19 septembre 2020

Sang pour cent dans le noir

de Patrick Caujolle & Collectif

https://products-images.di-static.com/image/patrick-caujolle-sang-pour-cent-dans-le-noir/9782350689029-475x500-2.jpgLa collection Du Noir au Sud fête son centième titre ! À cette occasion 24 auteurs maison vous proposent une nouvelle noire, locale et inédite ! Ce nombre n'était pas dans nos têtes lorsque la collection Du Noir au Sud s'est créée en 2013. Loin de s'imaginer que l'on atteindrait en si peu de temps ce nombre mythique. Loin de s'imaginer le succès que la collection rencontrerait tant au niveau du public que des auteurs.

Aujourd'hui, c'est une réalité. L'idée de ce recueil était simple : jouer sur les mots, leur son et leur sens. Cent, sang, sans, sent, c'en, s'en et tant d'autres... Vingt-quatre auteurs sur la cinquantaine que nous avons publiés depuis le lancement de la collection. C'est dire la fidélité et l'engagement de la team Du Noir au Sud.

Du sang ! Du sang partout ! Que ce soient un coup de sang, des faux semblants, des sans-papiers. Que ce soit le sang des pauvres, le sang d'encre et même le sang d'ancre ou le sang de la terre. Que ce soit un rendez-vous à Sang-Sébastien autour d'une sangria bien rouge et cent remords ou lors d'un repas bien innocent entre consanguins. Que ce soit sans peur mais sans reproches et que la sentence finisse dans un sanctuaire. Qu'un certain Santini, au sang blanc, soit sang dessus dessous ou décrois-sant.

Sang équivoque et sans toi lecteur, cet ouvrage de moins de six cent quatre-vingt-dix grammes, ne nous aura pas pris cent ans de négritude à l'imaginer.

Éditions CAIRN

~~~

Les 24 auteurs: Patrick Caujolle, Maxbarteam, Jean-Luc Cochet, Jérémy Bouquin, Philippe Charrac, G.D Noguès, Yves Carchon, Patrick Nieto, Régis Tomas, Éric Dupuis, Michel Brome-Tonne, Pierre Willi, Guy Rechenmann, Serge Nicolo, Philippe Lauga, Pierre Olhagarray, Sophie Carrillo, Ludovic Bouquin, Poms, Antoine Léger, Simone Gélin, Jacques Lavergne, Philippe Lescarret, Bruno Jacquin

~~~

Posté par elleon à 08:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 septembre 2020

Simples déductions

de Lee Child

https://calmann-levy.fr/sites/default/files/styles/couv_livre/public/images/livres/couv/9782702164204-001-T.jpeg?itok=9JN--7cZEn un roman court, Simples déductions, et onze nouvelles, Lee Child nous dit bien des choses savoureuses sur son célèbre héros, Jack Reacher.

On y apprend ainsi dans Le Deuxième fils que c’est sur la base d’Okinawa que, âgé de treize ans, il s’aperçoit un jour qu’en plus d’avoir un cerveau reptilien très développé, il est capable de rosser quiconque voudrait, et oserait, le défier.

De là à voir plus de choses dans n’importe quel acte de violence que le commun des mortels, il n’y a qu’un pas qu’il franchira vite pour devenir l’invincible chevalier blanc que l’on connaît.

Au fil de Soyez étrange et muet, Tout le monde parle, ou encore Plus de place à l’auberge, et à  coups de subtils raisonnements et de mémorables bastons, il résout tous les crimes sur lesquels il tombe et ce faisant… fait chavirer le  coeur de ces dames.

Éditions CALMANN-LÉVY

~~~

« Comme son héros Jack Reacher, Lee Child sait toujours exactement ce qu’il fait… et le fait bien. »  "Evening Standard"

~~~

Posté par elleon à 07:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2020

Meurtre à Cape Cod

de Mary Higgins Clark

https://products-images.di-static.com/image/mary-higgins-clark-meurtre-a-cape-cod/9782226445483-475x500-1.jpgDu Passager clandestin, sa toute première nouvelle publiée en 1956, en passant par Meurtre à Cape Cod, où l'on retrouve ses célèbres héros Willy et Alvirah, jusqu'à La mort porte un masque de beauté, texte inédit et point d'orgue de ce recceuil, Mary Higgins Clark donne ici toute la mesure de son talent de nouvelliste.

Trahisons, cupidité...

Éditions ALBIN MICHEL

Posté par elleon à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2019

Tranches de vie

de Jacques Nuñez-Teodoro

Jacques Nunez-Teodoro - Tranches de vie - Nouvelles noires.Le Destin des humains est une affaire bizarre. On vit, le temps passe, l’existence aussi. Certains en sont satisfaits, parce qu’ils l’ont choisie. La plupart s’en accommodent, parce que, tout compte fait, ça pourrait être pire. Et il y a ceux qui s’y résignent, parce qu’ils pensent avoir épuisé leur dernière velléité de résistance.

Mais le Destin est joueur, mauvais joueur même, il aime à bousculer choses et gens. Il déborde d’imagination, avec pléthore de vilains tours dans son sac à malices. Surtout, il exige d’avoir le dernier mot, toujours. Il a une complice, une camarade de jeu, aussi retorse que lui et à eux deux, ils font du dégât. Elle, les humains la craignent. Tellement que le plus souvent, ils évitent de la nommer. Ou ils usent de pseudonymes… la Camarde… la Faucheuse. Oh oui, à eux deux ils font du dégât !

Les humains dont ils ont décidé de s’occuper pénètrent alors en enfer, là où il n’y a plus rien que le noir.

