sanglantes

de Peter Robinson

Peter Robinson - Moissons sanglantes.La nouvelle chef de la police du Yorkshire ayant placé la sécurité des campagnes au sommet de ses priorités, Alan Banks et les flics de la Criminelle sont sommés d'élucider au plus vite un simple vol de tracteur !

Mais cette affaire banale en cache peut-être une autre.

Alors que deux garçons d'un village voisin sont portés disparus, un promeneur découvre non loin de là une flaque de sang suspecte dans un hangar désaffecté.

Un cadavre décapité, une jeune fille inquiétée par un faux policier, un accident de la route aux macabres révélations… l'enquête de routine bascule brutalement dans une dangereuse course contre la montre, contre la mort.

Éditions ALBIN MICHEL

Posté par elleon à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 mai 2017

Les hirondelles sont cosmopolites

de Phil Gallo

Phil Gallo - Les Hirondelles sont cosmopolites."Les phares déshabillent la nuit ; bidonville, le nom sonne comme la cloche du lépreux. Le virus y surgit plus vif que le blindé russe, on y achète de la fraîcheur, commercialise des caresses, des pénétrations ; fanée, la quarantenaire se convertit en maquerelle, ici on file l'ennui, use de charités : menue monnaie, boubou usagé, repas. Au ghetto succèdent les maisons mitoyennes de plain-pied, les enseignes, bleu roi, bouton d'or, lilas, vantent les petits métiers : barbier, réparateur en électroménager, cordonnier. Les lampadaires, oubliés au long de la zone interdite, jettent de tristes éclats sur le tas de gravats, la roue de bicyclette tordue, des passants au contour d'ombre. Des policiers armés les bloquent, le conducteur, geste précis, tire des Hamilton du portefeuille, traite avec la barrette argentée."

Migratrices, les hirondelles sont cosmopolites, le personnage principal s'en convainc à la toute fin du roman. Auparavant, le lecteur aura vécu un remake du pot de fer contre le pot de terre dans l'univers du coton, suivi le héros sur la route de l'exil sans visa en compagnie du frère cadet.

De rencontre en rencontre, Captain Outkin, licencié de la marine soviétique, señor Garcia, possesseur de serres à El Ejido, Ataya Mendy, péon sénégalais, Mercedes, militante du SOC, les Parédes, humanistes perpignanais, Joao Da Silva, jardinier en Arles, les époux Peyrol, agriculteurs dans les Coussouls, Manuel et Raymond, ex-légionnaires, le Patriarche et sa petite-fille qui se revendiquent Roms, ils trouveront la stabilité dans une brasserie parisienne réputée.

Mais le clandestin peut-il jamais poser ses bagages ?

Éditions PUBLIBOOK

~~~

Autour du destin d'immigrés, clandestins ou non, l'auteur signe un roman choral d'une actualité brûlante, débordant d'humanité, porté par une plume aussi immersive que poétique.

~~~

Posté par elleon à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2017

Il n'y a pas de passé simple

de François-Henri Soulié

67Journaliste stagiaire au "Courrier du Sud-Ouest", le jeune Skander Corsaro réalise un reportage culturel sur l’abbaye cistercienne de Morlan. Quarante-huit heures après la parution de son article, un  cadavre est retrouvé au pied d’un échafaudage, dans la grande nef.

Skander Corsaro est alors pris dans un engrenage infernal dont le premier rouage remonte à l’Occupation nazie…

À moins que tout n’ait commencé encore bien plus tôt, en 1789, par l’assassinat du dernier prieur de l’abbaye ? 

Peut-être que Blb, le poisson jaune de Skander, connaît la solution. Ce serait tellement rassurant si les poissons savaient tout comme dans la chanson d’Iggy Pop…

Éditions DU MASQUE

-

etoilePrix du Premier Roman policier du Festival de Beaune (2016)

Posté par Krri à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 avril 2017

Une mort qui en vaut la peine

 de Donald Ray Pollock

Donald Ray Pollock - Une mort qui en vaut la peine.1917. Quelque part entre la Géorgie et l'Alabama. Le vieux Jewett, veuf et récemment exproprié de sa ferme, mène une existence de misère avec ses fils Cane, Cob et Chimney, à qui il promet le paradis en échange de leur labeur.

À sa mort, inspirés par le héros d'un roman à quatre sous, les trois frères enfourchent leurs chevaux, décidés à troquer leur condition d'ouvriers agricoles contre celle de braqueurs de banque. Mais rien ne se passe comme prévu et ils se retrouvent avec toute la région lancée à leurs trousses.

Et si la belle vie à laquelle ils aspiraient tant se révélait pire que l'enfer auquel ils viennent d'échapper.

Éditions ALBIN MICHEL

~~~

Après "Le Diable, tout le temps", couronné par de nombreux prix, Donald Ray Pollock revient avec une fresque grinçante à l'humour très noir.  Fidèle au sens du grotesque sudiste de Flannery O'Connor, avec une bonne dose de violence à la Sam Peckinpah mâtiné de Tarantino, cette odyssée sauvage confirme le talent hors norme de Donald Ray Pollock.

