Biographie

Oliver Bottini est né en 1965 à Nuremberg. Il grandit à Munich où il suit ses études secondaires et obtient son baccalauréat ("Abitur") en 1985, puis poursuit avec une année de service civil. Il entreprend de voyager, part en Australie et en Nouvelle-Zélande, y reste quelques mois, le temps d'y trouver une réponse au sens qu'il veut donner à sa vie. Il rentre à Munich, travaille comme réceptionniste et reprend bientôt ses études à l'Université "Ludwig-Maximilians", son choix se portant sur la Littérature allemande moderne et... l'italien. Trois ans plus tard, en 1995, il commence à écrire, décide de devenir écrivain et de créer sa propre maison d'édition. Il reprend des études de Marketing et obtient son "Magister" en 1999. Cette même année il reçoit une bourse de la ville de Munich pour mener à bien un projet de roman et la possibilité de suivre les ateliers d'écriture à "l'Institut Bertelsmann" pendant un an.

Il découvre entre-temps les arts martiaux et pratique assidûment le Kung Fu et le Qi Gong (pratique chinoise qui implique des mouvements de respiration contrôlée, selon Wikipédia) et veut faire partager cet art de la méditation. Pour ce faire, il rédige une encyclopédie, "Das grosse O.W. Barth-Buch des Zen" qu'il publie en 2002, suivie d'une autre sur le bouddhisme (2004) et en 2005, "Die Kraft des Tigers", le Qi Gong au quotidien...

Mais c'est avec un roman policier qu'Oliver Bottini surprend le monde littéraire et les aficionados du genre: "Mord im Zeichen des zen" paraît en 2004 et se voit récompensé par le "Deutscher Krimi-Preis" 2005 (3e place si l'on en croit le site krimi-couch. ) mais sur la jaquette du livre publié en France, aux Éditions Timée début de l'année 2009, sous le titre Meurtre sous le signe du zen, on peut lire « Prix du meilleur roman policier en Allemagne ». Dès cette publication en Allemagne, Oliver Bottini révolutionne le genre du roman policier en revenant aux bases originelles du bon vieux polar. Exit le roman noir des années 80, retour à une bonne intrigue, un (des) crime(s), une enquête, et un "héros" qui résout l'affaire, la toile de fond restant cependant les problèmes sociaux, économiques, politiques et  humains... 

En fait de héros, c'est d'une héroïne dont il s'agit ici, que l'auteur fait vivre dans les trois romans qui vont suivre: "Im Sommer der Mörder" paru en 2006, à nouveau couronné par le "Deutscher Krimi-Preis" 2007 ainsi que le Prix du meilleur roman policier décerné par "Radio Bremen". 2007, c'est aussi l'année de publication de "Im Auftrag der Väter" pour lequel l'auteur reçoit une nouvelle bourse qui lui permet de partir en Croatie pendant plusieurs mois pour y trouver la documentation nécessaire. Le quatrième (et peut-être dernier? ) opus, "Jäger in der Nacht" est d'ores et déjà annoncé pour 2009. La société K5 Films aurait, selon certaines sources  pris une option sur les droits d'adaptation cinématographique... à suivre... 

Le personnage récurrent de cette série, Oliver Bottini a voulu avant tout en faire "un être humain", une femme qui doit affronter ses propres faiblesses: Louise Boni, commissaire principale de la police criminelle de Fribourg (Freiburg am Breigau) qui doit assumer des responsabilités dans un monde d'hommes tout en traversant une profonde dépression due à des évènements personnels qui ont jalonné sa vie: la séparation de ses parents, la mort de son jeune frère, le départ de son époux et un homme qu'elle a... tué dans le cadre de son travail et en légitime défense... Pour oublier tout ça, elle noie son mal de vivre dans l'alcool (de quetsche ! ).

Fervent lecteur de tout ce qui touche à l'ésotérisme et à ces religions venues d'Asie qui prônent la méditation, de ses études de Littérature, Oliver Bottini a conservé une prédilection pour les auteurs dits "existentialistes": Charles Beaudelaire, Albert Camus, Jack Kerouac, Jean-Paul Sartre, etc... et, dans le genre policier ses goûts le mènent vers Andrea Camilleri, Raymond Chandler, Henning  Mankell ou encore Fred Vargas  et bien d'autres, tous ces auteurs de polars qui utilisent l'humour et le sarcasme pour s'exprimer sur l'absurdité du monde actuel .

Un auteur allemand déjà très récompensé dans son pays, les lecteurs français peuvent le découvrir aujourd'hui et peut-être... le retrouver dans un proche avenir ? ... Il faut cependant attendre 2014 pour lire la traduction française de "Im Sommer der Mörder", aux Éditions de L'Aube, le second opus de la série Louise Boni, paru en 2006.

(Sources: bottini. /krimi-couch. )

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

  1. Paix à leurs armes (Éd. Piranha - 2016 )

~

Série Commissaire Louise Boni

  1. L'été des meurtriers (Éd. de L'Aube - 2014)
  2. Meurtre sous le signe du zen (Éd. Timée - 2009)

 Bonne lecture