Biographie

Tonino Benacquista est né en 1961 à Choisy le Roi, dans une famille d'émigrés italiens, arrivés en France en 1954. Le père, ouvrier sur un chantier naval lit peu, le jeune Tonino ne va se nourrir que de séries télévisées (comme "Les Incorruptibles"). Aujourd'hui encore, il reste très intéressé par le petit écran, avoue-t-il, mais le grand écran saura aussi s'intéresser à lui...

Tonino suit tout de même des études au lycée Romain Rolland d'Ivry-sur-Seine, il y fait deux rencontres qui vont marquer sa vie, un certain Maurice Dantec et un certain Jean-Bernard Pouy.  Après le lycée, il entreprend des études de Littérature et de Cinéma à l'Université de Censier mais il abandonne dès la fin de la première année, pour aller travailler. Il va être accompagnateur dans les Wagons-lits, homme à tout faire dans un musée, pizzaïolo et... "parasite mondain" avec quelques amis. Ces "métiers" lui apportent l'indépendance financière qu'il souhaitait,  pour être libre de de se lancer dans l'aventure de l'écriture.

Tonino Benacquista va écrire un premier roman qu'il parvient à faire éditer, après plusieurs mois de recherches d'une maison  d'éditions, les Éditions Fleuve Noir accepte le manuscrit de Épinglé comme une pin-up dans un placard de GI, publié en 1985. Entre-temps, l'auteur travaille pour un journal satirique, "Hara Kiri" et se lance dans un scénario de B.D, tout en se consacrant à l'écriture de son second  roman: La maldonne des sleepings qui se voit édité chez Gallimard en 1989. Ce roman policier s'inspire de son expérience d'employé dans les Wagons-lits et le héros Antoine y apparaît pour la première fois, le livre est adapté quelques années plus tard pour la télévision en 1994, sous le titre "Couchettes express".

L'auteur, devenu  boulimique de l'écriture, écrit à quatre mains avec Jacqueline Delaunay, un roman policier  pour la jeunesse, "Impossible n'est pas français", publié en 1989, aux Éditions Syros. Antoine, le héros de La maldonne des sleepings réapparaît dans le livre, que Tonino Benacquista publie en 1990, Trois carrés rouges sur fond noir, inspiré cette fois-ci de son expérience des musées et le succès se confirme par la remise du "Trophée 813" du meilleur roman noir de l'année.

L'année 1991 est l'année de tous les succès, avec son troisième roman La commedia des ratés et son héros récurrent, Antoine; Tonino Benacquista (Antoine = Tonino ?) rafle le "Trophée 813" du meilleur roman policier, "Le  Prix Mystère de la critique" et "Le Grand Prix de Littérature policière". L'auteur est alors reconnu du grand public et, c'est à ce moment-là que le cinéma, la télévision convoitent les droits de ses romans... Le roman suivant Les morsures de l'aube paru en 1992, est adapté au cinéma par l'auteur lui-même; le film, réalisé par Antoine de Caunes en 2001, est encensé par les critiques.

Tonino Benacquista, auteur "multicartes" abandonne le roman noir quelque temps, il participe à l'aventure de la revue "Les Inrockuptibles", hebdomadaire parisien où il assure la rubrique des jeux. Il fait paraître, en 1997, un roman dans un genre complètement nouveau "Saga", qui  va remporter le "Grand Prix  des lectrices de Elle" et participe en tant que scénariste à la B.D "L'outremangeur", qui obtient le prix du meilleur scénario au Festival d'Angoulême ainsi que le "Prix René Goscinny du meilleur jeune scénariste". Les récompenses s'accumulent pour cet auteur qui n'en reste pas là, le cinéma l'appelle...

En 1999, après avoir déjà participé à deux expériences de scénarios, Tonino Benacquista se lance seul dans l'écriture du scénario adapté du livre, "Le coeur à l'ouvrage" de Laurent Dussaux, paru en 2000, il en co-écrit un autre la même année puis c'est l'aventure du film Les morsures de l'aube adapté de son livre et, avec Jacques Audiard, le scénario de  "Sur mes lèvres", qui est consacré aux Césars comme meilleur scénario en 2002. Heureusement pour les amateurs des romans de Tonino Benacquista, l'auteur ne cesse d'écrire et, en 2001, il publie "Quelqu'un d'autre " puis la même année, il renoue avec le roman noir, avec un recueil de nouvelles "Tout à l'égo", rebaptisé plus tard La boîte noire et autres nouvelles après l'adaptation au cinéma  par Richard Berry de la première de ces nouvelles, qui donne son titre au film: "La boîte noire".

Mais le véritable retour au roman noir se fait en 2004 avec Malativa, où Tonino Benacquista ajoute cette fois-ci un ton plus humoristique acquis toutes ces années passées au travers de toutes ces expériences d'écrivain, qu'il est sans aucun doute... devenu !

(Sources: Wikipedia / éditeurs /.streetpress. )

Elleon (Mise à jour 02/2015)

~~~

Résumés

  1. La boîte noire et autres nouvelles (Éd. Gallimard - 2005)ou Tout à l'égo
  2. Le serrurier volant (Éd. Gallimard - 2008)
  3. Malavita (Éd. Gallimard - 2005)
  4. Malavita encore (Éd. Gallimard - 2008)
  5. Nos gloires secrètes (Éd. Gallimard - 2013)
  6. Romanesque (Éd. Gallimard - 2016)

~

Série Antoine Andrieux

  1. La commedia des ratés (Éd. Gallimard - 1994) star
  2. La maldonne des sleepings (Éd. Gallimard - 1998)
  3. Les morsures de l'aube (Éd. Rivages - 1992)
  4. Trois carrés rouges sur fond noir (Éd. Gallimard - 1999) star

~

Autres titres

  • Dieu n'a pas réponse à tout, mais il est bien entouré (BD)
  • Homo erectus
  • L'outremangeur (BD)
  • Quelqu'un d'autre
  • Saga

Bonne lecture