1906 - 1972

Biographie

Fredric Brown est né en 1906 à Cincinnati dans l'Ohio; fils unique, il perd sa mère alors qu'il n'a que 14 ans, son père, journaliste, décède l'année suivante. Il commence à travailler à l'âge de 16 ans, exerce divers métiers: employé de cirque, plongeur, détective privé, bibliothécaire, commis voyageur pour une fabrique, pendant près de deux ans. À 20 ans, il tente de reprendre des études à l'université de Hanover dans l'Indiana mais il abandonne rapidement.  En 1937, il entre au "Milwaukee Journal" en tant que correcteur, il y restera 10 ans.

Il est parfois amené à corriger des nouvelles qui paraissent dans les "pulps" de l'époque (ces magazines populaires et bon marché qui publient toutes sortes d'histoires policières et de Science-Fiction),  lui vient alors l'idée qu'il pourrait en écrire lui-même. En 1937, il vend sa première nouvelle policière "Monday's off night", puis en 1938, "The moon for a nickel" ("La lune à 1 mètre") est publiée dans la revue "Detective Story" et rencontre un franc succès parmi les amateurs du genre policier. En 1941, sa première nouvelle de Science-Fiction "Not yet the end" est publiée dans "Captain Future", on découvre alors un nouvel auteur de SF, genre  auquel le nom de Fredric Brown va rester longtemps associé.

Dans les années 40, il va publier plus d'une centaine de nouvelles policières et de SF puis, il se décide à passer au  roman. En 1947, son premier roman policier "The fabulous Clipjoint" (Crime à Chicago) est publié par l'éditeur Dutton, après que Fredric Brown ait essuyé plusieurs refus de la part d'autres maisons d'édition. Dans ce roman, l'auteur met en scène deux personnages, Ed Hunter, jeune homme de 18 ans et son oncle Ambrose, dit Am, ancien détective privé reconverti en "Monsieur Royal". Tous deux vivent dans le monde des forains (que l'auteur a fréquenté dans les années 20) et ils vont dans ce premier opus, s'associer pour enquêter sur les circonstances d'un meurtre qui touche de près le jeune Ed.(Dans le 2nd tome de leurs aventures, l'agence de détectives Ed et Am Hunter est ainsi créée). Le livre est un véritable succès, et Fredric Brown reçoit "The Edgar Award for the best first fiction", remis par l'Association "Mystery Writers of America". Une année faste pour l'auteur (malgré son divorce), l'éditeur lui commande une série avec ses deux héros, Ed et Am Hunter:  sept romans seront  publiés entre 1947 et 1963.

Enfin célèbre, à l'abri des problèmes d'argent (pour un temps...), il cesse de travailler définitivement pour se consacrer entièrement à l'écriture. S'ensuit alors une longue et fertile période, l'auteur passe du roman policier à la nouvelle policière, du roman de SF à la nouvelle dans le même genre: en moins de 20 ans, il va ainsi publier quelques 22 romans policiers, plus d'une centaine de nouvelles policières, 5 romans de Science-Fiction et plus d'une centaine de nouvelles de S-F, on compte au total quelques 270 nouvelles. La raison d'une telle production pour quelqu'un, censé ne pas aimer écrire (aux dires de sa seconde épouse): l'argent ! Car, tout au long de sa vie, Fredric Brown ne connaît jamais vraiment la sécurité financière à laquelle il s'attendait, il écrit donc beaucoup et très vite: du policier pour payer les factures, de la S-F pour le plaisir, le tout assaisonné d'un humour, souvent corrosif, qui fait de lui un auteur aussi atypique. Il a su inventer un style, surtout dans le genre S-F, que ce soit dans les romans ou dans les nouvelles publiées dans les magazines, pour lesquelles, il a ses lecteurs fidèles qui apprécient ses histoires courtes et drôles qui finissent toujours de manière inattendue.

Cette production intensive donne parfois de moins bons récits, mais Fredric Brown doit aussi faire face à un problème d'alcool qui n'arrange pas des problèmes respiratoires dont il souffre depuis plusieurs années. Pour pallier à ses problèmes de santé, il déménage au Nouveau-Mexique en 1952, pour se rapprocher ensuite de Los Angeles, où il tente alors une collaboration avec quelques réalisateurs d'Hollywood. Certains de ses ouvrages sont adaptés au cinéma, "The screaming Mimi", (La belle et la bête) publié en 1949 devient un film sous le titre français "L'oiseau au plumage de cristal", un gros succès aux États-Unis, mais  dont il ne verra pas un centime lui revenir. Il écrit quelques scénarios et scripts, mais sa santé continuant à se dégrader, en 1954, il part pour Tucson en Arizona. Durant cette période, il écrit encore quelques romans cultes dans le polar et la SF, et, à partir de 1963, il cesse d'écrire. Il commence bien quelques romans qu'il ne  poursuit pas, il passe les deux dernières années de sa vie à l'hôpital, où l'emphysème auquel s'ajoute les dégâts de l'alcool l'emporte en 1972.

