27 novembre 2019

Gardien du temple

de Hervé Mestron

« Nous retrouvons Ziz, le jeune dealer entreprenant de Cendres de Marbella, à sa sortie de prison. Physiquement amoché, moralement changé, Ziz retourne dans sa cité, où plus rien n’est vraiment comme avant : le cannabis a été légalisé, bouleversant les habitudes et l’économie locale. Pour continuer son chemin dans ce monde sans pitié, Ziz va devoir trouver autre chose… »

Éditions ANTIDOTA

Posté par elleon à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Cendres de Marbella

de Hervé Mestron

"Quand on fait un bizness, quel qu'il soit, on doit respecter le client, parce que, de mon point de vue, c'est une façon de se respecter soi-même. Certains pensent qu'ils vont s'improviser dealer, comme ça, avec un peu d'argent d'avance, comme d'autres ouvrent un Kébab ou un Taxi Phone. D'abord, faut être coopté, avec de sérieuses références dans le trou de balle. Faut avoir eu un membre de sa famille en zonzon. C'est le minimum. Pour les diplômes, là, on n'est pas trop regardant, parce qu'on sait bien qu'aujourd'hui, un papelard ça ne veut plus rien dire. C'est l'engagement qui compte, la droiture, l'honnêteté, et la fraternité. (...) Moi, tout ce que je veux, c'est franchir les échelons pour un jour pouvoir investir dans la légalité. Je ne demande pas la mer à boire."

Éditions ANTIDATA

Posté par elleon à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 novembre 2017

Si près d'Amsterdam

de Dominique Delahaye

La musique ne nourrit pas son homme, et Dan gagne une misère en jouant dans les bars. Pas assez pour rembourser monsieur Gani, qui n'est pas un comique.

Un soir, un couple de Hollandais friqué le prend en pitié, et c'est la Providence qui les envoie. Mieux vaut foncer sans poser de questions. Moyennant un peu de liquide, il accepte de convoyer leur voiture jusqu'à Amsterdam et de rafraîchir les peintures de la villa.

L'avenir s'éclaircit pour le pianiste, d'autant qu'il fait la connaissance d'Inge, la nordique de ses rêves.

Mais justement, tout cela est beaucoup trop beau.

Éditions L'ATELIER IN8

Posté par elleon à 10:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2017

On peut pas faire ça à Guy Novès

de Benoît Séverac

Benoît Séverac - Couv' Guy NovèsUn journaliste de France Bleu Toulouse rêve de décrocher LE scoop, celui qui le hissera de la matinale au statut de grand reporter, de la petite station en région à la rédaction d’une station nationale.

Pour autant, faut-il nécessairement voir dans un fait divers suspect la marque d’une machination mafieuse de la part d’un des plus grands clubs de rugby français ?

Pas si sûr…

Éditions IN8

~~~

Que l’on aime ou pas le rugby et/ou le personnage, Guy Novès n’en demeure pas moins une des figures mythiques de la ville de Toulouse. Parfois, il faut savoir bousculer les mythes pour mieux les consacrer. Cette novella est un hommage à l’entraîneur qui a offert au Stade plusieurs titres de champion de France et d’Europe.

~~~

Posté par elleon à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2017

Angel Rock

de Bernard Vitiello

Angel RockIls sont jeunes, ils sont beaux, ils ont toute la vie devant. Sauf que…

Johnny taquine le rock, Jeanne est sourde comme un pot, muette comme une tombe ; elle pratique l’alpinisme, lui, est un rat des villes. Certes, il y a les sentiments, de quoi déplacer une montagne. Mais les vieux démons ont la dent dure.

Les vieux, et les nouveaux démons : Dragon bleu, le cow-boy Marlboro, cette grange, les barreaux d’une échelle.

Priez pour l’âme de Jeanne, pour la résurrection de Johnny !

Éditions du HORSAIN

-

Édition numérique : Ska (2015)

Posté par elleon à 03:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


10 mars 2015

L'Équarrisseur

de Bernard Vitiello

l'equarisseur

Un tueur sadique sème autant la panique que des indices perturbant le cerveau d'un flic brumeux...

Malgré ses costumes flottants et une paire de groles improbables, il n'avait rien d'un mafieux, Dutch Schultz (gargouillis de bootleggers qu'on égorge) ne l'aurait pas appointé pour cirer ses pompes à boutons. Conrad Rosinski était le privé sans nuage, un enquêteur plan-plan. Il avait adopté un cabot, le fox-terrier espiègle, preuve qu'il y a des limites à l'idée de couple: célibataire endurci, Conrad traînait une réputation de queutard et les voisins tergiversaient.

« Vengeance de femme ? » Assurément, le « Si tu me trompes, je t'arrache les yeux ! » constitue la phrase bateau des jalouses, mais c'est une phrase... Conrad, lui, on l'avait proprement énucléé. Chaque globe oculaire était impeccablement fiché dans un téton; des épingles à tête ronde nacrée, mesurant 7 cm, de celles qu'on vend par boîte de 15.

Éditions du HORSAIN

-

Édition numérique: Éd. SKA (2015)

~~~

Cette novella noire inaugure la nouvelle collection Noir de suiTe dont il assure la direction. Noir de suiTe, c'est du noir noir avec de petites lumières - humour, amour, amitié. Une collection originale à la fois esprit feuilleton et cadavre exquis ; chaque opus ayant un auteur différent s'inspire de l'intrigue précédente et des mêmes personnages.

~~~

Posté par elleon à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 décembre 2014

S'il n'avait pas neigé

de Sharon Bolton

s'il n'avait pas neigéLe lieutenant de police Lacey Flint est témoin d'un meurtre à Larkhill Park. La victime, Aamir Choudhury, est un britannique musulman, interne dans un hôpital.

Polémiques, accusations et crimes à caractères raciaux se multiplient à travers Londres.

Bien qu'elle ne soit pas en charge de l'enquête, Lacey Flint se trouvera impliquée.

Éditions 12-21

Posté par Krri à 06:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2013

Profondeurs glacées

de Wilkie Collins

Profondeurs glacées - « Deux années se sont écoulées depuis que les explorateurs partis d’Angleterre à la recherche d’un passage au nord-ouest ont dit au revoir à leur pays natal et au monde civilisé. L’entreprise a échoué. L’expédition arctique s’est perdue au milieu des glaces des mers polaires. Les excellents navires Wanderer et Sea-Mew, ensevelis dans ces vastes solitudes, ne sillonneront jamais plus les flots. »

Après un terrible hivernage au milieu de l’océan gelé, un équipage parti en 1845 et mené par Sir John Franklin est décimé par la faim et le froid. Dans cette longue nouvelle, à l’origine une pièce de théâtre écrite avec Charles Dickens, William Wilkie Collins livre le récit de ces gentlemen anglais soumis aux impératifs de la survie et révèle les profondeurs glacées de l’âme humaine.

Éditions PHÉBUS

Posté par elleon à 10:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2013

Un éclair dans la nuit

de J.T. Rogers

un eclair dans la nuitÀ New York, des femmes sont assassinées en série. La police est sur les dents.

Dora Gilrymple, une jeune provinciale récemment arrivée après avoir épousé, deux mois plus tôt, l'inspecteur Tim Gilrymple, se sent perdue et isolée dans la grande ville. Elle a peur!

Car Charles Wintringham, le fou échappé de l'asile, rôde en liberté dans les rues à la recherche de sa proie...

Éditions NÉO

-

Novella publiée avec "Cauchemar d'une nuit d'été"

Posté par Krri à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Cauchemar d'une nuit d'été

de J.T. Rogers

cauchemar d'une nuit d'eteDeux meurtres ont été commis à la résidence « Les Armes royales » en l'espace de douze minutes. La police dispose de tous les éléments... sauf un : elle ignore comment le meurtrier s'est enfui.

En effet, au moment où le second meurtre a été perpétré, deux policiers étaient sur les lieux et l'immeuble était encerclé. Et pourtant, pas de meurtrier, personne !

C'est un problème de chambre close « inversé » que Rogers nous propose : il ne s'agit pas de découvrir comment le meurtrier a pu entrer, mais au contraire comment il a pu sortir.

Éditions NÉO

-

Novella publiée avec Un éclair dans la nuit

~~~

L'auteur traite cet étonnant sujet dans un style à la fois lyrique et grand-guignolesque, avec une éblouissante virtuosité dont l'ironie ne nous apparaît qu'au dénouement.

~~~


Posté par Krri à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,