16 mai 2017

La rançon

de Luc Chaumette

La rançonSur le rivage pompeux d'une station balnéaire huppée, Annick, Paul, François et Antoine, quatre complices, se retrouvent hors-saison dans un appartement discret en vue de procéder à l'enlèvement d'Alexandre Penmarch', le fils d'une riche sommité locale.

Le rapt a lieu et une rançon colossale est réclamée… Elle est obtenue grâce à l'habileté peu scrupuleuse et aux affaires douteuses du père Penmarch' aidé de son fidèle comptable Henri.

L'échange accompli, les ravisseurs doivent effacer toutes traces de leur forfait. Mais Annick, en charge d'éloigner le véhicule dont ils ont fait usage s'exécute et disparaît à son tour… Les trois complices sont alors informés qu'elle a été enlevée par de mystérieux ravisseurs qui réclament contre la libération d'Annick, que la rançon d'Alexandre Penmarch leur soit restituée…

Ils ont été dénoncés… Mais par qui ?

Éditions CHLOÉ DES LYS

Posté par elleon à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13 mai 2017

La confrérie du corbeau

de Peter Tremayne

La confrérie du corbeau - Peter TREMAYNEIrlande, 671 avant J.-C. C’est le début de la saison estivale et le royaume de Muman se prépare à célébrer la grande foire de Cashel.

Pour une fois, les circonstances permettent à Fidelma et Eadulf de profiter des festivités… Mais les préparatifs prennent une tournure fatale quand un chariot est incendié.

L’enquête de Fidelma et de son compagnon les entraîne jusque dans les marais d’Osraige, d’où l’abbaye de Cainnech tire son origine sanglante, et sur les traces d’une mystérieuse confrérie.

Ils devront faire face à un danger mortel et invisible avant de pouvoir soigner le mal qui frappe le royaume en son sein.

Éditions 10/18

~~~

Une nouvelle enquête au coeur de la société irlandaise médiévale menée par Fidelma de Kildare, soeur du roi de Muman et avocate au tribunal des brehons.

~~~

Posté par elleon à 10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mai 2017

Les hirondelles sont cosmopolites

de Phil Gallo

Phil Gallo - Les Hirondelles sont cosmopolites."Les phares déshabillent la nuit ; bidonville, le nom sonne comme la cloche du lépreux. Le virus y surgit plus vif que le blindé russe, on y achète de la fraîcheur, commercialise des caresses, des pénétrations ; fanée, la quarantenaire se convertit en maquerelle, ici on file l'ennui, use de charités : menue monnaie, boubou usagé, repas. Au ghetto succèdent les maisons mitoyennes de plain-pied, les enseignes, bleu roi, bouton d'or, lilas, vantent les petits métiers : barbier, réparateur en électroménager, cordonnier. Les lampadaires, oubliés au long de la zone interdite, jettent de tristes éclats sur le tas de gravats, la roue de bicyclette tordue, des passants au contour d'ombre. Des policiers armés les bloquent, le conducteur, geste précis, tire des Hamilton du portefeuille, traite avec la barrette argentée."

Migratrices, les hirondelles sont cosmopolites, le personnage principal s'en convainc à la toute fin du roman. Auparavant, le lecteur aura vécu un remake du pot de fer contre le pot de terre dans l'univers du coton, suivi le héros sur la route de l'exil sans visa en compagnie du frère cadet.

De rencontre en rencontre, Captain Outkin, licencié de la marine soviétique, señor Garcia, possesseur de serres à El Ejido, Ataya Mendy, péon sénégalais, Mercedes, militante du SOC, les Parédes, humanistes perpignanais, Joao Da Silva, jardinier en Arles, les époux Peyrol, agriculteurs dans les Coussouls, Manuel et Raymond, ex-légionnaires, le Patriarche et sa petite-fille qui se revendiquent Roms, ils trouveront la stabilité dans une brasserie parisienne réputée.

Mais le clandestin peut-il jamais poser ses bagages ?

Éditions PUBLIBOOK

~~~

Autour du destin d'immigrés, clandestins ou non, l'auteur signe un roman choral d'une actualité brûlante, débordant d'humanité, porté par une plume aussi immersive que poétique.

~~~

Posté par elleon à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2017

Il n'y a pas de passé simple

de François-Henri Soulié

67Journaliste stagiaire au "Courrier du Sud-Ouest", le jeune Skander Corsaro réalise un reportage culturel sur l’abbaye cistercienne de Morlan. Quarante-huit heures après la parution de son article, un  cadavre est retrouvé au pied d’un échafaudage, dans la grande nef.

Skander Corsaro est alors pris dans un engrenage infernal dont le premier rouage remonte à l’Occupation nazie…

À moins que tout n’ait commencé encore bien plus tôt, en 1789, par l’assassinat du dernier prieur de l’abbaye ? 

Peut-être que Blb, le poisson jaune de Skander, connaît la solution. Ce serait tellement rassurant si les poissons savaient tout comme dans la chanson d’Iggy Pop…

Éditions DU MASQUE

-

etoilePrix du Premier Roman du Festival de Beaune

Posté par Krri à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 avril 2017

Mémoire cachée

de Sebastian Fitzek

Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah.

C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline. À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire !

Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus. Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline.

Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.