Toute sa vie, Fredric Brown reste un auteur déçu: « Les lecteurs aiment mes romans mais ne savent toujours pas qui les écrit...» disait-il. Aux États-Unis, il a pourtant acquis la reconnaissance des aficionados de la S-F et du Fantastique qui ne cessent de promouvoir son oeuvre, pourtant il demeure avant tout un auteur de roman policier.  Dès les années 60, ses oeuvres ont été traduites, mais ce n'est que par le biais de quelques films français adaptés de ses romans, que le public français le découve vraiment. Ainsi, le réalisateur Jean-Pierre Mocky adapte le roman  "Knock three-one-two" (Ça ne se refuse pas) en 1975 sous le titre "L'ibis Rouge" et en 2001, "La bête et la belle". D'autres réalisateurs français s'intéressent à l'oeuvre de Fredric Brown, et les éditeurs comme Clancier-Guénaud, début des années 80, publient des inédits ou rééditent des romans qui n'ont pas connu le succès qu'ils méritaient lors de leur première parution.

En 1976, Robert Bloch, grand ami de l'auteur a publié "The best of Fredric Brown" et des inédits ont été publiés à titre posthume. Dans la bibliographie de Fredric Brown, il est un roman qui se démarque, "The office", publié en 1958, un roman classique, pour beaucoup autobiographique (qui peut aider à mieux cerner l'auteur...) publié en France aux Éditions Encrage, sous le titre "Cincinnati blues" en 1993. L'écrivain Stéphane Bourgoin a quant à lui, rendu hommage à l'auteur américain dans son livre "Fredric Brown: le rêveur lunatique" aux Éditions Encrage.

La bibliographie qui suit n'est peut-être pas complète (pour autant qu'elle ne concerne que les ouvrages policiers !) surtout en ce qui concerne les recueils de nouvelles, dont certains m'ont sans doute échappé... Je compte sur les fans inconditionnels de Fredric Brown pour y remédier... Par avance, je les en remercie.   

(Sources: Wikipedia /cafardcosmique. /noosfere )

Elleon (Mise à jour 04/2015)

~~~

Résumés

  1. Attention, chien gentil ! (Éd. Les Belles Lettres - 1997)
  2. Ça ne se refuse pas(Éd. Gallimard - 1963)
  3. Concerto pour flûte et mitraillette (Éd. NéO - 1985)
  4. Homicide, mode d'emploi (Éd. Les Belles Lettres - 1999)
  5. La belle et la bête (Éd. Gallimard - 2003)
  6. La bête de miséricorde (Éd. NéO - 1980)
  7. La chandelle et la hache (Éd. NéO - 1985)
  8. La fille de nulle part (Éd. La Découverte - 2006)
  9. La nuit du Jabberwock (Éd. Rivages - 2007)ou Drôle de sabbat
  10. Les asticots ne sont pas des anges (Éd. Fleuve Noir - 1994)
  11. Les cadavres ne font pas de cinquième colonne (Éd. NéO - 1986)
  12. Maboul de cristal (Éd. 10/18 - 1989)
  13. Mort d'un vampire (Éd. Clancier-Guénaud - 1988)
  14. Qui a tué Grand-maman ? (Éd. PAC - 1977)
  15. Rendez-vous avec un tigre (Éd. PAC - 1977)
  16. Schnock corridor (Éd. Les Belles Lettres - 1998)
  17. Tuer pour passer le temps (Éd. NéO - 1980)ou Tuer n'est pas jouer
  18. Vieille canaille (Éd. Gallimard - 1992)ou Meurtres en filigrane

~

Série Ed et Am Hunter

  1. Crime à Chicago (T-1)(Éd. 10/18 - 1994)
  2. La mort a ses entrées (T-5)(Éd. 10/18 - 1996)
  3. Le cher disparu (T-6)(Éd. Clancier-Guénaud - 1988)ou Regrets éternels
  4. Le fantôme du chimpanzé (T-2)(Éd. PAC - 1978)
  5. Le monstre vous salue bien (T-4)(Éd. 10/18- 1993)

~

Autres titres

  • Les dessous de Madame Murphy (T-7)
  • Un cadavre au clair de lune (T-3)

~

et aussi:

  • Intégrale des nouvelles (T-1)(Éd. Coda - 2004)
  • Intégrale des nouvelles (T-2)(Éd. Coda -  2004)
  • Intégrale des nouvelles (T-3)(Éd. Coda - 2006)

~

Autres titres:

  • 120 heures de cauchemar (Nouvelles)
  • À chacun son meurtre (Nouvelles)
  • Cauchemar nocturne (Nouvelles)
  • La vie sexuelle sur Mars (Nouvelles)
  • Le chant des damnés (Nouvelles)
  • Trente cadavres tous les jeudis (Nouvelles)
  • Une nuit à la morgue (Nouvelles)

Bonne lecture