~~~

Posté par elleon à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 avril 2017

Mémoire cachée

de Sebastian Fitzek

Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah.

C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline. À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire !

Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus. Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline.

Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.

Éditions L'ARCHIPEL

Posté par elleon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 avril 2017

The Whites

de Richard Price

Couverture du livre The WhitesMilieu des années quatre-vingt-dix. Le jeune Billy Graves est flic au sein d'une brigade anticriminalité de l'un des pires districts du Bronx. Il fait partie d'un groupe de policiers prometteurs, les Wild Geese, et une carrière brillante lui semble assurée.

Jusqu'au jour où il tire accidentellement sur un gamin. L'affaire, fortement médiatisée, lui vaut d'être mis au placard quelque temps.

Aujourd'hui, Billy est devenu chef d'une équipe de nuit du NYPD. Son quotidien : sillonner les rues de New York, de Wall Street à Harlem, pour en assurer la sécurité, même s'il sait que certains criminels passeront toujours au travers des mailles du filet.

Ces derniers, il les surnomme les « whites », ceux qui s'en sortent blancs comme neige. Chaque policier en a un qui l'obsède.

Puis vient un appel qui change tout : un meurtre a eu lieu à Penn Station. Et la victime n'est autre que le white d'un de ses anciens coéquipiers. Lorsqu'un autre white est assassiné, Billy commence à s'interroger : quelqu'un serait-il en train de régler ses comptes ?

Et qui est cet homme qui, soudainement, paraît s'intéresser à sa femme et à ses enfants, au point de les suivre en filature ?

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

-

Réédition: Éd. 10/18 (2017)

Posté par elleon à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 avril 2017

Le cercle des disparues

de Faye Kellerman

Faye Kellerman - Le cercle des disparues.Le lieutenant Decker se voit confier une affaire de double homicide, commis dans un quartier chic de Los Angeles. Les victimes, des femmes, menaient une vie en apparence sans histoires.

Mais si Decker a appris une chose au cours de sa carrière, c'est que tout le monde - plus peut-être à Los Angeles qu'ailleurs - dissimule sa part d'ombre derrière une façade de respectabilité. Les faits lui donnent bientôt raison : Adrianna, l'une des victimes, appartenait à un cercle où sexe, violence et argent se mêlent dangereusement.

De quoi orienter l'enquête vers l'entourage de la jeune femme, même si Decker devine que cette affaire, qui fait sérieusement de l'ombre aux palmiers de la Cité des Anges, est bien plus qu'une simple histoire de luxure et de dollars.

Éditions HARPER COLLINS / FRANCE

~~~

Le Cercle des disparues révèle l'envers du décor des quartiers chics de Los Angeles. Le policier Peter Decker porte un regard lucide et sans moralisme sur l'humanité tourmentée et sombre que son métier lui fait côtoyer.
Les amateurs retrouveront dans ce roman ce qui fait l'originalité de Faye Kellerman : la façon dont le héros conduit l'enquête, mais aussi un épisode de sa vie privée au sein de sa famille juive orthodoxe, avec son humour, ses rituels, son atmosphère chaleureuse.

~~~

Posté par elleon à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 avril 2017

Et enfin, le ciel t'appartiendra

de Michel Phal

Douze ans de prison pour pédophilie. Il n’en fait que six grâce au jeu des remises de peine. Quelles séquelles va-t-il rester à cet ancien curé de ce séjour aux Baumettes ?

Gabriel Darmon se trouve confronté à un nouveau tueur en série semant la mort dans Marseille. Une course contre la montre s’engage alors.

Toute son équipe est sur les dents et découvre au fil des jours de nouveaux crimes sanglants… comme autant de petits cailloux indiquant un trajet que seul le tueur connait.

Éditions NETBOOK

Posté par elleon à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 avril 2017

Sans nouvelles de toi

de Joy Fielding

Sans nouvelles de toiCe voyage au Mexique était censé être une fête, il va tourner au cauchemar pour Carole et son mari Hunter. Un soir, alors qu’ils s’apprêtent à célébrer leur anniversaire de mariage au restaurant de l’hôtel, la baby-sitter leur fait faux bond. Hunter finit par convaincre sa femme qu’il n’y a aucun danger à laisser leurs deux petites filles endormies dans la chambre.

Mais quand ils reviennent, la cadette, Samantha, deux ans, a disparu.

S’ensuivent des jours, des semaines et des années d’angoisse. L’enquête piétine et les médias s’acharnent sur Carole, la décrivant comme une femme égoïste et indigne. Pourtant, cette mère déchirée continue d’espérer qu’on retrouve son enfant, persuadée que quelqu’un lui cache la vérité.

Quinze ans plus tard, Carole reçoit l’appel troublant d’une jeune femme de 17 ans qui s’appelle Lili et qui croit se reconnaître dans l’un des portraits modifiés relayés par les médias. Samantha serait-elle toujours vivante ?

Et que s’est-il réellement passé la nuit où la petite fille a disparu ?

Éditions MICHEL LAFON

Posté par elleon à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :