13 juillet 2015

Mémoires d'un rouge

de Howard Fast

Mémoires d'un rouge

Éd. Rivages (2000)

"...je passai neuf nuits à écouter, deux étages au-dessous de nous, huit condamnés à mort attendant d'être transférés dans une autre prison pour leur exécution. Je recommande l'expérience aux partisans de la peine capitale ! ... Essayez donc de passer la nuit dans une minuscule cellule à écouter des hommes prier Dieu parce qu'ils ne veulent pas mourir, supplier Dieu de leur accorder une autre chance, gémir leurs confessions sans prêtre pour les entendre, demander à Dieu de comprendre la haine, les blessures, les erreurs et la cruauté qu'on leur a fait subir, si bien que leur chemin vers l'enfer est tracé avant même qu'ils fassent le premier pas, vous apprendrez alors sur la condition humaine des choses qui ne s'enseignent pas autrement."

La prison. Expérience cruciale dans la vie de Howard Fast.

Son seul crime : avoir été membre du Parti communiste américain. Son seul chef d'accusation : avoir refusé de livrer des noms et des documents à la Commission des Activités antiaméricaines.

Howard Fast, écrivain de renom, qui avait été la "Voix de l'Amérique" dans la lutte contre le nazisme pendant la guerre, vit peu à peu ses éditeurs le lâcher, ses livres disparaître des librairies et son téléphone mis sur écoute. Jamais il ne put pardonner au gouvernement de son pays de le traiter en criminel alors qu'il n'avait enfreint aucune loi.

~~~

"Mémoires d'un rouge", récit intime d'une période troublée, est l'un des regards les plus pénétrants que nous ayons jamais eus sur le fonctionnement du Parti communiste américain et sur la folie qui s'empara des dirigeants d'un pays démocratique, symbole des libertés, au point d'y faire régner l'arbitraire et l'intolérance. C'est l'histoire d'un homme qui combattit pour défendre ses idéaux, mais aussi d'un intellectuel suffisamment lucide pour quitter le parti qui avait déshonoré ces mêmes idéaux. C'est l'histoire émouvante d'un homme dont le parcours est un exemple éclairant aujourd'hui, à l'époque de la mondialisation, des guerres médiatiques et de la fin annoncée des idéologies.

~~~

Posté par elleon à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


11 septembre 2013

Rubens

de Michel Embareck

rubens

Le roman de formation, l'histoire du gamin qui devient, sinon grand, du moins un homme, est un passage obligé pour nombre d'écrivains. Embareck n'aime pas trop les passages obligés. Et pour cause...

La formation de son héros (c'est-à-dire lui et pas lui) tient plutôt des Thénardiers, de Folcoche, des hauts murs et de Barbe Bleue. L'ennui du village perdu, les beignes plutôt les beignets, la maison de correction après les corrections à la maison, il a tout connu.

De quoi devenir écrivain, jongleur de mots qui comprend tout de travers afin d'emprunter les chemins de traverse.

Embareck le raconte par la voix d'un voyageur pas très catholique, amoureux d'une créature aux forme Rubens. Le tout vu du comptoir et baigné de musique bleue métissée cajun.

À déguster pas vraiment frais, mais bien givré quand même.

Éditions L'ÉCAILLER DU SUD

Posté par elleon à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2013

On the Brinks

de Sam Millar

on the brinks

De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d’un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.

Catholique, Millar combat avec l’IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d’Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens: voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.

Réfugié aux états-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l’histoire américaine. La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire. Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s’y prendrait mieux. Il n’empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars!

Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l’argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices… Saura-t-on jamais la vérité?

En tout cas, le FBI cherche toujours!

Éditions du SEUIL

Posté par elleon à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 août 2012

Les Aigles

de Cizia Zykë

les aigles

Cizia Zykë est le dernier aventurier du vingtième siècle. Il est de retour, le chercheur d'or d'Oro, le contrebandier de "Sahara", le gangster de "Parodie". Et le romancier à succès de "Paranoïa", "Fièvres", "Alixe"...

L'homme était parti à la découverte de ses racines : l'Albanie. La terre des Aigles. La rencontre a tourné court. Alors qu'il achève de tourner un film documentaire, Cizia Zykë est accusé d'espionnage et de contrebande d'objets d'art. Emprisonné, réfugié à l'ambassade de France de Tirana, il est exfiltré avec l'aide du Quay d'Orsay.

Les Aigles, ce sont ceux qu'il a croisés au cours de son périple. Des hommes terribles qu'une dictature de fer a rendus fous. Dino, le proxénète maudit. Skender, le tueur au sourire d'ange. Bunki le simplet et Dimitri, l'impitoyable financier. Les Aigles, ce sont des hommes et des femmes mis en cage pendant cinquante ans et jetés dans l'Europe des années 90. Les Aigles, ce sont trois millions de citoyens ruinés qui mettent leur propre pays à sac.

Un roman du réel, autenthique. Quatre destins terrifiants voués à la cruauté et à la solitude. Comme des aigles.

Éditions DU ROCHER

Posté par elleon à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Parodie

de Cizia Zykë

parodie

Avec Parodie, Cizia Zykë achève sa trilogie de l'aventure vécue.

Il nous propulse dans la cité prospère de Toronto. En caméléon parfaitement adapté à la survie, il recherche l'action et les plaisirs par tous les moyens. Joueur professionnel, il découvre le monde des tricheurs. Exceptionnel manipulateur d'hommes, il contrôle en quelques mois la vie nocturne de la métropole jeux, alcools, drogue, récupération de dettes.

L'arnaque, les belles aventurières qui serviront ses desseins, la violence, l'amour, la fête sont au coeur de cette aventure intense et cruelle dans le monde du jeu.

