Biographie

Megan Abbott est née en 1971 à Détroit. Après des études de Littérature anglaise, menées à l'Université du Michigan où elle obtient son B.A, elle poursuit son cursus universitaire à New York où elle prépare son Doctorat en Littérature anglaise et américaine qu'elle obtient en 2000. Elle enseigne quelque temps à l'Université de New York, anime un atelier d'écriture et étudie le cinéma, passion découverte dans son enfance avec les films d'Humphrey Bogart ou James Cagney dont elle ignore alors le sens de "film noir". Elle songe à se tourner vers une carrière de journaliste mais une autre passion, celle de l'écriture va l'emporter.

En 2002, elle publie un essai "The street was mine: white masculinity in Hardboiled fiction and film noir" qui devient un ouvrage de référence sur les films et romans noirs, ouvrage largement influencé par la lecture de "The big sleep" de Raymond Chandler et "Double indemnity" de James M. Cain et l'adaptation qui a été faite de ces romans au cinéma. Elle écrit des nouvelles publiées dans diverses anthologies en 2006 et 2007, dont l'une d'entre elles "Cheer" a été retenue pour un prix. En 2005, paraît le premier roman de Megan Abbott, "Die a little", largement acclamé par les critiques et en lice pour de nombreux prix prestigieux. Déjà, l'auteure y montre son goût pour le "Hollywood" des années 50 et prend sa place parmi les écrivains de romans noirs traditionnels qu'elle admire tant. 

Avec "The song is you" en 2007, elle s'affirme encore plus comme la « nouvelle reine du noir » : de ce roman, écrit à partir d'un fait divers réel, l'auteur en fait une fiction en créant ses propres personnages qui évoluent dans le Hollywood bien réel de l'après-guerre. Encore une fois, le roman passe très près d'un "Edgar" ou d'un "Barry Award", traduit dans de nombreux pays dont la France, publié en 2009 sous le titre Absente aux Éditions Sonatine. Les droits cinématographiques sont très rapidement acquis, l'écriture du scénario en cours...

C'est en 2008 avec "Queenpin" que Megan Abbott remporte enfin ce fameux "Edgar Allan Award" remis par "The Mystery Writers of America" ainsi que le "Barry Award" (et bien d'autres nominations...) s'affirmant ainsi, si elle en doutait encore, en tant qu'auteure (au féminin) de "Hardboiled" avec  pour personnages principaux: des femmes! Car déclare-t-elle dans une interview au "Mount Holyoke News"(2009)  << dans les films noirs -qui la passionnent tant- les héros sont toujours des hommes, alors elle décide d'écrire pour créer des personnages féminins >>. "Queenpin", comme les autres romans de Megan Abbott s'inspire d'une histoire vraie tout comme le sujet du dernier roman paru en 2009, "Bury me deep", histoire située dans les années 30 cette fois-ci.

La passion que voue l'auteure aux films-cultes des années 50 se retrouve dans le choix  des visuels de couvertures des éditions américaines qui rappellent les couvertures des Éditions Fleuve Noir de ces mêmes années.(meganabbott.)

(Sources Wikipedia/ divers Éditeurs )

Elleon

~~~

Résumés

  1. Absente (Éd. Sonatine - 2009)
  2. Adieu Gloria (Éd. Du Masque - 2011)
  3. Avant que tout se brise (Éd. Du Masque - 2016)
  4. Envoûtée (Éd. Du Masque - 2013)
  5. La fin de l'innocence (Éd. J.C Lattès - 2012)
  6. Les ombres de Canyon Arms (Éd. Flammarion - 2016)
  7. Prends ma main (Éd. Du Masque - 2019)
  8. Red room lounge (Éd. Du Masque - 2011)
  9. Vilaines filles (Éd. J.C. Lattès - 2013)

Bonne lecture