Biographie

Alain BERNIER est né en 1922 à Angers, dans le Maine-et-Loire, d'une famille aux origines vosgiennes bien enracinées, du côté maternel. Enfant, le jeune Alain passe toute ses vacances dans la région de Remiremont, théâtre de certaines de ses intrigues de romans futurs. C'est pendant ces vacances qu'il écrit ses premiers textes, encouragé en cela par sa grand-tante. Il fait ses études secondaires au lycée David d'Angers, puis ce sont les études supérieures qui le mènent à un diplôme de Sciences Politiques, une Licence de Droit, un diplôme d'Études Supérieures d'Économie Politique. Il prépare même une thèse sur "les Incas" qu'il ne soutient pas, mais en fera l'objet de plusieurs conférences, des années plus tard. Et puis, probablement insatisfait (?) il suit des cours à l'École du Louvre.

Pendant toute cette période d'études, Alain Bernier a l'occasion de pratiquer des petits boulots: interprète pour l'Armée américaine (nous sommes dans l'après-guerre), stage aux États-Unis, puis dans une banque, etc, autant d'expériences qui lui serviront dans sa future carrière professionnelle et... littéraire, à venir! En 1948, il entre chez "Unilever", entreprise en plein développement, où il occupe les fonctions de Directeur de la Publicité et des Relations Publiques .

L'année 1959, voit paraître un roman policier d'un auteur inconnu, D'une pierre... deux corps, aux Presses de la Cité, Alain Bernier situe l'action de ce premier roman dans la région vosgienne de son enfance. Ce roman reste à jamais le seul écrit par l'auteur en solo, car il va bientôt rencontré  celui avec qui il va s'unir dans l'écriture pour le meilleur et pour le "rire", les deux acolytes poursuivant, tous les deux leur carrière professionnelle de cadre supérieur dans cette même entreprise où ils font connaissance pendant l' année 1960.

Roger MARIDAT est né en 1930, à Paris,  dans une famille aux origines nettement plus diversifiées que celle d'Alain Bernier. Il cumule des ancêtres berrichons, picards, normands, flamands. Diplômé de "l'Institut de Contrôle de Gestion", il commence sa carrière dans la Marine marchande avant de rejoindre le groupe "Unilever" en 1960, comme directeur administratif et financier de la filiale "Recherche Commerciale" .

La rencontre des deux hommes se fait autour d'un projet d'émission radiophonique pour Europe 1, "Les auditeurs mènent l'enquête", Alain Bernier a déjà fait paraître son premier ouvrage, ils se trouvent complémentaires pour la réalisation du projet et voilà les deux compères partis pour une aventure littéraire, qu'ils mènent parallèlement à leur carrière professionnelle, "à leurs moments perdus". Une aventure littéraire qui va durer plus de quarante années, riche de quelques cinquante-trois pièces radiophoniques diffusées en France, Italie, Allemagne, trois dramatiques pour la télévision, huit pièces de théâtre, un livret d'opéra fantastique, diffusé sur FR3 et plus de deux cent nouvelles, diffusées dans diverses revues et journaux, "Le journal du dimanche", "Le hérisson", "Femme Pratique", "Confidences", etc ...(Parmi ces nouvelles, 22 sont d'Alain Bernier seul, toutes les autres signées par le duo)

Cette carrière littéraire très diversifiée va les obliger à jouer avec les pseudonymes: d'abord, pour la signature de leurs romans, c'est sous celui de Éric Verteuil, qu'ils vont officier. Les Éditions du Fleuve Noir ayant accepté de publier leur tout premier roman à quatre mains, en 1973, Au bout ... la mort, classé plutôt dans le genre "Angoisse", ils en écrivent deux dans cette série,  et, en 1975, c'est Le drame de chez Maxime, paru dans la Collection Spécial-Police qui donne le coup d'envoi à une série de romans policiers. Série de seize romans, jusqu'en 1984, avec dans huit d'entre eux, le même personnage du Commissaire Varlet et de son chien malinois, apparu pour la première fois dans La raide morte en 1976. Tous les titres de ces romans policiers sont marqués par l'humour, (L'affaire du courrier de Léon, La Belle au bras d' Armand, etc...), « humour qui leur vient tout naturellement... » se plaisent-ils à dire et un style d'écriture nouveau, très enlevé, sans doute cette habitude  des dialogues qu'ils écrivent pour leurs pièces radiophoniques .

Pour signer ces pièces, il leur faut également choisir un pseudonyme, et ce après la 31ème, c'est sous le nom de Jean-Louis Berma, qu'ils vont apparaître jusqu'à la 48ème, où ils reprennent leurs deux noms, la radio va de toute façon s'effacer devant la télévision, et partant, les pièces radiophoniques vont disparaître.

