de Pierre Ricour

les sirenes d'argeles

Le boss allait composer le numéro de son homme à tout faire quand le portable sonna.

- Patron ? Ici c’est Romain. Je l’ai échappé belle !

- Romain ? Que se passe-t-il ? J’allais justement t’appeler.

- Eh bien, Patron, la villa…

- Quoi, la villa ?

- Elle vient d’exploser, Patron. Toute la partie principale est en flammes ! Que dois-je faire ?

- Mais appelle les pompiers, crétin ! tonitrua le patron avant de raccrocher, ivre de rage.

C’est la guerre, rugit-il à l’adresse de ses acolytes. Ils ont fait sauter ma villa ! Vous vous rendez compte ! Ma belle villa !

Éditions LES PRESSES LITTÉRAIRES