Fiches livres

17 octobre 2017

Une affaire atomique

de Vincent Crouzet

couvertureUraMin/Areva, l'hallucinante saga d'un scandale d'État

<< Peu importe ce que j'ai été, serviteur, clandestin, corsaire ou bien pirate. Ce 27 octobre 2009, je ne cours plus qu'après les grands mammifères du massif du Luberon. Je suis assis à mon « bureau », une plate-forme rocheuse surplombant une combe vertigineuse. Soudain mon BlackBerry vibre. Cet appel, si je n'avais pas été le cul sur cette pierre plate, je ne l'aurais certainement pas pris. Je suis devenu volontiers dilettante. Désinvolte, plutôt. Je ne réponds plus aux sollicitations du monde d'hier. J'ai repris ma liberté. Sur l'écran s'affiche « 44 20 », suivi de huit autres chiffres. Un numéro UK, probablement de Londres. J'hésite. Je pense que je ne réponds qu'à la toute dernière impulsion. >>

Cet appel propulse le romancier Vincent Crouzet au coeur d'un extraordinaire scandale d'État : l'Affaire UraMin, soit l'acquisition par Areva en juin 2007 de trois gisements inexploitables d'uranium pour l'extravagant prix de 1,8 milliard d'euros.

Dix ans après, Areva est en cours de démantèlement et le dossier UraMin dans les mains de la justice. Vincent Crouzet a décidé de raconter ce qu'il sait vraiment de ce coup de maître exceptionnel, unique par la hauteur des montants détournés, par la qualité des personnalités mises en cause, par son caractère emblématique : un acte de piraterie de la finance internationale sur un vaisseau amiral français dans un domaine stratégique, celui de l'énergie.

C'est un voyage sur des terres lointaines et dangereuses, là ou l'on extrait de l'uranium, c'est un cheminement sur le territoire opaque de l'atome, c'est aussi une fascinante histoire d'espionnage et de pouvoir.

Bienvenue dans un monde radioactif.

Éditions ROBERT LAFFONT

Posté par elleon à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


L'année du Lion

de Deon Meyer

Deon Meyer - L'année du lion.Ils ont tué mon père. Je les aurai.

Après la Fièvre qui a décimé les neuf dixièmes de la race humaine, mon père, Willem Storm, a fondé Amanzi, une nouvelle colonie, et l'a menée du chaos à l'ordre, de l'obscurité à la lumière, de la famine à l'abondance.

Je suis Nico Storm, formé par Domingo à l'art de tuer. Je détestais mon père et je le vénérais. Ils l'ont abattu à Witput, dans notre beau Karoo, en bordure de l'ombre effacée d'un cercle d'irrigation. Je vais trouver ses tueurs et je le vengerai. Ce qui suit est mon histoire...

Éditions du SEUIL

~~~~

" J'ai écrit L'Année du Lion avec ferveur. C'est une histoire qui m'a obsédé pendant cinq ans.  Deon Meyer

~~~

Chargé d'émotion et d'atmosphère. Il y a des accents du magnifique roman La Route, de Cormac McCarthy, mais L'Année du Lion est encore plus captivant.  "The Times"

~~~~

Posté par elleon à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Illusion tragique

de Gilda Piersanti

Gilda Piersanti - Illusion tragique.En ce torride mois d'été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l'air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée.

Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l'a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant... Tous les soirs, Mario l'observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme.

Son ami Riccardo et lui ont décidé d'aller libérer la princesse, parce qu'il n'y a pas d'autre explication : monsieur Ruper l'a enfermée chez lui, elle est sa prisonnière ! Le plus difficile, toutefois, n'est pas de s'introduire dans l'appartement de monsieur Ruper, mais d'en sortir une fois qu'on y est entré...

Éditions LE PASSAGE

~~~

Dans ce thriller de l'enfance menacée, Gilda Piersanti interroge les méandres infinis de la perversité. Devenir la proie d'un pervers est une malédiction, une vie entière ne suffit pas pour y échapper. Illusion tragique nous entraîne dans une intrigue aux retournements imprévisibles, comme un labyrinthe dont le tracé se recompose à chaque détour, jusqu'au dénouement... inimaginable. Car la réalité à laquelle nous nous croyons solidement ancrés se révèle parfois n'être que faux-semblant. Le réveil sera alors sanglant, forcément sanglant.

~~~

Posté par elleon à 07:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :