de John Dickson Carr

en_parlant_du_diableCe dernier volume révèle une facette peu connu du talent de John Dickson Carr, à la fois patriote et propagandiste de guerre.

Collaborateur occasionnel de la BBC, puis attaché à la direction de septembre 1943 à novembre 1945, il oeuvre sans relâche à travers d'innombrables émissions, à la vulgarisation de la guerre - ouverte ou secrète - qui ravage le continent européen.

Variant le ton, il fustige l'inhumanité des armées d'occupation (Ils frappent la nuit), dénonce le marché noir qui gangrène le Royaume-Uni (Une organisation criminelle), exalte avec un lyrisme tragique le combat des patriotes (Les hommes de Sparte) ou brosse à grands traits d'humour noir le portrait de hauts dignitaires nazis (Portrait en noir: Heinrich Himmler).

En première partie, son seul feuilleton radiophonique (en huit épisodes), En parlant du diable, situé dans l'Angleterre de 1816.

Éditions L'ATALANTE