Parodie: le témoignage authentique d'un aventurier des temps modernes.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale: Hachette (1987)

Posté par elleon à 08:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Sahara

de Cizia Zykë

sahara

Oro, c'était l'Amérique latine, vue du Costa Rica, avec tous ses délires et ses passions louches. C'était une aventure de Cizia Zykë avec l'or, les malfrats et un certain Magnum à canon chromé qui, depuis, est entré dans la légende des best-sellers...

Avec Sahara, le décor change : nous sommes en Afrique, et Zykë s'est mis en tête d'y bâtir un curieux empire en vendant des camions pourris à des hommes qui ne le sont pas moins. Sahara, c'est le Paris-Dakar avant l'heure, c'est le rallye des infâmes, des trafiquants, des douaniers corrompus, des chefs d'État véreux...

Zykë joue sa vie sur un désert, véritable roulette de sable, où la chance est un allié moins sûr que le muscle et l'audace. L'ironie, l'insolence, les femmes sont au rendez-vous.

Éditions LE LIVRE DE POCHE

Édition originale: Éd. Numéro 1 (1986)

Posté par elleon à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2012

Cuisine & confidences

de Anthony Bourdain

cuisine et confidences"Cuisine & confidences" est l'autobiographie culinaire du chef le plus rock'n'roll de New York.

Cuisiniers psychotiques, plongeurs alcooliques et chefs obsédés de chair fraîche: les coulisses de ce monde de toqués laissent bouche bée et gorge sèche. 

Amoureux fou de son métier, Anthony Bourdain parle avec ferveur mais sans complaisance de la cuisine. Avec un humour bien pimenté et des anecdotes aux petits oignons, il prend plaisir à semer le trouble en dévoilant bien des secrets d'arrière-cuisine.

Éditions NIL

Posté par Krri à 10:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 mai 2012

La nuit, le jour et toutes les autres nuits

de Michel Audiard

la nuit le jour

Au cours d'une nuit d'errance dans les rues de Paris, entre Montsouris, Pigalle et Montparnasse, Michel Audiard invoque ses fantômes et ses souvenirs.

Requiem, complainte ou rêverie hallucinée, La Nuit, le jour et toutes les autres nuits ressuscite un Paris populaire marqué dans sa chair par les années noires de l'Occupation. On y croise Quenotte, fille d'un « charbon, vins, liqueurs » de la rue Saint-Jacques, tondue le dernier jour d'août 1944, et Myrette, la prostituée aux yeux couleur d'huître. On y retrouve la grosse Sophie Clodomir, ancienne championne de basket et joueuse de banjo, ou encore l'inénarrable Pamela de Sweerte, la femme du monde « aurifiée, emperlousée, sertie, damasquinée », dont le narrateur guette les fabuleuses apparitions.

Une dérive de noctambule inspiré, avec la drôlerie et la verve irrésistibles du dialoguiste des "Barbouzes" et des "Tontons flingueurs".

Éditions DENOËL

Posté par elleon à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2011

Drugstore Cowboy

de James Fogle

drugstore cowboySi Bonnie et Clyde ont inventé le braquage de banque, Bob et Diane, eux, se sont spécialisés dans le braquage des pharmacies du nord de la côte ouest des États-Unis, afin de se fournir en drogues.
 
Le roman satirique d'une jeunesse en déroute aspirant à l'anarchie et à la défaite des valeurs américaines. "Demander à un toxico pourquoi il se drogue, c'est un peu comme demander à une personne normale pourquoi elle aime baiser. Je suppose que chacun ira de sa réponse, des trucs comme : "Ça me fait du bien" ou " Je ne peux pas m'en empêcher", voire "Ça fait partie de l'amour" ou encore "Je ne le fais que pour avoir des enfants". Eh bien, un junkie vous donnera à peu près les mêmes réponses, à l'exception peut-être de la dernière. J'ai encore jamais entendu un camé prétendre qu'il se shootait pour avoir des gosses ; en revanche, le reste, oui".

Éditions 13è NOTE


Roman autobiographique plein de rage contre l’autorité, mais aussi de rythme et d’humour, Drugstore Cowboy devait inspirer à Gus Van Sant, en 1989, son deuxième long métrage, avec Kelly Linch, Matt Dillon et William Burroughs Sr., dans le rôle d’un pasteur héroïnomane.


Posté par elleon à 09:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

24 août 2011

Mémoires des ténèbres

de Jerry Stahl

memoire des tenebresMémoires des ténèbres n’est sans doute pas un livre politiquement correct. Il n’est pas recommandé aux âmes sensibles, parce que franchement subversif et brutalement honnête. C’est l’histoire de Jerry Stahl et de sa descente dans les ténèbres de l’addiction à la coke, au crack ou au Dilaudid…

Scénariste à succès, junkie à plein temps, Stahl s’observe et se raconte avec honnêteté et panache. On le trouve au bord d’un gouffre sans fond, auprès d’une famille qu’il est en train de perdre, tentant de s’accrocher à une vie qui lui échappe aussi vite que toutes les opportunités de travail.

Dans ces Mémoires, on croise Hubert Selby, les Burroughs, Larry Flint, Art Pepper, Kurt Cobain, Mickey Rourke, Cybill Shepherd… et un homme à terre qui combat alternativement les cauchemars de l’addiction et les souffrances de la sobriété. 

Ce livre n’est pas un guide de sevrage, ni le récit d’un repenti ; non…, c’est une confession sincère, vivante, dans laquelle Jerry Stahl opère un subtil va-et-vient entre passé et présent, entre réussite hollywoodienne et descente vertigineuse. Un livre poignant, hilarant parfois, outrancier souvent et follement attachant.

Éditions 13È NOTE

Posté par elleon à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,