En 1987, le duo Éric Verteuil va encore écrire quelques romans d'horreur, neuf au total, pour lesquels les deux hommes  vont encore beaucoup s'amuser. Le début des années 90 voit le recul des romans policiers, Alain Bernier se tourne alors vers la poésie, avec succès, puisqu'il remporte bon nombre de prix, entre autres la "Médaille d' Argent 1998 de la Poésie Française Contemporaine", le "Prix de l'Édition Poétique" en 1990, le  "Premier Prix de Concarneau du Bicentennaire de Buffon" en 1988, et quelques autres encore. Pendant toutes ces années, les deux hommes ont continué l'écriture de nouvelles, pour lesquelles ils remportent également quelques prix .

L'année 2002 voit un nouveau roman policier paraître, mais fini les pseudonymes: c'est sous leurs deux noms que les Éditions La Longue Vue, sortent un roman en quatre épisodes, Sous les ombrelles de la Riviera, ils récidivent en 2004, avec Pièges dans le golfe, chez Liv'Éditions, puis en 2005, Meurtre en promotion, chez le même éditeur.

À presque (...) et quelques années, les deux compères continuent d'écrire, comme ils jouent au bridge ou font des mots croisés, cultivent leur passion des voyages et... de la gastronomie, des idées de romans (à venir !) encore plein la tête et ... l'humour dont ils ne se départissent jamais, que ce soit dans la vie ou dans la fiction.

(Sources: ecrivosges.bibliopoche. )

Elleon

~~~

holmes

« Aujourd'hui, on ne tue plus pour les mêmes raisons...  Avant on faisait cela pour un héritage, par exemple.  À présent, on tue plutôt par arrivisme ou ambition... » (Alain Bernier / Roger Maridat) »»» suite

 

 ~~~

Sous le nom de Alain Bernier

Résumé

  1. D'une pierre... deux corps (Éd. Presses de la Cité - 1959)

~

Sous les noms de Alain Bernier & Roger Maridat

Résumés

  1. Meurtre en promotion (Éd. Liv'Éditions - 2005)
  2. Pièges dans le Golfe (Éd. Liv'Éditions - 2004)
  3. Sous les ombrelles de la Riviera (Éd. La Longue Vue - 2002)

~

Autres titres

  • Des souvenirs... un drame
  • En passant sous la haie
  • Je n'ai rien oublié
  • La peur au soleil
  • Le bonheur entre deux mensonges
  • Les angoisses d'une nuit d'été
  • Les souvenirs effacés
  • Petites manoeuvres et grands drames
  • Que demander de plus
  • Tous ont une bonne raison
  • Un amour dans 100 ans
  • Un matin l'enfer
  • Un scandale ? Pas chez nous !
  • Une inconnue qui sait tout de vous

~~~

Sous le pseudonyme de Éric Verteuil

  1. Abus roi (Éd. Fleuve Noir - 1982)
  2. Achève Monsieur Seguin (Éd. Fleuve Noir - 1980)
  3. Au bout... la mort (Éd. Fleuve Noir - 1973)
  4. Carine et châtiment (Éd. Fleuve Noir - 1978)
  5. L'affaire du collier d'Irène (Éd. Fleuve Noir - 1976)
  6. L'affaire du courrier de Léon (Éd. Fleuve Noir - 1978)
  7. L'épaule et Virginie (Éd. Fleuve Noir - 1981)
  8. La balle du petit lit blanc (Éd. Fleuve Noir - 1977)
  9. La Belle au bras d'Armand (Éd. Fleuve Noir - 1978)
  10. La flamme et le pantin (Éd. Fleuve Noir - 1983)
  11. La mémoire rongée (Éd. Fleuve Noir - 1974)
  12. La raide morte (Éd. Fleuve Noir - 1976)
  13. La veuve voyeuse (Éd. Fleuve Noir - 1980)
  14. Le drame au Camélia (Éd. Fleuve Noir - 1983)
  15. Le drame de chez Maxime (Éd. Fleuve Noir - 1975)
  16. Le punch d'une nuit d'été (Éd. Fleuve Noir - 1979)
  17. Liliane et son odyssée (Éd. Fleuve Noir - 1977)
  18. Nos deux dames de Paris (Éd. Fleuve Noir - 1979)

~

Autre titre

  • Fascinée !

~

Autres titres (genre gore)

  • À la recherche des corps perdus
  • Grillades au feu de bois
  • Horreur à Maldoror
  • Le tour du monde en 80 cadavres
  • Les charmes de l'horreur
  • Les horreurs de Sophie
  • Monstres sur commande
  • Sang frais pour les Troyens

  Bonne lecture