Éditions L'ARCHIPEL

Posté par elleon à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


18 avril 2017

The Whites

de Richard Price

Couverture du livre The WhitesMilieu des années quatre-vingt-dix. Le jeune Billy Graves est flic au sein d'une brigade anticriminalité de l'un des pires districts du Bronx. Il fait partie d'un groupe de policiers prometteurs, les Wild Geese, et une carrière brillante lui semble assurée.

Jusqu'au jour où il tire accidentellement sur un gamin. L'affaire, fortement médiatisée, lui vaut d'être mis au placard quelque temps.

Aujourd'hui, Billy est devenu chef d'une équipe de nuit du NYPD. Son quotidien : sillonner les rues de New York, de Wall Street à Harlem, pour en assurer la sécurité, même s'il sait que certains criminels passeront toujours au travers des mailles du filet.

Ces derniers, il les surnomme les « whites », ceux qui s'en sortent blancs comme neige. Chaque policier en a un qui l'obsède.

Puis vient un appel qui change tout : un meurtre a eu lieu à Penn Station. Et la victime n'est autre que le white d'un de ses anciens coéquipiers. Lorsqu'un autre white est assassiné, Billy commence à s'interroger : quelqu'un serait-il en train de régler ses comptes ?

Et qui est cet homme qui, soudainement, paraît s'intéresser à sa femme et à ses enfants, au point de les suivre en filature ?

Éditions PRESSES DE LA CITÉ

-

Réédition: Éd. 10/18 (2017)

Posté par elleon à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 avril 2017

Sans nouvelles de toi

de Joy Fielding

Sans nouvelles de toiCe voyage au Mexique était censé être une fête, il va tourner au cauchemar pour Carole et son mari Hunter. Un soir, alors qu’ils s’apprêtent à célébrer leur anniversaire de mariage au restaurant de l’hôtel, la baby-sitter leur fait faux bond. Hunter finit par convaincre sa femme qu’il n’y a aucun danger à laisser leurs deux petites filles endormies dans la chambre.

Mais quand ils reviennent, la cadette, Samantha, deux ans, a disparu.

S’ensuivent des jours, des semaines et des années d’angoisse. L’enquête piétine et les médias s’acharnent sur Carole, la décrivant comme une femme égoïste et indigne. Pourtant, cette mère déchirée continue d’espérer qu’on retrouve son enfant, persuadée que quelqu’un lui cache la vérité.

Quinze ans plus tard, Carole reçoit l’appel troublant d’une jeune femme de 17 ans qui s’appelle Lili et qui croit se reconnaître dans l’un des portraits modifiés relayés par les médias. Samantha serait-elle toujours vivante ?

Et que s’est-il réellement passé la nuit où la petite fille a disparu ?

Éditions MICHEL LAFON

Posté par elleon à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2017

Corlay serré. Mise à mort à l'hyppodrome

de Bernard de Fonclare

C'était certain, l'homme avait trop serré sa cravate. Mais était-ce opportun de se moquer de lui ? Il était mort pendu, se balançant au bout d'une corde, les pieds à un mètre du sol, au milieu de son écurie.

Les mains attachées devant lui, les paumes un peu ouvertes vers le ciel comme un dernier signe de supplication, vain et affligeant, le macchabée ne s'était pas résolu à sa perte sans se débattre.

Les flics le contemplaient avec une mine de dégoût... Le spectacle avait tous les ingrédients de l'horreur.

C'était partout la désolation dans le bâtiment qui abritait une douzaine de boxes. Les pur-sang, sans doute privés de nourriture et d'eau, avaient forcé leurs portes. Que s'était-il passé ?

Simoni allait avoir du boulot...

Éditions ASTOURE

Posté par elleon à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 avril 2017

Une petite chose sans importance

de Catherine Fradier

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51R6sHaCykL._SX210_.jpgAtteint du Syndrome d'Asperger, Sacha porte à quatorze ans un regard décalé et innocent sur le monde. Retiré de l'école, il vit avec sa mère, médecin humanitaire.

Lors d'une mission en république démocratique du Congo, il sympathise avec Destinée, une enfant soldat. Les deux ados se retrouvent embarqués dans une aventure dangereuse, pleine de suspense et d'émotions, pour échapper aux griffes de trafiquants sans scrupule...

Éditions AU DIABLE VAUVERT

Posté par elleon à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Ballon: nouvelle noire

de Catherine Fradier

Catherine Fradier et Noire sour - Ballon - Nouvelle noire.Un ballon perdu sur la plage, la cruauté de la guerre comme horizon.

<< Un cercle jaune illumine soudain un rideau de fer arraché, une porte défoncée, effleure brièvement sa burka. Razan se jette derrière des sacs de sable empilés et attend. Un pick-up chargé de quatre hommes en treillis, la barbe broussailleuse, roule au ralenti. Elle se tasse, la souffrance anesthésiée par la terreur, et ne relève la tête que lorsque le bruit du moteur s'est évanoui, puis elle cavale le long des ruelles, se fondant dans l'ombre des façades éventrées. >>

Éditions SKA

~~~

Catherine Fradier nous livre un véritable « diamant noir » s'inspirant des drames vécus par les habitants du Moyen-Orient en guerre. Une écriture sans fioriture tranchant dans le vif des vies innocentes massacrées. Une nouvelle noire coup de poing, saisissante et dans l'actualité

~~~

Posté par elleon à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,