1890 - 1983

Biographie

Germaine Battendier, dite Germaine Beaumont est née en 1890 à Petit-Couronne, près de Rouen. Très jeune, elle est confrontée à la séparation  de ses parents, sa mère, écrivain, connue sous le nom de plume, "Anne de Pène", quitte mari et enfants pour se consacrer à sa carrière. La jeune Germaine se réfugie alors dans un univers bien à part, surtout pour une petite fille, celui des greniers, des vieilles malles, des tiroirs  tout ce qui se ferme à clefs...  Ballottée entre ses deux parents, elle en sera marquée à tout jamais et ses ouvrages en porteront le témoignage, mais heureusement, elle découvre très tôt la lecture et sa passion des livres, héritage maternel sans doute...

La jeune fille fait ses études à Versailles et en 1908, elle n'a que 18 ans, elle décide de partir pour l'Angleterre où elle reste jusqu'en 1915, y cultivant sa passion de Dickens, de Shakespeare et d'autres... Rentrée en France, Germaine Beaumont entre comme chroniqueuse au journal "Le Matin", grâce à "Colette", une  grande amie de sa mère "Anne de Pène". En 1927, elle entre aux "Nouvelles Littéraires" et y affirme ses talents de journaliste et d'éditorialiste.  Ses lectures d'enfant, la fréquentation de "Colette", ses chroniques littéraires lui donne envie d'écrire un roman. En 1930, c'est chose faite avec, "Piège", publié aux Éditions Lemerre, elle rencontre tout de suite le succès et la reconnaissance de ses pairs, puisqu'elle se voit attribué le "Prix Renaudot", un prix qui était jusque là, réservé aux hommes.

C'est également en 1931, que les "Éditions Tambourin" font paraître un recueil des chroniques littéraires de Germaine Beaumont, sous le titre "Disques", chroniques de 1927 à 1930. En 1934, l'auteure est accueillie au sein du  "Comité Fémina", elle en sera présidente puis membre pendant près de quarante ans. L'auteurse se fait alors connaître pour ses prises de position catégoriques, son franc-parler, ses coups de gueule, pouvant défendre "bec et ongles" un auteur ou le démolir complètement. Elle est à l'origine de découvertes d'auteur(e)s de talent.

Entre 1930 et 1954, Germaine Beaumont fait paraître pratiquement un ouvrage chaque année, et en 1940, l'éditeur Plon lui ouvre les portes de sa maison d'Éditions avec son roman: "Les Clefs". Elle écrit alors des romans policiers « sans cadavres ! », où ses héroïnes sont toutes des femmes indépendantes, libres et obstinées qui finissent toujours par découvrir les secrets. Mystère, surnaturel, c'est ce qui caractérise les romans de Germaine Beaumont, elle dissimule habilement les drames psychologiques derrière l'intrigue policière. Elle a alors atteint les sommets de son art et se voit décernée bien d'autres récompenses diverses.

Dans les années cinquante, l'auteure publie peu, elle s'est attaquée à un autre public, celui de la radio, où elle est appelée pour créer et produire une émission au côté de Pierre Billard, "Les Maîtres du mystère", une émission culte qui reste à jamais dans les mémoires populaires. Les Éditions Plon lui demandent dans le même temps de diriger une nouvelle collection de romans policiers féminins. Voilà Germaine Beaumont repartie dans de nouvelles aventures littéraires et, entre ses chroniques, son émission de radio, les traductions de grands auteurs, "Virginia Woolf", "Truman Capote", elle trouve tout de même le temps d'écrire encore trois romans, puis finit par se retirer dans sa maison de Montfort-L'Amaury  où, à 91 ans, elle écrit encore un ultime ouvrage, "Une odeur de trèfle blanc", publié chez Gallimard, dans lequel elle raconte son enfance.  Germaine Beaumont décède deux ans plus tard, en 1983, dans sa maison de Montfort-L'Amaury.

Germaine Beaumont est alors oubliée, jusqu'à ce qu'une jeune étudiante "Hélène Fau" la découvre en 1990, et décide d'en faire le sujet de sa thèse, elle rencontre bien des difficultés, mais la passion qu'elle nourrit pour l'auteure lui permet d'aller au bout de cette thèse qu'elle présente sous le titre "Germaine Beaumont (1890-1983), itinéraire d'une femme de lettres". Elle crée "l'Association des Amis de Germaine Beaumont" qui se bat pour défendre l'oeuvre de l'auteure et la faire rééditer.  En 2005, c'est chose faite avec une première réédition, celle de "Disques", qui paraît sous le titre "Si je devais...", aux Éditions Le dilettante, puis en 2006, Omnibus entreprend, sous la houlette d'Hélène Fau qui préface les ouvrages, la réédition en deux volumes de six des livres de Germaine Beaumont. (Le détail vous en ait donné ci-dessous). *

(Sources: Wikipedia / éditeurs)

Elleon (Mise à jour 02/2015)

~~~

Résumés

  1. Des familles, des secrets (Éd. Omnibus - 2006)(Du côté d'où viendra le jour, La roue d'infortune, L'enfant du lendemain)
  2. Des maisons, des mystères (Éd. Omnibus - 2006)(La harpe irlandaise, Les clefs, Agnès de rien)

~

Autres titres

  • Cendre
  • La légende de Silsauve: Silsauve (T-1) Les légataires (T-2) Le temps des lilas (T-3)
  • Le chien dans l'arbre
  • Le déclin du jour
  • Le fruit de solitude
  • Les légataires
  • Perce-neige
  • Piège
  • Si je devais...ou Disques
  • Une odeur de trèfle blanc

Bonne lecture