Voilà ce que racontent les cinq nouvelles de ce livre, des histoires noires, bien noires, dans lesquelles ces deux malfaisants, Destin et Camarde, réduisent en morceaux quelques existences, juste pour s’amuser.

Rassurez-vous : ces cinq histoires sont de pure invention. Ce n’est que de la littérature.

Éditions du BORD DU LOT

Posté par elleon à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2019

Out of the Blue

de Claude Iconomou

" Le vieil homme fixa l'ombre menaçante qui avançait. Paralysé par la peur. Et soudain, il le reconnut: Mehmet Inoglou. L'officier qui avait  emmené son père et sa mère. Les coups et les injures hurlés. Au milieu des larmes et des cris des personnes. Le sang qui coulait. Tout ce sang... Dans sa main, une longue lame brillait... "

À travers 14 nouvelles, les aventures et les enquêtes d'un policier toulonnais, fan de la musique de Neil Young sur les rivages de la Méditerranée (Sud-Est, Grèce, Espagne et Italie...)

Ce livre s'inscrit entre "L'aube dorée" et le cycle Léonetti, revu et amélioré dans la réédition 2019.

Éditions TERRES GASTES

Posté par elleon à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Les fantômes de Détroit

de Claude Iconomou & Didier Delfino

« Dans la rue, on dut le prendre pour un fou. Mais n'était-ce pas vers la démence qu'il glissait peu à peu ? Il lui revenait à l'esprit une phrase de Nietzsche.

À peu près ceci :
« Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde aussi. »

Mais dans quel abîme avait-il regardé ? »

Deux auteurs, deux séries de récits, des histoires étranges ou simplement humaines, inspirées et bercées par les chansons des Four Tops, Temptations, Stevie Wonder, Marvin Gaye, Diana Ross...

Éditions TERRES GASTES

Posté par elleon à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 novembre 2019

Monsieur Thermidor... et autres histoires de crimes

de Daniel Tharaud

Monsieur Thermidor"" est le surnom donné par les habitants d'un gros bourg provençal, à Jean Projat, un professeur d'histoire à la retraite. La mort mystérieuse d'une jeune fille éveille sa curiosité. Aussi, sous le prétexte de rassembler des éléments pour un roman historique, mène-t-il une enquête pour découvrir la vérité.

La seconde nouvelle, ""Marie-Louise"", se situe dans une petite cité normande. L'homme fort du pays, à la fois maire et industriel, est rattrapé par un passé amoureux qu'il avait cru pouvoir effacer. Mais c'est la mort et non l'amour qui vient remettre tout en question.

Un matin d'été, le chien du père Branchut mène son maître jusqu'au cadavre d'un homme inconnu qui n'a sur lui qu'un pantalon et une chemise. La police locale est désemparée. Un ex-policier, venu visiter sa famille, décide de lui donner un discret coup de main.

Éditions MON PETIT ÉDITEUR

Posté par elleon à 03:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le Chat jaune et autres histoires de crimes

de Daniel Tharaud

Quelles sont les motivations qui peuvent pousser à commettre un crime ? La passion, la haine, le profit, l'ambition, le devoir ? Et pourquoi pas la charité ?

Les huit nouvelles de ce recueil explorent certains de ces sentiments singuliers qui tourmentent l'esprit des humains et les amènent à penser au meurtre. De la fausse charité de « À chacun son bon cœur » on passe à la perversité du « Chat jaune » puis on glisse sur la naïveté dans « La bonne prise » pour évoquer la cupidité des héritiers de « Madame la colonnelle ».

La vie d'autrui devient parfois un obstacle à l'assouvissement d'une passion comme à la réalisation d'un projet ou au maintien d'un privilège. Les réactions des hommes sont imprévisibles...

Éditions MON PETIT ÉDITEUR

Posté par elleon à 03:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 octobre 2019

Les âmes déglinguées

de Claude Bathany

Claude Bathany - Les âmes déglinguées.Un écrivain phagocyté par sa doublure, un autre manipulé par son futur éditeur, un patient hanté par sa transparence sociale, un employé modèle carpette idéale de sa hiérarchie, un chômeur martyrisant sa mère par haine de soi, un accordéoniste rêvant d'une gloire cantonnée à sa boîte crânienne, un agent de sécurité d'une bêtise jusqu'au-boutiste...

Plongez dans le noir marécage de ces âmes déglinguées, images distordues de nos pulsions intimes, reflets déformés de nos fantasmes cachés.

Éditions GOATER

~~~

 Avec le recueil Les âmes déglinguées, Claude Bathany explore ce côté obscur du désir qui tend à faire de chacun d'entre nous des marionnettes humaines.

~~~

Posté par elleon à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2019

La dernière balade

de Raymond Chandler

 Achetez le livre d'occasion La dernière balade de Raymond Chandler sur Livrenpoche.com De Ruse porta la main à son étui et dégaina son calibre 38. Mais il n'eut pas le temps de tirer, pas plus que Georges Dial d'ailleurs. Le coup qui retentit fit l'effet d'une bombe, et partit du sol. C'était un énorme Colt de western dont le canon mesurait bien vingt centimètres.

Kuvalick, toujours étendu, venait de tirer de la hanche. Un coup suffit. Dial fut rejeté en arrière comme par une main de géant. Sa tête alla s'écraser contre le mur et son beau visage ne fut plus qu'un masque de sang. Il tomba mollement par terre, son automatique à silencieux rebondissant à ses pieds.

La femme plongea, tomba à quatre pattes, puis se redressa, le visage grimaçant de rage, les dents découvertes comme un fauve qui va bondir. Elle brandissait l'automatique.

Éditions PRESSES POCKET

Posté par elleon à 10:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :