1914- 2003

Biographie

Howard Melvin Fast est né en 1914 à New York City. Sa famille d'origine ukrainienne et juive arrive en Amérique à la fin du XIXè siècle, le patronyme "Fastov" devient Fast.

Le jeune Howard, issu d'un milieu très pauvre, est contraint de travailler dès l'âge de dix ans; adolescent, il est commis dans une bibliothèque de New York et peut compléter ses études collégiales: il découvre ainsi la Littérature, les auteurs Mark Twain, Edgar Poe, Herman Melville, Fenimore Cooper, Washington Irving et Jack London (« sa première vraie rencontre avec le socialisme »)... Tout en continuant d'exercer une foule de petits métiers, il  tente de vendre ses premières nouvelles à des magazines et en 1931, il parvient à publier son premier texte de Science-Fiction dans "Amazing Stories", il décide alors de se lancer dans l'écriture à plein temps.

Intéressé très tôt par la pensée de Karl Marx, il devient membre d'une association d'écrivains proche du Parti communiste américain. Un voyage dans le Sud des États-Unis lui permet de constater la pauvreté abjecte résultant de la Grande Dépression et lui confirme le bien-fondé de son engagement politique. De retour à New York, il publie en 1933 son premier roman, "Two Valleys", qui est en fait le sixième qu'il ait achevé. Bien reçu, le roman lui vaut une bourse, mais en panne d'inspiration, il doit continuer à travailler dans une usine de confection tout en poursuivant l'écriture d'un récit publié dans "story" en 1937. Cette nouvelle qui est interdite dans certaines villes et dans le Connecticut le rend célèbre et Howard Fast peut enfin se consacrer à sa carrière d'écrivain, dont les sources d'inspiration se trouvent dans la conquête de l'Ouest ("La dernière frontière"), la guerre d'Indépendance ("Le citoyen Tom Paine")

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il s'engage dans l'armée et est affecté au "Service de l'Information" à Washington où il écrit pour "The Voice of America", il démissionne en 1943 pour être correspondant de guerre pour les magazines "Esquire" et "Coronet" et s'inscrit dès 1944 au Parti communiste.

À la fin du conflit, il appuie la candidature de Henry Wallace pendant la campagne présidentielle; il devient l'un des membres fondateurs du "Mouvement mondial des Partisans de la Paix" et s'oppose à la Guerre en Corée, à ce titre, il reçoit le "Prix Staline International pour la Paix" en 1953, un prix entaché quand les crimes de Staline seront révélés. Adhérent au Parti Communiste à l'instar de son grand ami Dashiell Hammett, son activité militante lui vaut d'être inscrit sur la "Liste noire du cinéma du Maccarthysme" car en 1950, il refuse de dénoncer ses camarades auprès de la commission McCarthy et fait plusieurs mois de prison, expérience qu'il raconte dans son autobiographie: "Mémoires d'un rouge"

Dès lors, il publie des romans historico-politiques sous son propre nom ainsi que 2 romans policiers et utilise deux pseudonymes, celui de Walter Ericson pour un unique ouvrage,"Fallen angel" en 1952 ("Les anges déchus", réédité sous son vrai nom) et sous le plus connu: E.V. Cunningham , il écrit deux séries policières, l'une avec Masao Masuto, détective privé, l'autre ayant pour titres pratiquement que des prénoms féminins ( "Sylvia" - "Phyllis" - "Alice" - "Millie", etc.), cette série est rééditée en France sous le nom d'Howard Fast. "Millie", traduit initialement en France sous le titre La poudre aux yeux aux Éditions Les Presses de la Cité, reçoit le "Grand Prix de Littérature policière" en 1973.

À partir de 1974, installé en Californie, il écrit des scénarios pour le cinéma, adapte plusieurs de ses romans,(dont le fameux "Spartacus", qu'il publie à compte d'auteur en 1951), écrit aussi pour la TV et crée quelques émissions telle "How the West was won".

En 1977, paraît le premier volume de la saga historique de la famille Lavette: "The immigrants", (seul et unique traduit en français sous le titre "Les bâtisseurs"), suivi de "Second generation" - 1978, "The establishment" - 1979, "The legacy" - 1981, "The immigrant's daughter" - 1985 et s'achève avec le 6ème opus, "An Independant woman" en 1997.

Howard Fast décède en 2003 à Greenwich (Connecticut), laissant une cinquantaine de romans, une douzaine d'essais divers et quelques anthologies de nouvelles.

(Sources Wikipedia/ polars.org )

Elleon (Mise à jour 07/2015)

~~~

Résumés

  1. Alice (Éd. NéO - 1985)
  2. Cynthia (Éd. NéO - 1985)
  3. La confession de Joe Cullen (Éd. L'Atalante - 1991)
  4. L'affaire Winston (Éd. Les Belles Lettres - 1998)ou Cour martiale
  5. L'ange déchu (Éd. NéO - 1979 )ou Les anges déchus
  6. L'assassin qui rendit son arme (Éd. Les Belles Lettres - 1998)ou Un tueur récalcitrant
  7. Mémoires d'un rouge (Éd. Rivages - 2000)
  8. Millie (Éd. NéO - 1985)ou La poudre aux yeux
  9. Pénélope (Éd. NéO - 1985)
  10. Sally (Éd. Les Belles Lettres - 1999)
  11. Spartacus (Éd. L'Atalante - 1999)
  12. Sylvia (Éd. Rivages - 1990)ou L'enquête
  13. Tu peux crever ! (Éd. Gallimard - 1999)
  14. Un homme brisé (Éd. Du Rocher - 2002)

~

Autres titres

  • Au seuil du futur
  • Haym Salomon, fils de la liberté
  • La passion de Peter Altgeld
  • La passion de Sacco et Vanzetti
  • La route de la liberté
  • Le citoyen Tom Paine ou Tom Paine, le solitaire des révolutions
  • Le dernier espoir ou La dernière frontière
  • Le dîner
  • Le mercenaire allemand
  • Le serment
  • Les bâtisseurs
  • Les habits rouges
  • Les héros désespérés
  • Max
  • Mes glorieux frères: le roman d'Israël
  • Samantha
  • Silas Timberman

Bonne lecture